Placo isolation phonique : Les matériaux adaptés pour réduire les nuisances sonores

placo isolation phonique les materiaux adaptes pour reduire les nuisances sonores.webp

Pour réduire au maximum les nuisances sonores extérieures, nous privilégions l’isolation phonique. Si les constructeurs adoptent souvent des matériaux d’origine biologique, certains privilégient le placo. C’est une nouvelle alternative pour maximiser le confort sonore à l’intérieur de votre maison. Cette solution, connue comme étant également le « placo acoustique » offre des résultats probants sur le long terme. Découvrez avec nous toutes les informations relatives à ce matériau, alternative idéale pour se débarrasser des bruits sonores extérieurs.


Ce qu’est un placo isolation phonique

Le placo phonique est un matériau transformé composé essentiellement de carton et de plâtre. Celui-ci est isolé entre deux morceaux de carton pour former un ensemble. Le plâtre joue le rôle d’isolant ; il est fabriqué à partir de pierres tendres et gypse. Cette constitution est particulière, car elle supporte les chocs/ondes sonores et les absorbe. Une technique d’amortissement limitant la propagation des bruits au-delà de la barrière murale.

Le placo isolation phonique est facilement reconnaissable sur le marché. Il fait une dimension de 2.50 × 1.60 m avec une épaisseur moyenne de 12 cm. Vous pourrez choisir des épaisseurs différentes selon la finalité de votre projet et le type de nuisance sonore à réduire. Sur le marché, ces placos reviennent entre 5 et 20 euros le mètre carré. Le prix est à revoir en hausse ou en baisse selon la performance recherchée.

Sur le marché, le placo bleu est le plus répandu, mais d’autres types sont accessibles pour des résultats différents. Nous conseillons de connaitre ces références pour les différencier du placo bleu ou plaque isolation phonique :

• Le placo bleu qui est la plaque pour l’isolation phonique ;

• Plaque grise qui est l’équivalent du placo standard ;

• Placo de couleur verte si vous souhaitez disposer d’un placo hydrofuge ;


• Couleur rose pour les plaques ignifugées et blanche pour celles qui sont assainissant.

A lire aussi :  Panneaux isolants toiture : Les meilleurs matériaux pour une isolation thermique performante

Les avantages du placo isolation sonore

Les plaques isolation sonore sont principalement conçues pour réduire la pénétration des bruits dans les habitations. En investissant dans l’achat de ce type de plaque, vous profiterez aussi des points positifs suivants :

• Les placos offrent un confort optimal avec une réduction jusqu’à 50 % des bruits. Avec la technique de l’absorbant, un placo maintient une pièce dans le silence, la protégeant des impacts sonores extérieurs ;

• Ces plaques sont adaptées à tous les foyers, en considérant la structure de la maison. Vous pouvez ainsi installer ces placos autant sur de nouvelles constructions, anciennes habitations ou pour des projets de rénovation ;

• Ce produit est non toxique. Il est fabriqué à partir de matériau sain. Il est ainsi idéal pour les personnes à la santé fragile ;

• Si vous envisagez des isolations entre les pièces de la maison, le placo est vivement conseillé. Il ne nécessite pas de grands travaux ; la rénovation est mineure. Par contre, vous devez faire attention avec les murs et plafonds composés de placo. Ce matériau est fragile. Il ne supportera pas des charges lourdes : tableaux imposants, grands miroirs, etc. Pour les grands chantiers, prévoyez des travaux majeurs et faites appel à un ingénieur spécialisé en plâtres pour sécuriser les installations ;

• À la différence des isolants, ce type de plaque est disponible avec une version anti-humidité. Il protège ainsi la maison contre les moisissures et empêche la propagation de l’humidité. De plus, le placo est léger et facile à mettre en place.

Poser votre placo : les impératifs à connaitre

Le placo est un matériau efficace à conditions de savoir comment bien effectuer la pose. Nous recommandons ainsi de toujours faire appel à un professionnel. La pose ne sera effective que sous les conditions additionnelles suivantes :

• Les performances des plaques sont différentes selon leur composition et dimensions. Veillez ainsi à disposer de ces informations avant de la pose ;

A lire aussi :  Porte isolante phonique : Guide d'achat et conseils pour une isolation acoustique efficace

• En parallèle, vous devez connaitre les dimensions exactes de la surface à couvrir de placo. Cela permet de calculer les agencements tout en déterminant la complexité ou non des travaux ;

• Posez-vous des questions sur la possibilité de devoir effectuer des poses sous-couche ou utiliser un enduit.

La pose de placo est sous réglementation NRA ou Nouvelle Règlementation Acoustique. Vous devez tenir compte des normes européennes liées à la performance des plaques et l’exposition des constructions aux bruits. Déterminez ainsi le type de bruit auquel vous êtes exposé. Les professionnels recensent les bruits d’équipement, bruits aériens, bruits d’impact, bruits venant de l’environnement.

En faisant appel à un professionnel, déboursez entre 40 et 60 euros par mètre carré pour l’intervention. Nous prohibons que vous effectuez vous-même les travaux au risque d’avoir des résultats bâclés. Veillez à choisir impérativement à un spécialiste du placo acoustique, disposant d’une certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Le professionnel choisi devra aussi être en mesure de proposer des solutions sur mesure. Il devra tenir compte de vos besoins et des possibilités applicables sur terrain pour apporter le maximum de confort pour votre habitation.

Les solutions en combinaison avec le placo

Le placo offre de bons résultats sur le long terme. Vous pouvez optimiser encore plus ses performances. Voici quelques alternatives à considérer : l’utilisation d’enduit phonique que le professionnel placera entre le mur et le placo ou l’installation d’une sous-couche phonique. Celle-ci est à placer sous le placo. Selon vos besoins, le placo pourra être utilisé en cloison doublage. Cette technique est conseillée surtout pour les rénovations : la plaque sera installée sur le mur porteur en laissant un espace de quelques centimètres entre le placo et le mur. L’espace crée entre les deux surfaces amortira l’impact des bruits. Il permet aussi au mur de respirer essentiellement si la construction est ancienne.

A lire aussi :  Prix de l'isolant extérieur : Analyse des coûts et économies sur le long terme

Certaines personnes souhaitent disposer d’une isolation thermique et acoustique en même temps. Vous pouvez ainsi opter pour du doublage isolant à condition de vérifier la réceptivité des murs pour ce type d’installation, tout en considérant les points de jonction. Les professionnels doivent se débarrasser des airs parasites pour que la maison bénéficie d’une excellente isolation phonique et thermique. Pour cela, achetez des placos avec un isolant en PSE ou polystyrène expansé. Ce doublage phonique-thermique isole la maison sur le plan thermique et phonique tout en limitant les déperditions.

Placo isolation phonique : les essentiels à noter

Le placo isolation phonique est un isolant en plâtre servant à réduire les nuisances sonores de 50 % soit 3 Db en moyenne. Cette réduction est à revoir en hausse selon le fabricant du placo et de sa qualité. Exclusivement pour l’isolation sonore, le placo de couleur bleue est la référence. Le placo est adapté aux murs, plafonds et pourra être utilisé comme une cloison. Son installation est réalisable sur les constructions neuves, anciennes ainsi que dans le cadre d’une rénovation. Sur le marché, les épaisseurs des plaques sont entre 6 et 16 cm, à un prix moyen de 15 euros le mètre carré.

Le placo est un matériau sain, il ne nuit pas à la santé. Il est facile à mettre en place et représente un budget accessible pour la plupart des ménages. Comptez en moyenne 50 euros par mètre carré pour l’intervention d’un professionnel. En faisant appel à un expert RGE, la facture peut atteindre 70 euros. Vous pouvez combiner le placo avec d’autres solutions d’isolation pour améliorer le confort thermique de la maison. En achetant auprès des fabricants ou des fournisseurs, informez-vous sur le gain phonique de la plaque. Il donne des détails sur la performance de la plaque et de son utilisation spécifique (technique de pose, surface porteuse, etc.)

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *