Isolation extérieure : Une solution performante pour renforcer l’isolation thermique

isolation exterieure une solution performante pour renforcer l isolation thermique.jpeg

L’isolation par l’extérieur renforce le confort thermique et permet un gain d’espace. Moins contraignant quand on habite son logement pendant les travaux, l’isolation extérieure apporte aussi une touche de neuf aux anciennes bâtisses. Pour un meilleur confort thermique, tout dépend de la technique d’isolation et du choix des isolants.


Isolation extérieure : une solution pour rester au chaud en hiver et passer un été plus frais

L’isolation extérieure consiste à poser des isolants sur les parois de votre construction pour éviter la déperdition thermique. Est-ce qu’elle est nécessaire ? Oui ! On dira qu’elle est même obligatoire. En tout cas, c’est ce que donne à comprendre le Décret n° 2017-919 du 9 mai 2017 au sujet des opérations de ravalement de façade. Mais, au-delà des obligations légales, l’isolation extérieure offre un confort d’habitation.

L’isolation extérieure d’une maison a des avantages certains, quel que soit le moment de l’année. Pour les périodes hivernales, vous utiliserez moins le chauffage. En été, vous n’aurez pas à tourner à plein régime un climatiseur ou un ventilateur. L’isolation des murs par l’extérieur permet de maintenir la température ambiante à l’intérieur de la maison en limitant au mieux l’impact de la température extérieure.

Quelle option d’isolation extérieure performante choisir ?

L’isolation par l’extérieur d’une maison est d’abord une question de préférence. La question du coût joue aussi. Quand il s’agit d’une nouvelle construction, vous êtes libre de choisir le type d’isolation thermique extérieure qui convient à la structure de votre bâtiment. Ce n’est pas aussi simple quand vous vous engagez dans une rénovation. Là, il faut tenir compte de divers paramètres pour choisir la bonne option d’isolation par l’extérieur. On fait référence à l’état que présente le bâtiment.

On tiendra compte de la structure ou de l’architecture du bâtiment dont il faut faire l’isolation par l’extérieur. Il s’agira d’évaluer si l’isolation extérieure est préférable à une méthode d’isolation par l’intérieur. Peut-être faudrait-il renforcer une isolation intérieure préexistante avec un enveloppement thermique du bâtiment par l’extérieur. Toutes les options sont à évaluer pour permettre un meilleur confort thermique de la maison ou de l’appartement en cause.

A lire aussi :  Panneaux solaires à petit prix : Trouver des solutions abordables

Une fois que l’on est convaincu que la meilleure des options est l’ITE, une autre décision reste à prendre. On en distingue 3. Chacun comporte ses points positifs et l’on peut en relever des inconvénients également.

  • Isolation sous enduit ;
  • Méthode d’isolation sous bardage ;
  • La vêture et le vêtage.

Caractéristiques des 3 types d’ITE les plus populaires

Les 3 techniques d’isolation thermique par l’extérieur qui se pratiquent le plus souvent tiennent compte de 2 paramètres primordiaux. La méthode qui s’adapte le mieux à la forme architecturale de la maison à isoler thermiquement et le type d’isolants à utiliser pour avoir des résultats optimaux.


Isolation thermique sous enduit

C’est l’une des techniques d’isolation thermique par l’extérieur qui présente un triple avantage. Il est relativement moins coûteux. L’ITE sous enduit est facile à mettre en place et offre une touche décorative d’un certain attrait. En quoi consiste en réalité l’isolation extérieure sous enduit ?

L’opération se réalise en posant des panneaux d’isolants. Le plus souvent, il est fait usage de PSE. On applique ensuite sur le matériau d’isolation un enduit qui aura 2 fonctions. L’enduit sert à fermer les points de jonction entre les panneaux d’isolant. Il bouche ainsi les ponts thermiques entre les points de collage des panneaux. L’autre fonctionnalité de la technique sous enduit porte sur la touche décorative qu’elle apporte à l’ensemble du bâtiment dont on réalise l’isolation.

L’isolation extérieure sous bardage

L’isolation extérieure sous bardage est une technique d’isolation par l’extérieur appréciée beaucoup plus pour l’esthétique qu’elle apporte au bâtiment à isoler. Cette technique revient plus chère. Elle n’attire pas le plus grand nombre de personnes pour des raisons de coûts.

Souvent, l’isolation sous bardage se réalise en apposant des couches successives de matériaux. D’abord, on met en place directement contre la paroi des murs, des panneaux d’isolants. Ceux-ci sont maintenus par une ossature en bois ou en métal. Ensuite, il est appliqué une couche de pare-pluie. Après vient le bardage selon le matériau de votre choix. Du bois et du PVC sont les plus utilisés pour donner une nouvelle façade à votre bâtiment.

A lire aussi :  Utilisation de mousse pour l'isolation phonique : Guide pratique pour un environnement paisible

Du fait de la succession de matériaux, l’isolation sous bardage pourrait avoir des capacités isolantes d’une certaine qualité comparée à l’isolation sous enduit. En fait, les points de collage des panneaux dans le cadre d’une isolation sous enduit se fissurent avec le temps. Or, dans le cadre d’une isolation sous bardage, divers isolants peuvent être utilisés en tenant compte de leur conductivité thermique. Cette technique permet la circulation de l’air, toute chose qui impacte l’inertie thermique des matériaux utilisés.

Isolation thermique sous vêture ou par vêtage

Le système d’isolation par vêture ou vêtage présent est semblable à l’ITE sous bardage, mais ne se monte pas sur une ossature. Les isolants sont apposés à même la façade dans le cadre de la vêture et du vêtage. La seule différence, c’est que la technique sous vêture passe par la pose d’isolants avant l’ajout d’une plaque de parement. Avec l’isolation sous vêtage, l’isolant et la plaque de parement sont fixés à l’avance à l’usine et forment un bloc.

Quel isolant performant pour réaliser une ITE ?

Le choix de l’isolant ne s’improvise pas. Il tient compte du type d’ITE pour lequel vous avez opté. L’isolant le plus performant est celui qui présente une certaine efficacité en matière de conductivité thermique et de résistance thermique.

Sans doute, l’isolant thermique le plus utilisé est le PSE (polystyrène expansé) à cause de son coût abordable. Plus léger et facile à manipuler, le PSE n’offre pas pour autant une résistance de haut niveau comparé à d’autres types d’isolants. Toutefois, les isolants thermiques qui inondent le marché sont de 3 types. Les isolants minéraux, biosourcés ou naturels et synthétiques.

Type d’isolants Désignation Utilisation et propriétés
Naturel Ouate de cellulose Durée de vie de plusieurs décennies. Elle est efficace pour l’isolation thermique des combles et possède de bonnes propriétés en isolation phonique. Facile à recycler, elle offre un grand confort en été et est utile aussi bien pour l’isolation extérieure comme intérieure
Fibre de bois Grandes performances de la fibre de bois en isolation thermique et acoustique
Laine de chanvre Avec une bonne résistance thermique, la laine de chanvre est aussi écologique qu’économique
Synthétique PSE (polystyrène expansé) Isolation des murs et des planchers avec une bonne résistance à l’eau
XPS (polystyrène extrudé)
Polyuréthane Faible conductivité thermique et bonne isolation extérieure des murs
Minéral Laine de roche Elle possède de bonnes propriétés d’isolation thermique et acoustique et une grande résistance au feu
Laine de verre Ses propriétés d’isolation sont plus manifestes contre le froid.
A lire aussi :  Aides pour l'isolation extérieure : Subventions et soutiens gouvernementaux

Isolation thermique : un avantage pour l’isolation phonique de votre maison

L’isolation thermique extérieure d’une construction n’améliore pas que le confort thermique à l’intérieur du bâtiment. En fonction de la technique d’isolation et de la nature des isolants utilisés, la réduction des bruits est l’autre avantage de l’isolation thermique par l’extérieur. À l’intérieur du bâtiment isolé, on perçoit moins les sons venant de l’extérieur.

En réalisant une isolation thermique par l’extérieur, vous pourriez réaliser en même temps une sorte d’isolation acoustique pour votre maison. Mais, tout dépend des matériaux, car tous les isolants qui permettent une bonne isolation thermique ne sont pas toujours efficaces pour servir de bons isolants acoustiques.

Un bâtiment non isolé est énergivore. Les dépenses pour le chauffage augmentent en hiver. En été, le recours à la climatisation devient inévitable quand il n’existe pas d’isolation thermique. Quand votre maison est bien isolée, vous payerez moins pour le chauffage et en matière d’électricité. C’est donc un avantage de plus d’un point de vue économique. Si vous souhaitez faire des estimations et avoir une idée de la technique ou des isolants qui conviennent à votre maison, faites-vous accompagner par des professionnels. Demandez un devis.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *