Panneau solaire autonome : Une solution énergétique durable et autonome

panneau solaire autonome une solution energetique durable et autonome.jpeg

S’il y a bien un élément dont le prix est une source de préoccupation permanente pour les Français, c’est l’énergie. Des milliers de foyers constatent avec désolation que d’année en année leur facture énergétique augmente tandis que leur revenu ne connaît pas de hausse. Cette situation semble trouver sa solution dans l’adoption des panneaux solaires.

De nombreux ménages désireux de mettre totalement fin à leur dépendance énergétique font le choix d’acheter des kits solaires autonomes. Afin d’éviter les désillusions, il faut bien savoir comment s’opère cette transformation.


Les panneaux solaires autonomes

Un panneau solaire autonome ou kit solaire autonome est une unité qui se charge de produire de l’énergie électrique destinée à une consommation directe. Ce kit a pour but de vous rendre complètement autonome sur le plan énergétique. Cela signifie que vous allez vous déconnecter du réseau électrique et mettre fin au contrat qui vous lie à un fournisseur d’accès énergétique.

Cette idée séduit plus d’un. Le fait de se tourner totalement vers le solaire pour produire votre énergie électrique est une solution pour faire baisser les émissions de gaz à effet de serre de votre maison.

N’oubliez pas que notre planète se réchauffe, etsi rien n’est fait, c’est toute l’espèce humaine qui se retrouve en danger. La hausse des températures est en partie imputable à l’utilisation des énergies fossiles. Pour cette raison, le fait de se tourner vers le panneau solaire permet de s’inscrire dans une démarche verte et durable.

Comment fonctionne une installation solaire autonome ?

Une installation solaire autonome se compose de plusieurs pièces, à part le panneau solaire qui demeure l’élément central :

  • L’onduleur ;
  • Le câblage ;
  • Les batteries ;
  • Un tableau de protection ;
  • Le régulateur.

Les panneaux solaires

Les panneaux solaires captent l’énergie émise sous forme de lumière pour la convertir en énergie électrique. Cette transformation est possible grâce à la rencontre des photons se trouvant dans les rayons du soleil et des électrons qui composent les cellules photovoltaïques du panneau. Le courant produit est malheureusement un courant continu, ce qui signifie qu’il n’est pas possible pour vos appareils de l’utiliser directement, il faut qu’un second élément intervient, il s’agit de l’onduleur.


L’onduleur

L’onduleur est la seconde pièce la plus importante dans une installation solaire autonome. C’est elle qui va se charger de convertir l’énergie électrique que produisent les panneaux solaires en courant alternatif dont vos appareils électriques peuvent se servir. Il existe deux types d’onduleurs. D’un côté, on a les onduleurs dits centraux. Dans ce cas, il est installé un seul onduleur qui se charge de collecter tout le courant produit et de le convertir. Cette solution est économique ; mais en cas de panne, vous risquez de vous retrouver totalement dans le noir.

A lire aussi :  Panneaux isolants : Avantages pour une isolation thermique optimale

L’autre solution consiste à faire recours aux micro-onduleurs. Ce qui veut dire qu’à la place d’un onduleur central, plusieurs petits onduleurs vont être placés en dessous de chaque panneau solaire. Chaque onduleur va se charger de convertir le courant produit par le micro-onduleur en dessous duquel il est placé. Lorsqu’une panne survient, elle sera toujours localisée.

Les batteries

Sans batteries, on ne saurait parler d’installer solaire autonome. N’oubliez pas que l’énergie produite au cours de la journée a besoin d’être stockée pour pouvoir être utilisée une fois la nuit tombée. Vous l’avez compris, c’est ce rôle que les batteries doivent jouer au sein d’une installation.

En fonction de vos besoins et du type d’installation photovoltaïque que vous avez, vous pouvez vous contenter d’une seule batterie ou acheter plusieurs batteries (2 ou 3). Le prix d’une batterie dépend de plusieurs paramètres comme la marque, la capacité et la durée de vie. Notons que la batterie est la pièce la plus chère dans une installation solaire autonome.

Un tableau de protection solaire

Le tableau de protection solaire est un dispositif important lorsque vous voulez avoir une autonomie grâce à l’énergie du soleil. C’est ce dispositif qui vous permettra de vous protéger en cas de difficulté ou de problème. Il est équipé de deux éléments à savoir un disjoncteur et un paratonnerre. Lorsqu’un problème pointe le bout de son nez, le disjoncteur s’active pour éviter des problèmes plus graves.

Le régulateur

Le régulateur joue un rôle qui peut être confondu avec celui de l’onduleur ; mais les deux pièces ne remplissent pas les mêmes fonctions. Le rôle du régulateur est de diriger la production d’électricité. C’est lui qui se charge de préciser quelle quantité d’énergie est dirigée vers la consommation ou stockée dans les batteries. Pour y arriver, le régulateur évalue la consommation des appareils électriques dont vous disposez. Il protège aussi la batterie lorsque la décharge est trop profonde.

A lire aussi :  Isolation par l'extérieur : Les étapes essentielles pour une isolation réussie

Comment faire une installation photovoltaïque autonome ?

Si vous voulez vous faire installer un kit solaire autonome, nous vous conseillons d’obtenir dès aujourd’hui un devis en ligne. Il suffit de fournir quelques informations simples sur vos différents besoins énergétiques ainsi que sur la situation de votre maison et le tour est joué. Nous sommes là pour vous accompagner et faire de votre rêve d’autonomie énergétique une réalité dans les plus brefs délais.

Les exigences d’une installation solaire autonome

La production d’un panneau solaire dépend de l’ensoleillement. Si les conditions sont optimales, le rendement du panneau sera intéressant et vous aurez assez d’énergie dans vos batteries à utiliser une fois le soir venu. Les mauvais jours, vos batteries risquent d’être totalement vides. Pour cette raison, il faut savoir que votre volonté d’autonomie doit s’accompagner d’un vaste programme de changement de vos habitudes énergétiques.

Si vous voulez être en autonomie énergétique grâce au solaire, il faut remplacer la plupart de vos appareils électroménagers actuels par des appareils plus économes en énergies. Cela représente un investissement supplémentaire qui ne doit pas être négligé. Vous devez aussi intégrer une discipline stricte pour être capable d’économiser l’énergie que vous produisez afin de l’utiliser à bon escient.

Éteignez les lumières au moment de sortir d’une chambre. Ne laissez pas un appareil allumé si vous ne l’utilisez pas. Pour vous chauffer ou avoir de l’air frais, servez-vous d’une pompe à chaleur réversible avec un bon rendement.

Quels sont les avantages d’un panneau solaire autonome ?

Le panneau solaire autonome présente trois principaux avantages. Le premier est qu’il vous permet d’être totalement indépendant du réseau électrique. Avec ce panneau, vous n’aurez plus aucune facture énergétique à payer à la fin du mois. Les rumeurs concernant la hausse du prix de l’énergie ne feront plus battre fort votre cœur.

A lire aussi :  Kit panneau solaire : Simplifiez l'installation de votre système solaire résidentiel

L’autre avantage est que vous allez réduire votre émission de gaz à effet de serre grâce à l’installation de ces panneaux. Si la santé de la planète vous préoccupe, l’autonomie solaire est une bonne idée.Ces panneaux sont parfois le seul moyen d’avoir de l’électricité dans une région reculée et déconnectée du réseau électrique.

Les inconvénients d’une installation solaire autonome

Les inconvénients d’une installation solaire en autonomie ne sont pas à négliger. Il est coûteux de mettre en place ce type d’installation. Les dépenses sont importantes. Le panneau solaire autonome n’est pas rentable. Dans le cadre de l’autoconsommation simple, le surplus de votre production est injecté dans le réseau électrique et revendue, ce qui vous permet d’avoir un revenu passif.

Le dernier problème avec les panneaux solaires autonomes est que vous n’allez pas pouvoir bénéficier des aides de l’État pour faire l’installation. Il faut uniquement compter sur vos propres ressources.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *