Pompe à chaleur pour appartement : Adaptation aux besoins spécifiques des logements collectifs

pompe a chaleur pour appartement adaptation aux besoins specifiques des logements collectifs.jpeg

Parmi les solutions de rénovation énergétique globale vers lesquelles les ménages se tournent le plus, il y a la pompe à chaleur. En abrégé PAC, ces équipements, fruits des avancées technologiques, permettent de produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire à moindre coût.

La pompe à chaleur pour appartement peut être individuelle ou collective. Très souvent, c’est un appareil trois en un, qui en plus du chauffage, peut assurer la production d’eau chaude sanitaire et la ventilation, de quoi réduire considérablement la facture d’énergie. Il peut être mono ou double bloc. Que ce soit en construction ou en rénovation, c’est une solution qui vaut le coût dans les logements collectifs.


Quelles sont les options en termes de pompe à chaleur pour les appartements ?

En ce qui concerne les appartements, le choix du type de pompe à chaleur est lié au projet envisagé. Selon qu’il s’agit d’alimenter un appartement individuellement dans un immeuble ou alors plusieurs appartements de l’immeuble à la fois, il faudra choisir entre une PAC individuelle ou une PAC collective.

Pompe à chaleur pour un appartement

Il est d’installer une pompe à chaleur individuelle, dans un appartement de copropriété. Les choix sont limités à la pompe air-eau et la pompe air-air.

La pompe à chaleur air air pour un appartement

Si votre projet énergétique vise un remplacement de convecteurs électriques, la meilleure solution pour votre appartement, pris individuellement, sera la pompe à chaleur air-air. Dans cette hypothèse marquée par une absence de réseau de chauffage central, il est préférable de s’orienter vers ce modèle de pompe à chaleur qui constitue une climatisation réversible. En appartement, la PAC air-air fournit un confort optimal en toute saison. C’est à la fois une solution de climatisation en été et une solution de chauffage en hiver.

Petite précision cependant, cet appareil ne peut produire de l’eau chaude sanitaire. Un appareil complémentaire sera donc toujours nécessaire. Simple à installer, cette PAC coûte en moyenne 5 000 euros.

A lire aussi :  Panneau solaire pour piscine : Chauffage vert et économies énergétiques assurées

La pompe à chaleur air eau pour un appartement

Vous pouvez vous tourner vers l’achat d’une pompe à chaleur air eau pour votre appartement en copropriété. Cette solution est envisageable lorsque l’option est au remplacement d’une chaudière gaz ou fioul. C’est la meilleure pompe adaptée pour chauffer un réseau de chauffage central composé de radiateurs à eau et/ou d’un plancher chauffant. La pompe à chaleur air eau peut remplacer une ancienne chaudière dans la mesure où elle a la capacité d’assurer la production d’eau chaude sanitaire. Les calories puisées dans l’air extérieur par celles-ci sont retransmises dans l’eau du réseau de chauffage central jusqu’aux émetteurs. Côté prix, il faut compter environ 8 000 euros pour cette pompe.


Pompe à chaleur collective pour plusieurs appartements

Si le projet de rénovation consiste à équiper un immeuble de plusieurs appartements à la fois, la meilleure option est la pompe à chaleur collective. Celle-ci a pour fonction de chauffer un réseau d’eau chaude qui alimente l’ensemble des appartements d’un immeuble. Certains modèles, certaines PAC peuvent prendre en charge uniquement l’eau chaude collective ou uniquement le chauffage collectif. D’autres peuvent plutôt assumer les deux rôles.

En fonction des besoins en chauffage, il est possible d’installer une ou plusieurs pompes à chaleur conçues pour les bâtiments collectifs. Dans ce cas, il faudra dédier un local aux unités intérieures de chauffage, ce qui implique une réduction considérable des espaces communs pour la pompe à chaleur. Les unités extérieures de la PAC doivent être les moins bruyantes pour éviter de causer des gênes pour le voisinage.

Quelles sont les conditions à remplir pour installer une pompe à chaleur pour appartement ?

Les conditions essentielles

L’installation des pompes à chaleur dans les logements collectifs fait face à plusieurs contraintes. Qu’il s’agisse d’une pompe à chaleur individuelle pour un appartement de copropriété, ou une PAC collective, il faut respecter les conditions liées à l’accord du syndicat de copropriété pour les travaux. Cette condition est en accord avec la déclaration à la mairie et au système de chauffage existant.

A lire aussi :  Pompes à chaleur Zodiac : Guide d'achat et comparatif des meilleurs modèles

La consultation de la mairie pour la mise en place de la PAC sur la façade d’immeuble ou le balcon

Pour installer une pompe à chaleur en appartement, la première démarche à réaliser consiste à déposer une déclaration préalable de travaux. Ce document est à remettre à la mairie dont votre appartement dépend. Cette déclaration s’accompagne d’un certain nombre de pièces qui permettent aux autorités municipales de vérifier que la future implantation respecte les règles d’urbanisme. Elles disposent de 30 jours pour vous répondre. Au-delà, l’absence de réponse équivaut à un accord tacite de non-opposition. Cette démarche s’applique aussi bien dans le cadre d’une installation de la PAC sur un balcon que sur la façade de l’immeuble.

L’accord du syndicat de copropriété de votre immeuble

Qu’elle soit air air ou air-eau, une pompe à chaleur pour appartement dispose d’une unité extérieure qu’il faut bien installer dehors, sur un mur ou sur le balcon de l’immeuble collectif. C’est pour cette raison que l’installation de cet équipement nécessite une présentation dudit projet auprès de votre syndicat de copropriété.

C’est un équipement qui modifie la façade de l’immeuble collectif. Les copropriétaires sont de ce fait en droit de pouvoir visualiser les conséquences que cette installation va entraîner à terme. Dans le document que vous saisissez le syndicat avec, il est utile de préciser votre demande. Mettez un accent particulier sur les dispositions que vous comptez prendre pour limiter l’impact du bruit de fonctionnement de votre PAC dans leur quotidien (plots anti-vibratiles, caisson anti-bruit…). Parce que ces aspects sont susceptibles de les gêner, il faut leur présenter votre projet et obtenir leur accord avant d’engager les travaux. Si vous êtes locataire, vous n’aurez simplement qu’à solliciter l’approbation du propriétaire de l’appartement. C’est lui qui devra saisir les autres copropriétaires pour approbation.

A lire aussi :  Seche linge pompe a chaleur : Un choix éco-responsable pour sécher vos vêtements

La compatibilité avec le système de chauffage existant

Il est enfin nécessaire que le système de chaleur de votre appartement soit adapté à la PAC. Il est possible de remplacer une chaudière au gaz par une pompe à chaleur air/eau, mais force est de constater qu’il sera assez rare que toutes les conditions soient réunies. La chaudière au gaz reste généralement mieux adaptée comme chauffage individuel d’un appartement. On optera alors de préférence pour une chaudière à condensation, plus économique.

Les autres contraintes à prendre en compte

Pour installer une PAC pour appartement, il faut tenir compte des autres paramètres suivant :

  • Qualité de l’isolation de l’appartement : si elle n’est pas bonne, la pompe à chaleur sera inutile ;
  • Puissance de chauffage nécessaire : le rendement de la PAC air-eau est moins intéressant que celui des autres modèles. Pas besoin de le surdimensionner, mais il faut prévoir un chauffage d’appoint pour les rares jours de froid vifs de l’année ;
  • Type de capteur qui peut être placé, car en appartement l’espace pour enterrer un capteur n’existe pas ;
  • Endroit où installer l’échangeur (unité extérieure). Ce peut être sue la façade, le terrasse ou la toiture ;
  • Possibilités en termes de niveau d’installation des conduites ;
  • Option avec ou sans eau chaude sanitaire : il est possible de séparer les deux fonctions en conservant le chauffe-eau actuel ou alors d’installer un boiler thermodynamique autonome qui va produire l’eau chaude sanitaire.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *