Isolants écologiques : Options respectueuses de l’environnement pour une isolation responsable

isolants ecologiques options respectueuses de l environnement pour une isolation responsable.jpeg

Avec l’aggravation du changement climatique, la rénovation et la construction de bâtiments doivent répondre à des normes environnementales strictes. Les isolants écologiques se présentent comme un remède qui favorise l’efficacité énergétique des foyers français. La première étape essentielle pour cette optimisation consiste à les identifier. Cet article se penche spécifiquement sur cette catégorie de matériaux isolants respectueux de l’environnement.


Description d’un matériau écologique

Un matériau isolant qualifié d’écologique est une substance dont l’utilisation n’a pas d’effets néfastes sur l’environnement. En améliorant le confort intérieur et en régulant la température des différentes pièces, il ne compromet ni l’écosystème ni la santé des habitants.

La majorité de ces matériaux agissent comme des puits de carbone, aidant ainsi à la préservation de l’équilibre planétaire. D’ailleurs, ils n’émettent pas de fumées toxiques en cas d’incendie.

Listes des meilleurs isolants écologiques

Laine de chanvre : parfait pour isoler vos combles

La laine de chanvre est un matériau 100 % français, fabriqué avec les ressources locales. Sa culture s’effectue sans l’utilisation de pesticides ni insecticides. Cela en fait une option respectueuse de l’environnement. Durant sa croissance, cette plante contribue à purifier l’air et àabsorber le gaz carbonique.

Une fois récolté, elle laisse un sol propre, non contaminé et avec une forte teneur en minéraux. C’est également un matériau qui affiche un excellent rendement d’isolation avec une conductivité thermique variant entre 0,040 et 0,048 W/m.K. Elle a pour avantage de favoriser la respiration des murs ce qui assure une régulation automatique du taux d’humidité sans perte de chaleur.

Dépourvue d’albumine, la laine de chanvre n’est pas sujette aux attaques d’insectes. Elle est imputrescible et offre une durabilité satisfaisante. Elle est donc l’isolant idéal pour vos combles perdus. Fournie en forme de rouleau, elle peut être installée sur les planchers des combles ou sous les pentes de toit.

Laine de coton : légère mais efficace

La fabrication de la laine de coton fait partie d’un processus de recyclage de textiles constitués de fibres de coton. Bien qu’elle soit légère, ses propriétés thermiques et acoustiques sont remarquables.


Ce matériau isolant est disponible sous différentes configurations et peut être utilisé de différentes manières. En tant qu’isolant à souffler, particulièrement dans les combles perdus, il affiche un rendement d’isolation situé entre 0,037 et 0,042. En format rouleau, sa conductivité thermique est établie dans la plage de 0,037 et 0,040 W/m.K.

A lire aussi :  Installation d'une PAC: Étapes essentielles et bonnes pratiques pour une installation optimale

Laine de mouton : pour la prévention des tassements

Cet isolant est 100 % écologique et est doté de diverses spécificités intéressantes :

  • Capacité à retenir une quantité d’eau importante ;
  • Légèreté ;
  • Résistance au tassement.

Elle est aussi utilisable lors des travaux d’isolation des combles perdus sous forme de rouleaux. La laine de mouton a une conductivité thermique entre 0,035 et 0,042 W/m.K.

Fibre de bois : création d’une atmosphère saine

Provenant de bois recyclés issus de forêts gérées de manière durable, elle est un matériau isolant d’origine biologique qui offre des performances thermiques extraordinaires tant en été qu’en hiver, et ce, face au froid comme à la chaleur.

Durant le processus de fabrication, le bois subit un traitement qui comprend le déchiquetage, l’humidification et le chauffage sous pression, le tout sans utiliser d’adjuvants chimiques. L’isolant ainsi obtenu est disponible en diverses épaisseurs et densités.

Étant donné que le bois a été soumis à un traitement thermique qui élimine les sucres, il n’est plus sensible aux attaques des insectes xylophages. En outre, elle présente une grande stabilité au fil du temps et ne risque jamais de se tasser.

Avec des capacités d’isolations acoustiques surprenantes, l’adoption de ce matériau en tant qu’isolant instaure une atmosphère saine dans toutes les chambres de l’habitat. La laine de bois présente une conductivité thermique entre 0,036 et 0,045 W/m.K.

Lin : une plante aux diverses caractéristiques

Le lin est un matériau isolant disponible en quatre formes :

  • Panneaux semi-rigides ;
  • Rouleaux ;
  • En vrac ;
  • Feutre.

C’est une plante textile célèbre en Europe et largement cultivée depuis l’Antiquité. Il a prouvé son efficacité grâce à ses fibres utilisées dans la fabrication de tissus. Ces fibres peuvent aussi être réemployées dans les applications d’isolation, car elles disposent d’une conductivité thermique de 0,046 W/m.K.

A lire aussi :  PAC (Pompes à chaleur) : Une solution innovante pour une maison durable

Ouate de cellulose : isolant élaborée avec du papier recyclé

Ce type d’isolant est conçu avec des boues papetières ou du papier recyclé. Sa production implique le déchiquetage, broyage ou défibrage de la ouate afin de la convertir en flocons de cellulose. Ces flocons sont ensuite traités avec du sel de bore en quantité modérée pour éviter tout impact nocif. Ce traitement permet de les rendre résistants aux rongeurs, de prévenir la croissance de moisissures et de renforcer leur résistance au feu.

L‘ouate de cellulose est disponible en vrac pour être insuffléedirectement au sol, ainsi qu’en panneaux. Elle est réactive à l’humidité et au tassement à condition que la méthode d’installation soit bien correcte. Elle a un coefficient lambda variant entre 0,039 et 0,043 W/m.K.

Liège avec plein de virtuosités

C’est une substance d’origine végétale issue de l’exploitation des chênes-liège, principalement récolté au Portugal. Utilisé comme isolant, il est disponible sous différentes formes :

  • Granulés ;
  • Panneaux de liège naturel : qu’il soit brut ou poncé ;
  • Plaques de liège expansé aggloméré sans additionner des agents synthétiques.

Sous diverses morphologies, le liège se révèle être un isolant thermique et acoustique de haute qualité. Ce matériau a l’avantage d’être polyvalent en termes d’utilisation car il peut s’appliquer dans les nouvelles constructions, dans les travaux de rénovations intérieures et extérieures, dans les sols, les murs, les soubassements et les plafonds.

En façade, en raison de son étanchéité, il permet l’application directe d’un enduit à la chaux ou d’un crépi. Sous forme de plaques, le liège est facile à installer. Tout comme la fibre de bois, il démontre une excellente capacité à emmagasiner la chaleur pour la redistribuer ensuite dans les différentes pièces d’une bâtisse. Ce matériau offre des avantages esthétiques, thermiques et acoustiques avec une conductivité thermique entre 0,038 et 0,043 W/m.K.

A lire aussi :  Rideau isolant thermique : Réduisez les déperditions de chaleur et économisez de l'énergie

Tarif des isolants écologiques

La réponse à la question de tarif pour réaliser des travaux d’isolation d’une maison tout en étant respectueux de l’environnement est assez complexe. Elle dépend de nombreux facteurs :

  • Étendue de la zone à isoler ;
  • Type d’espace : murs, planchers bas, combles, plafonds ;
  • Nature de l’isolant choisi ;
  • Professionnel responsable du projet : à noter qu’il doit se munir d’un certificat RGE (Reconnu Garant de l’Environnement ) ;
  • Méthode d’isolation utilisée.
Isolant Laine de chanvre Fibre de bois Laine de mouton Liège Ouate de cellulose Lin
Tarif incluant les travaux d’installation par unité de surface (m²) 20 à 100 euros 25 à 100 euros 25 à 80 euros 20 à 100 euros 10 à 40 euros 25 à 40 euros

Ce tableau affiche des fourchettes de prix pour chaque matériau isolant écologique. Toutefois, ces plages de coûts peuvent être surpassées dans le cas de chantiers présentant une complexité notable. Afin d’obtenir plus de précision sur leur tarif, sollicitez plusieurs devis auprès d’entreprises locales. Effectuez une comparaison d’au moins trois devis émanant de sociétés de renom, que ce soit grâce à des recommandations verbales ou à leur notoriété en ligne.

Remarque : différence entre isolants naturel et écologique

Ne confondez pas isolants naturels et écologiques. Ceux dérivés de minéraux sont également extraits de ressources naturelles, pourtant ils sont toxiques. Le terme  » naturels » ne garantit pas leur innocuité pour l’environnement, contrairement aux isolants écologiques qui se démarquent par leur impact positif sur l’écosystème et la santé.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *