Placoplâtre isolant : Utilisations et avantages pour une isolation thermique et acoustique efficace

placoplatre isolant utilisations et avantages pour une isolation thermique et acoustique efficace.jpeg

Pour réussir une isolation thermique et acoustique, vous devez savoir quel isolant et quel matériau choisir. Il y a des isolants qui sont performants sur le plan acoustique mais leur capacité à bloquer les bruits indésirables laissent à désirer.

Le placoplâtre isolant, appelé placo isolant ne figure pas parmi les matériaux les plus populaires quand vient le moment de parler d’isolant. Il est pourtant efficace et présente de nombreux avantages.


Le placoplâtre isolant : de quoi s’agit-il ?

Le placoplâtre ou placo isolant est un matériau issu de la combinaison de plâtre et de carton. Le plâtre en question provient d’une pierre spéciale qui porte le nom de gypse. Ladite pierre est réduite en poudre au moyen d’un appareil spécial puis est mélangée à l’eau.

On y ajoute des adjuvants comme l’amidon. Le plâtre est ensuite inséré entre deux cartons d’une certaine épaisseur. Pour terminer, on ajoute un isolant d’une épaisseur comprise entre 40 et 100 mm au tout. Le résultat final est un matériau efficace qui peut être utilisé à plusieurs fins. Le placoplâtre est facile à monter et résistant aussi bien aux intempéries qu’à l’humidité. Il existe deux grands types de plaques de plâtre. L’un porte le nom de BA10 et l’autre de BA13.

La plaque de plâtre BA10

Vous reconnaîtrez ce modèle de plâtre grâce à ses bords amincis. Il est lisse et peut accueillir n’importe quel type de peinture. Cette particularité en fait de cette plaque de plâtre, le matériau idéal pour les personnes qui souhaitent effectuer une isolation intérieure. Malgré son épaisseur, elle demeure efficace pour bloquer les sorties de chaleur et les entrées d’air. Le placo BA10 est certifié NF Plaques de plâtre. Sa teinte naturelle rappelle vaguement les couleurs de l’ivoire.

La certification NF “Plaques de plâtre” est gérée par l’AFNOR. C’est grâce à elle que vous aurez la certitude que le produit en question correspond aux normes en vigueur sur le plan sécuritaire et de la qualité dans le domaine de la construction.

A lire aussi :  Seche linge pompe a chaleur : Un choix éco-responsable pour sécher vos vêtements

La plaque de plâtre BA13

C’est une plaque légère qui est facile à transporter et à poser. L’un des avantages les plus importants de cette plâtre est qu’elle est résistante au feu. SI vous voulez préserver vos biens en cas d’incendie, c’est le type de plaque qu’il faut choisir. Il contient de l’eau qu’il libère sous forme de vapeur en cas d’incendie. Le feu est circonscrit en attendant l’arrivée des pompiers.


Bon à savoir : on retrouve aussi sur le marché des placoplâtre de type BA6, BA15, BA18 et BA25. Ceux-ci ont leur utilité, mais ils ne sont pas très sollicités.

Les utilisations du placoplâtre isolant

Le placo isolant est utilisé dans le cadre d’une isolation thermique et phonique. Il convient à un usage extérieur comme à un usage intérieur. Sa pose ne demande pas trop de travail ; mais elle doit être réservée à un professionnel. Le bricolage pourrait vous coûter cher.

Même avec un placo, l’isolation thermique et acoustique ne vont pas forcément de pair. Les résultats obtenus varient en fonction de l’isolant que vous choisissez afin de profiter des deux avantages en un.

Les isolants synthétiques comme le polyuréthane et le polystyrène expansé, peu importe leur épaisseur et le type d’isolation dans lequel ils sont utilisés (extérieur comme intérieur), ne vont jamais limiter l’entrée des sons indésirables à votre domicile. Leur performance se limite sur le plan thermique. De leur côté, les plaques qui sont faites avec des isolants minéraux, comme la laine de roche ou de verre, sont performantes autant sur le plan acoustique que sur le plan thermique.

Comment se fait la pose du placoplâtre ?

En raison de leur poids élevé, les placoplâtres ne peuvent pas être installés par une seule personne. La pose est assurée par deux personnes qui doivent être des professionnels, en l’occurrence des artisans RGE.

A lire aussi :  Isolant en polyuréthane : Avantages écologiques et performances isolantes

Les travaux ne sont pas difficiles. Ils ne prennent pas beaucoup de temps. Si on utilise la méthode traditionnelle, les artisans vont fixer l’isolant entre les entretoises clipsées. L’usage des vis est nécessaire pour fixer les plaques.

Vous pouvez aussi fixer le placo isolant à votre mur grâce à un mortier adhésif, c’est la pratique la plus courante. Dans cette optique, vous n’êtes pas tenus d’effectuer un mélange entre le ciment et le sable. Le produit adhésif est déjà prêt et il suffit de le mélanger à de l’eau pour commencer à l’utiliser. Les proportions dans lesquelles le mélange doit être fait sont indiquées sur le produit.

Le professionnel va répartir le mortier adhésif sur la partie cartonnée et ensuite le fixer au mur. Le placoplâtre adhère immédiatement à la surface. Pour réussir l’isolation à la fois thermique et acoustique, toutes les plaques doivent être séparées par une distance minimale de 30 cm sur le plan horizontal ainsi que de 40 cm sur la partie verticale.

Après la pose de tous les placo isolants, plusieurs joints inter-plaques vont être utilisés afin de reboucher les parties vides.Même si cela n’est pas obligatoire, il est recommandé de passer un enduit sur les placoplâtres. Cette astuce permet d’éviter que la carton n’absorbe la peinture que vous allez mettre pour terminer les travaux.

Les avantages du placoplâtre

Les avantages du placo isolant sont nombreux :

  • Rapidité d’installation : parmi tous les matériaux isolants, le placoplâtre fait partie des plus faciles et des plus rapide à mettre en place ;
  • Performance élevée : la conductivité thermique du placôplatre est de 0,035. Au niveau du son, il peut bloquer des bruits extérieurs. Il entraîne ainsi la réduction des ponts thermiqueset de la nuisance sonore ;
  • Compétitivité : le placoplâtre fait partie des substances les plus abordables sur le marché pour réaliser l’isolation thermique et acoustique. En moyenne, vous allez compter entre 15 et 20 euros pour chaque mètre carré ;
  • Large choix : il est possible de choisir entre plusieurs catégories de placoplâtre en fonction de vos besoins spécifiques ;
  • Esthétique : même sans enduit de finition ou sans peinture, le placo isolant est esthétique une fois les travaux achevés ;
  • Possibilité de profiter des aides de l’État : le placo isolant est éligible aux différentes aides qu’offrent l’État français et les collectivités locales aux personnes qui souhaitent effectuer une rénovation énergétique.
A lire aussi :  Comment masquer une pompe à chaleur : Astuces esthétiques pour votre espace extérieur

Les différentes catégories de placoplâtre

Il existe plusieurs catégories de placoplâtre. En fonction de vos besoins, une catégorie serait plus convenable pour vous qu’une autre

Le placo isolant ignifugé

Ils sont idéaux pour isoler les endroits où la température est susceptible de connaître une forte variation à la hausse, en raison de la présence de la cuisine ou d’un élément similaire. Ce placoplâtre de couleur rose est résistant au feu.

Le placo hydrofuge

Celui-ci est résistant à l’humidité, c’est le placo par excellence à mettre dans la salle de bain. Sa couleur varie entre le bleu et le vert. Si un mur a des problèmes d’humidité, ce placo peut être aussi utile.

Le placo isolant acoustique

Ce sont des placos qui sont faits avec de la laine minérale comme la laine de roche ou de verre. Ils sont solides et bloquent très bien tout ce qui est nuisance sonore. Leur efficacité sur le plan thermique ne vous décevra pas.

Le placo isolant standard

Ce type de placoplâtre est le modèle classique. Il est utilisé le plus souvent dans le cadre d’une isolation intérieure des murs. Il élimine les ponts thermiques, ce qui fait baisser votre facture énergétique.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *