Isolation par l’extérieur : améliorez le confort de votre habitat et réduisez les déperditions énergétiques

isolation par l exterieur ameliorez le confort de votre habitat et reduisez les deperditions energetiques.jpeg

Le confort thermique fait partie des préoccupations majeures des foyers français. En plus d’adopter des solutions de chauffage écologique comme les pompes à chaleur, il est nécessaire de recourir à certaines formes d’isolation notamment à l’isolation par l’extérieur. Cette technique d’isolation est appréciée pour ses nombreux avantages : efficacité, esthétique…


Pourquoi isoler un logement ?

L’isolation d’un logement permet de limiter les déperditions de chaleur en hiver et de fraîcheur en été. En un mot, elle empêche l’entrée des courants d’air qui peuvent vous empêcher de profiter d’un confort thermique. Plus besoin de faire fonctionner la pompe à chaleur à longueur de journée.

Outre le fait de vous garantir un confort thermique dans toutes les circonstances, les avantages de l’isolation d’un logement sont multiples :

  • Réduction des dépenses énergétiques: une bonne isolation permet de réduire les besoins en chauffage ou en climatisation. Cela se traduit par une baisse de la facture énergétique, et donc des économies d’argent ;
  • Amélioration de l’efficacité énergétique : l’isolation améliore l’efficacité énergétique du logement. Cela signifie que le logement consomme moins d’énergie pour fournir le même niveau de confort ;
  • Protection de l’environnement: grâce à l’isolation, vous allez faire baisser les émissions de gaz à effet de serre de votre logement ;

Zoom sur l’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur (ITE) est une technique d’isolation qui consiste à placer l’isolant sur la surface extérieure du mur ou sur la façade.L’ITE se compose de deux couches. La première est une couche d’isolation qui est généralement constituée de panneaux de polystyrène expansé (PSE), de polyuréthane (PUR) ou de laine minérale ou encore d’un isolant écologique ou naturel. La seconde est appelée couche de protection. Elle assure à l’isolant une protection contre les intempéries. Elle peut être constituée d’un enduit, d’un bardage ou d’un parement.

L’ITE est une solution efficace pour améliorer le confort thermique d’un logement et réduire ses dépenses énergétiques. Elle est également recommandée pour les logements anciens, dont les murs sont souvent mal isolés.

A lire aussi :  Prix du panneau solaire pour une maison de 150m2 : Coûts et économies réalisables

Les avantages de l’isolation extérieure comparés à l’isolation intérieure

L’isolation extérieure et l’isolation intérieure sont les deux solutions d’isolation des murs qui se présentent à toutes personnes qui souhaitent isoler les murs de sa maison.L’isolation extérieure présente de nombreux avantages. Cette technique n’empiète pas sur la surface habitable car l’isolant est placé à l’extérieur du mur et ne réduit pas l’espace de vie. Cela est particulièrement important pour les logements anciens ayant de petites pièces.

Cette formule d’isolation est aussi plus efficace. Les isolants sont choisis avec le plus grand soin et même si le matériau est exposé aux intempéries, telles que la pluie, le vent et le soleil, il ne perd pas de son efficacité. L’isolation par l’extérieur entraîne également l’élimination des ponts thermiques. Ces ponts sont des micro-fissures par lesquelles les courants d’air viennent vous rendre visite. Ils se situent généralement aux angles du mur, où les matériaux de construction sont différents. En plaçant l’isolant à l’extérieur, il est possible de créer une barrière continue qui empêche la chaleur de s’échapper par ces points faibles.


Si beaucoup de personnes choisissent d’isoler leur mur par l’extérieur, c’est aussi dans le souci d’améliorer l’esthétique de leurs maisons. Cette formule d’isolation améliore l’apparence du bâtiment et donne un nouveau look à la façade tout en la protégeant des intempéries.

Comparée à l’isolation intérieur, l’isolation extérieure est plus coûteuse et plus compliquée à mettre en place. Cette formule d’isolation vous impose d’avoir une autorisation des autorités municipales, parce qu’elles entraînent une modification de la façade. Le choix entre isolation extérieure et isolation intérieure dépend donc de plusieurs facteurs, notamment le budget et les contraintes architecturales.

Les différentes techniques d’isolation extérieure

Il existe plusieurs techniques d’isolation des murs, mais nous allons juste vous parler des 3 principales méthodes :

L’isolation sous enduit

L’isolation sous enduit est la technique d’isolation extérieure la plus courante. Elle est simple à mettre en œuvre et offre un bon rapport qualité-prix.Les étapes de la mise en œuvre de l’isolation sous enduit sont les suivantes :

  • Préparation du support : le mur doit être propre, sec et sain. Les éventuels défauts doivent être réparés. On dit souvent que le mur doit être plan ;
  • Fixation des panneaux isolants : les panneaux isolants sont fixés au mur à l’aide de chevilles ou de colle ;
  • Réalisation des joints : les joints entre les panneaux isolants sont réalisés avec un mortier ou une colle spéciale ;
  • Application de l’enduit : l’enduit est appliqué sur les panneaux isolants en plusieurs couches.
A lire aussi :  Isoler vos combles perdus pour une meilleure isolation thermique

L’isolation sous bardage

L’isolation sous bardage est une technique d’isolation extérieure qui offre un aspect plus esthétique. Elle est plus coûteuse que l’isolation sous enduit. Après avoir préparé le mur et corriger les éventuels défauts, il faut suivre les étapes suivantes :

  • Fixation de l’ossature métallique : l’ossature métallique est fixée au mur à l’aide de chevilles ou de vis ;
  • Fixation des panneaux isolants : les panneaux isolants sont fixés sur l’ossature métallique à l’aide de vis ;
  • Réalisation des joints : les joints entre les panneaux isolants sont réalisés avec un mortier ou une colle spéciale ;
  • Fixation du bardage : le bardage est fixé sur l’ossature métallique à l’aide de vis ou de clous.

Le double mur maçonné

La technique d’isolation extérieure du double mur maçonné est une méthode d’isolation thermique qui consiste à placer l’isolant entre les deux murs. Cette technique est généralement utilisée pour les maisons anciennes, dont les murs sont souvent mal isolés.

Il faut établir devant le mur principal un second mur en prenant soin de laisser un espace de quelques centimètres entre les deux. Cet espace sera ensuite rempli avec un isolant de votre choix. Une lame d’air est généralement créée entre l’isolant et le mur extérieur. Cette lame d’air permet d’évacuer la condensation qui se forme à la surface de l’isolant.Lors de la mise en œuvre de l’isolation extérieure du double mur maçonné, vous devez respecter les règles de l’art.

Bon à savoir: quelle que soit la méthode pour laquelle vous allez opter, nous vous conseillons de faire appel à un spécialiste, notamment à un artisan RGE. Cela garantit l’efficacité de l’isolant posé et vous permet de profiter des aides de l’État.

A lire aussi :  Panneau solaire 12 volt : Applications pratiques et choix des équipements associés

Les différents types d’isolants pour l’isolation extérieure

Les isolants qui peuvent servir dans le cadre d’une isolation extérieure peuvent être classés en trois grandes catégories.

Les isolants minéraux

Les isolants minéraux sont les isolants les plus couramment utilisés pour l’isolation extérieure. Ils sont fabriqués à partir de matériaux comme la roche ou le verre. Ils offrent une bonne performance thermique ainsi qu’une bonne résistance au feu et une bonne durabilité.

La laine de roche est fabriquée à partir de roche fondue. Elle est résistante au feu et à la compression. Elle offre de bonnes capacités acoustiques. La laine de verre qui est plus ou moins similaire est obtenue à partir de verre fondu. Plus abordable que la laine de roche, elle est toutefois moins résistante.

Les isolants synthétiques

Les isolants synthétiques sont tirés du pétrole. C’est la raison pour laquelle ils ne sont plus autant appréciés. Quoi qu’on dise, les isolants synthétiques offrent une bonne performance thermique et une bonne résistance à l’humidité.Au rang de ces isolants, on peut citer, le polystyrène expansé, ou extrudé, le polyuréthane et bien d’autres.

Les isolants naturels

Les isolants biosourcés ou écologiques (naturels) sont fabriqués à partir de matériaux naturels, tels que la cellulose, la fibre de bois ou le chanvre. Les isolants biosourcés sont respectueux de l’environnement et sont redoutablement efficaces.

L’ouate de cellulose, qui est obtenue à partir des feuilles de papiers recyclés (journaux), occupe la première place de plusieurs classements d’isolants toutes catégories confondues.La fibre de bois, la laine de chanvre ou de mouton ou encore les plumes de canard font aussi partie des meilleurs isolants naturels.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *