Kit panneau solaire en autoconsommation : Produisez et utilisez votre propre électricité solaire

kit panneau solaire en autoconsommation produisez et utilisez votre propre electricite solaire.jpeg

Lorsqu’on choisit de s’alimenter par l’énergie solaire à domicile, les kits solaires restent la meilleure option. Disponibles en plusieurs modèles, les kits de panneaux solaires sont des dispositifs destinés à faciliter l’installation photovoltaïque. En plus de générer de l’électricité gratuite pour réduire la facture énergétique des ménages, il s’agit d’équipements pratiques et faciles à installer.

Concernant les kit solaires,il y a deux possibilités. La première consiste à choisir un kit solaire autonome qui permet d’être complètement autonome au niveau de la fourniture d’électricité et de ne plus dépendre du réseau de distribution. La deuxième est le kit de panneaux en autoconsommation. Avec ce type de kit, le ménage reste connecté au réseau d’électricité afin que celui-ci prenne le relais en cas de production insuffisante d’énergie solaire.

Présentation, prix, installation, mode de fonctionnement, avantages et inconvénients… vous devez tout savoir sur le kit de panneaux solaires en autoconsommation avant de prendre une décision.


Kit de panneaux solaires pour l’autoconsommation : de quoi s’agit-il ?

Destiné à rendre un logement autonome sur le plan énergétique, un kit panneaux solaire en autoconsommation est un dispositif constitué d’une série d’éléments dont l’agencement permet la production de l’énergie solaire.

Dans ces kits, voici les éléments que l’on retrouve généralement :

  • Un panneau solaire photovoltaïque de taille et de dimension qui varie : son rôle est de capter l’énergie solaire en vue de sa transformation en courant continu ;
  • Une ou plusieurs batteries montées en parallèle et en série, prévues pour stocker l’énergie issue du panneau avant sa redistribution ;
  • Un compteur utilisé pour mesurer le volume d’électricité produit ;
  • Le régulateur solaire : appelé convertisseur, cet appareil sert à transformer l’énergie de la batterie en courant alternatif utilisable par les appareils électriques ;
  • Un disjoncteur dont le rôle est de protéger des surcharges et courts-circuits ;
  • Des rouleaux de câbles solides servant à relier les panneaux solaires ;
  • La notice explicative qui contient les indications pour procéder à l’installation ;
A lire aussi :  Autoconsommation avec batterie : Maximisez votre indépendance énergétique grâce à un système solaire complet

C’et l’ensemble de ces pièces qui, mises ensemble, permettre de procéder à une installation solaire en autoconsommation.

Comment fonctionne une installation de kit solaire en autoconsommation ?

Le kit panneau solaire en autoconsommation fonctionne selon un schéma simple lorsque toutes les composantes sont rassemblées. Une fois que le kit est installé, le panneau solaire photovoltaïque capte les rayons du soleil pour procéder à leur transformation en courant continu. Cette énergie solaire est transmise au convertisseur qui va la transformer en courant alternatif.


Le courant alternatif produit est stocké dans la batterie. Il sert à alimenter les appareils branchés sur le secteur. Si l’énergie fournie par le kit solaire est insuffisante pour alimenter la maison, le réseau électrique prend le relais et fournit le solde afin de faire fonctionner les appareils électriques.

Si la production est supérieure à celle dont a besoin le logement, le surplus d’énergie sera réinjecté sur le réseau. Dans ce cas, deux solutions sont à envisager en fonction du mode de consommation choisi. En cas d’autoconsommation partielle avec le kit, seule une partie de l’électricité produite est consommée par le logement et le surplus est vendu à EDF. En cas d’autoconsommation totale, toute l’énergie produite par le kit solaire est consommée par le logement et le surplus éventuel est réinjecté gratuitement sur le réseau.

Quels sont les critères de choix d’un kit de panneaux en autoconsommation ?

Sur le marché, il existe plusieurs marques et modèles de kits panneaux solaires en autoconsommation. Concernant les modèles, on retrouve des kits solaires de :

  • 5000, 7000, 9000 watts, voire plus, qui facilitent l’autosuffisance du logement en termes de production d’électricité. Ils peuvent faire fonctionner en même temps le frigo, la télévision, 10 lampes LED, la machine à laver… ;
  • 300 watts qui supportent le branchement des équipements de 300 watts de puissance max ;
  • 20 à 100 watts qui sont destinés aux petites consommations.
A lire aussi :  Guide du régulateur de panneau solaire : gestion efficace de l'énergie solaire

Dans tous les cas, les critères qui doivent guider le choix de votre kit solaire en autoconsommation sont nombreux. Le plus important, c’est votre besoin en électricité. Vos besoins en électricité dépendent de la surface de votre logement et du nombre de ses occupants. Si vous avez une maison de 150 m², occupée par 5 personnes, dotée d’un système de chauffage et d’eau chaude électrique, votre consommation moyenne au quotidien se situera au-dessus de 55 kWh.

Le deuxième critère essentiel de choix de votre kit solaire en autoconsommation, c’est la puissance du panneau solaire photovoltaïque qu’il contient. Plus cette puissance sera importante, plus la quantité d’énergie produite sera conséquente pour alimenter votre logement. L’autre critère à considérer c’est la marque des équipements présents dans le kit, principalement le panneau et le convertisseur.

Une bonne marque de panneaux solaires est celle qui promet de hauts rendements et une longue période de garantie. Veuillez également sur la marque du convertisseur ou onduleur lors du choix de votre kit panneau solaire autoconsommation. C’est un élément essentiel de l’installation, car c’est celui-ci qui transforme l’énergie fournie par les panneaux solaires en courant alternatif pouvant alimenter vos appareils.

Quel est le prix moyen d’un kit solaire en autoconsommation ?

Sur le marché des équipements solaires, le prix du kit panneau solaire pour l’autoconsommation va varier en fonction de sa puissance. Pour un kit de 7000 watts, il faut compter environ 25 000 euros. Les kits solaires dont la puissance est comprise entre 1500 et 2000 watts coûtent en moyenne entre 4 500 et 6500 euros.

Si vous avez des besoins moins importants, vous devrez débourser en moyenne entre 1300 et 2700 euros pour un kit solaire en autoconsommation de 500 watts. Avec un budget plus serré, vous aurez un kit de 100 watts entre 120 et 400 euros ou un kit de 20 watts pour 100 euros environ.

A lire aussi :  Pompe à chaleur air-eau avec radiateur : une solution de chauffage efficace et confortable

Comment procéder à l’installation d’un kit de panneaux solaires en autoconsommation ?

Vous pouvez assurer l’installation d’un kit panneaux solaires en autoconsommation si vous avez des connaissances en électricité et des compétences en bricolage. Vous pouvez également faire appel à un spécialiste de l’installation photovoltaïque. Il s’agit idéalement d’un installateur certifié reconnu RGE ou garant de l’environnement.

Dans tous les cas, deux facteurs doivent être pris en compte pour installer votre équipement. Il s’agit de l’orientation et de l’emplacement de votre station solaire. En termes d’emplacement, l’installation de votre kit solaire en autoconsommation peut se faire sur letoit de votre maison, sur votre terrasse, dans un espace de votre jardin ou au sol.

En plus de l’emplacement, votre installation (notamment le panneau) doit bénéficier d’une bonne orientation et une bonne inclinaison. Afin d’offrir la meilleure production d’électricité, le panneau solaire de votre kit en autoconsommation doit être orienté vers le sud pour capter le maximum d’énergie au quotidien. Il peut aussi être orienté vers le sud-est ou le sud-ouest. Concernant l’inclinaison, pour un rendement optimal, le panneau photovoltaïque doit avoir une inclinaison de 30 ° à 35 ° par rapport au sol.

Notez qu’avant de procéder à l’installation d’un kit panneaux solaires en autoconsommation, des formalités administratives doivent être accomplies. Vous devez :

  • Adresser à la mairie de votre localité une déclaration si l’installation sera placée à plus d’1,80 m de hauteur ;
  • Déclarer votre projet photovoltaïque au Consuel (Conseil national pour la sécurité des usagers de l’électricité) si vous envisagez une installation de plus de 3 kWc ou la revente de votre surplus ;
  • Souscrire à une Convention d’autoconsommation sans injection (CACSI) si vous n’envisagez pas revendre votre surplus de production.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *