Pompe à chaleur air-eau : Prix, avantages et fonctionnement détaillés

pompe a chaleur air eau prix avantages et fonctionnement detailles.webp

Avec la hausse des prix du gaz, du fioul et de l’électricité, beaucoup cherchent des solutions de chauffage plus abordables. La pompe à chaleur air-eau figure parmi les alternatives à privilégier. Ce type de PAC se décline dans différentes versions et les prix sont tout aussi diversifiés. Cela permet à tout un chacun de trouver un dispositif qui répond à ses besoins. Découvrez en détail le coût de cet appareil, mais aussi les avantages qu’il offre et comment il fonctionne.


La pompe à chaleur air-eau : combien coûte-t-elle ?

Les pompes à chaleur air-eau sont reconnues pour leur grande efficacité énergétique et leur excellent rendement. De telles performances ont un prix : elles coûtent en moyenne 9 500 à 14 500 euros. La fourchette de prix pour une PAC air-eau réversible se situe entre 9 700 euros et 13 000 euros, pose comprise. L’installation d’une PAC air-eau avec eau chaude sanitaire coûte entre 10 500 euros à 14 500 euros.

Les facteurs qui font varier les prix des PAC air-eau

Le marché de la pompe à chaleur air-eau propose un large éventail de modèles avec des prix disparates. Les coûts de ces dispositifs varient et de nombreuses caractéristiques sont à l’origine de cette fluctuation :

  • Taille de l’appartement ou de la maison à chauffer : le prix d’achat oscille entre 65 et 90 m² ;
  • Puissance de la pompe à chaleur : elle s’exprime en COP ou Coefficient de Performance (rapport entre l’énergie produite et l’énergie utilisée par le matériel) ;
  • Température extérieure et zone climatique : des modèles plus puissants (et plus onéreux) sont recommandés dans les régions froides ;
  • Fonctionnalité de la PAC air-eau (contrôle via un appareil mobile, chauffage d’une piscine, production d’ECS, etc.).

Le budget à prévoir pour l’achat de cette pompe à chaleur

Selon une étude récente de l’Observ’ER, calculer le coût d’une pompe à chaleur air-eau selon sa puissance en kWh est possible. Cela permet de déterminer les dépenses moyennes à prévoir pour certaines installations.

A lire aussi :  Pompe à chaleur air-eau : Le système de chauffage respectueux de l'environnement
Puissance de la PAC air-eau Prix moyen HT Fourchette de prix Coût de la pose HT
4 à 6 kWh 5 730 euros 3 800 à 15 000 euros 800 à 4 000 euros
7 à 8 kWh 6 975 euros 4 800 à 15 000 euros 1 000 à 4 500 euros
10 à 12 kWh 8 840 euros 6 000 à 20 000 euros 1 000 à 5 000 euros

L’entretien : un critère additionnel à prendre en compte

Prendre soin votre pompe à chaleur doit être une priorité pour préserver ses performances et assurer sa longévité. Un entretien régulier est requis et s’effectue au moins une fois tous les deux ans. Une vérification des autres éléments de l’installation s’imposent tout autant, en particulier le fluide frigorigène. Cette opération nécessite l’intervention d’un professionnel possédant une attestation de capacité à la manipulation de ces fluides.

L’intervention d’un expert pour l’entretien du dispositif coûte au minimum entre 160 et 200 euros. Si vous possédez une PAC air-eau reliée à un ballon d’eau chaude sanitaire, les dépenses s’élèvent à 200 euros, voire plus.Nous vous conseillons de choisir des offres proposant un entretien annuel ou de signer un contrat de maintenance. Ces options sont plus coûteuses, mais elles vous donnent une plus grande tranquillité d’esprit.

Quels avantages tirer en utilisant une PAC air-eau ?

Impact écologique réduit, plus d’économies et éligibilité aux aides : les avantages de l’installation d’une pompe à chaleur air-eau sont nombreuses.


Un matériel de chauffage plus écologique

Ce type de pompe à chaleur se montre plus respectueux de l’environnement que les autres solutions de chauffage. Bien que l’appareil fonctionne à l’énergie électrique, il en utilise une petite quantité. Pour produire le chauffage et l’ECS, il consomme en plus une énergie renouvelable. Tout cela contribue à réduire les émissions de CO2 de manière considérable. Il est considéré comme plus respectueux de l’environnement, comparé aux chauffages à combustible fossile.

A lire aussi :  Panneau solaire 400W : Guide d'achat et conseils d'utilisation

La pompe à chaleur air-eau réduit vos factures

Pour 1 kWh d’énergie consommée, la plupart des PAC air-eau produisent 3 kWh d’énergie thermique. Cela leur vaut en général un coefficient de performance supérieur à 3. Avec ces appareils, vous réalisez des économies importantes sur vos factures d’électricité et de chauffage. Notez par ailleurs que le modèle air-eau est beaucoup plus faciles à installer que les versions hydrothermique et géothermique. Cela rend leur prix d’achat et de pose moins élevés, ce qui constitue un autre bénéfice pour vous.

Installation à moindre coût grâce aux aides

Compte tenu de son efficacité énergétique et de son caractère écologique, la pompe à chaleur air-eau est éligible aux aides à la rénovation énergétique. Ce sont des financements proposés par l’État et qui vous permettent de diminuer le montant déboursé pour la pose d’une PAC. Citons comme exemples les dispositifs d’aides suivants :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • TVA réduite à 5,5 % ;
  • Prêt Avance Rénovation ;
  • Prime énergie…

Vous installez votre matériel à moindre coût et il vous permet en plus de réaliser des économies considérables. Même avec un revenu modeste, le prix de votre nouvel équipement est déjà amorti en moins de 7 ans.

Pompe à chaleur air-eau : principe de fonctionnement de cet appareil

La pompe à chaleur air-air utilise l’air extérieur pour en faire de l’air chaud avant de le redistribuer dans le logement. Le modèle air-eau se sert, lui aussi, des calories présentes dans l’air extérieur. La différence est qu’il utilise l’eau pour transmettre cette chaleur. Pour fonctionner de manière optimale, la version air-eau a besoin d’un climat chaud de préférence. Les régions trop froides compromettent son efficacité et rendent indispensable l’usage d’un chauffage d’appoint. Rien ne vous empêche cependant d’installer une PAC air-eau, peu importe où vous trouvez. Certains modèles performants restent opérationnels avec des températures de -25 °C, mais ils coûtent plus cher.

L’utilisation d’une pompe à chaleur reste déconseillée dans les zones à hivers rigoureux. Les températures trop basses réduisent le rendement de la pompe à chaleur air-eau. De fait, elle doit consommer plus d’énergie pour produire du chauffage ou de l’ECS.

A lire aussi :  Chauffage performant avec une pompe à chaleur : Le meilleur choix pour votre habitation

Le fonctionnement d’une PAC air-eau en détail

Cette pompe à chaleur puise les calories de l’air extérieur et les restitue dans l’eau de chauffage. Elle procède en utilisant un gaz spécifique appelé « liquide frigorigène ». Ce dernier passe de l’état liquide à l’état gazeux et son rôle consiste à véhiculer l’énergie présente à l’extérieur vers le système de chauffage central. La transformation de ce fluide se déroule en quatre étapes :

  1. Récupération des calories de l’air extérieur par le fluide frigorigène. La température de ce dernier augmente, puis il se transforme en gaz avant de s’évaporer ;
  2. Aspiration et compression du fluide par le compresseur ;
  3. Condensation du fluide afin de transmettre la chaleur à l’eau de chauffage puis le gaz devient à nouveau liquide ;
  4. Chute de la pression du fluide frigorigène grâce au détenteur et préparation avant la phase d’évaporation.

PAC air-eau : les éléments nécessaires à son fonctionnement

Se présentant de base sous la forme d’un monobloc, la pompe à chaleur air-eau se constitue de quatre principales composantes :

  • Compresseur : il intervient dans la compression du gaz et dans l’augmentation de sa température ;
  • Condenseur : il contribue à la restitution de la chaleur à l’eau de chauffage ;
  • Détendeur : il a pour rôle de faire baisser la température et la pression du gaz ;
  • Évaporateur : il permet le passage du fluide frigorigène à l’état gazeux.

La présence d’un chauffage d’appoint est-elle essentielle ?

Un système de chauffage d’appoint devient nécessaire lorsque les températures diminuent jusqu’à devenir négatives. La pompe à chaleur air-eau est certes performante, elle l’est moins au-delà d’un certain seuil. Le chauffage d’appoint fonctionnera à sa place à ce moment-là afin de continuer à vous donner un confort thermique optimal.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *