Isolation d’un mur extérieur : Choix des matériaux et mise en œuvre

isolation d un mur exterieur choix des materiaux et mise en uvre.jpeg

L’isolation des murs extérieurs est adaptée aux rénovations énergétiques et consiste à recouvrir les murs extérieurs d’un bâtiment d’isolation. Dans le domaine de l’isolation et de la construction, ce système est appelé « bardage mural » car il recouvre les murs porteurs. L’isolation extérieure est reconnue pour son efficacité ; mais vous devez choisir le bon matériau. Outre le choix des surfaces de revêtement ou de bardage, le choix des matériaux isolants est également un enjeu majeur pour l’ITE.


Isolation d’un mur extérieur : pourquoi opter pour cette technique ?

L’isolation des murs extérieurs consiste à recouvrir le bâtiment d’un isolant et d’un bardage de façade dont le but est d’éliminer les pertes de chaleur. La technologie peut être réalisée de trois manières différentes (sous enduit, panneau ou bardage) et en utilisant des isolants minéraux (laine de verre et laine de roche), naturels (fibre de bois) ou synthétiques (polystyrène, polyuréthane). L’ITE est plus cher que l’ITI (isolation par l’intérieur), mais est considéré comme la technologie d’isolation la plus efficace à ce jour.

Forces et faiblesses de l’isolation d’un mur extérieur

L’ITE enveloppe complètement le bâtiment et élimine tous les ponts thermiques (zones de fortes déperditions thermiques). Cette solution d’isolation des murs maintient également l’inertie des murs de votre maison. C’est la capacité du bâtiment à maintenir une température constante malgré les conditions climatiques extérieures.

L’ITE augmente le confort thermique en été. Grâce à des matériaux à bon déphasage thermique, la maison reste fraîche même pendant les périodes de températures élevées. Ces travaux d’isolation ont l’avantage de ne pas réduire la surface habitable de la maison et de ne pas modifier l’apparence de l’intérieur de la maison. Cette technologie d’isolation est éligible à de nombreuses subventions de l’Etat (lorsque les travaux sont réalisés par des artisans ou des entreprises certifiées RGE).

Malgré ses nombreux avantages, l’ITE présente certaines limites. Il s’agit d’un travail de grande envergure, son prix est plutôt élevé. Une pré-inscription à la mairie est nécessaire pour commencer les travaux afin de dispenser des formations d’enseignants. Le choix d’autres matériaux modifiera l’aspect esthétique de la maison.

A lire aussi :  Isolation murale : Techniques respectueuses de l'environnement pour réduire les déperditions de chaleur

Voici un récapitulatif des forces et des faiblesses de l’isolation par l’extérieur du mur :

Forces Faiblesses
  • Réduit instantanément vos factures de services publics ;
  • Valorise la valeur historique d’un bien immobilier ;
  • Peu de ponts thermiques ;
  • Ne diminue pas l’espace de vie ;
  • Pas besoin de déménager ;
  • Embellit la façade de la maison.
  • Les grands chantiers nécessitent l’installation d’échafaudages ;
  • Demande de déclaration de construction ou de permis préalable de construire ;
  • Ne convient pas à tous les types d’habitations (balcons, pergolas, vérandas) ;
  • Coût relativement élevé.

La différence entre l’ITE et l’ITI

L’isolation extérieure (ITE) est plus performante, mais l’isolation intérieure (ITI) est plus abordable. Chacune de ces deux techniques d’isolement possède ses propres forces et faiblesses. À noter que contrairement à l’ITI qui n’altère pas l’aspect de la façade, la réalisation de l’ITE nécessite l’autorisation de la Mairie.


Isolation d’un mur extérieur : choix des matériaux

Pour être éligible aux subventions gouvernementales, un seuil élevé de résistance thermique de R 3,7 m² K/W doit être atteint. La réglementation environnementale (RE 2020) recommande l’utilisation d’isolants à faible coefficient lambda afin d’atteindre une résistance thermique R de 2,9 m² K/W ou plus d’isolation des murs extérieurs.

Le polystyrène expansé est le matériau isolant le plus utilisé dans le contexte ITE, suivi par la laine minérale (laine de verre ou laine de roche), le polystyrène extrudé et la mousse polyuréthane.

L’épaisseur de l’isolant dépend de plusieurs paramètres comme la conductivité thermique, la résistance thermique souhaitée, les matériaux utilisés et la zone climatique dans laquelle vous habitez.

Pour obtenir des performances élevées et bénéficier des aides de l’État, les épaisseurs suivantes doivent être prises en compte, en fonction du matériau choisi :

  • Polystyrène expansé ou extrudé : 12 à 16 cm ;
  • 12 à 16 cm pour la laine minérale ;
  • Polyuréthane : 8 à 11 cm ;
  • 14 à 18 cm pour la fibre de bois.

En raison de la complexité du chantier, on vous recommande de consulter un expert. Travailler aux côtés des artisans RGE est idéal. Les experts de RGE font partie des conditions requises pour bénéficier de l’aide financière gouvernementale, ils peuvent également vous conseiller sur l’isolation à choisir. Si vous habitez dans une zone humide, nous pourrions vous recommander de choisir du polystyrène extrudé pour augmenter l’isolation de votre façade.

A lire aussi :  Prix du panneau solaire pour une maison de 150m2 : Coûts et économies réalisables

Combien coûte une isolation des murs extérieurs ?

C’est difficile de donner un prix exact pour l’ITE. Chaque chantier est différent et plusieurs facteurs peuvent influer sur le budget prévu :

  • Technique d’isolation de votre choix ;
  • Épaisseur d’isolation ;
  • Coût du travail ;
  • Superficie à isoler ;
  • Accès difficile à la façade (si les artisans ont besoin d’échafaudages, la facture va monter).

Les prix des ITE varient entre 43 et 238 euros le mètre carré. Malgré le coût, le retour sur investissement d’ITE est intéressant. Cela se rentabilise à long terme. Le montant que vous devez payer pour ces travaux est considérable, mais le profit que vous réalisez sur vos factures de services publics est tout aussi important.

Isolation d’un mur extérieur : la mise en œuvre

Le but de cette technique d’isolation est de créer une coque isolante autour de la maison. Un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) installe l’isolation autour de la façade. L’isolation par l’extérieur peut se faire de diverses manières : sous enduit, en vêture ou bardage.

Isolation sous enduit

Cette méthode de construction est la méthode de construction la plus courante et consiste à installer des panneaux isolants rigides en travers de la façade. Les panneaux sont collés ou cloués sur le mur extérieur, un apprêt de renforcement est appliqué et une couche de finition est appliquée par-dessus. Cette procédure est souvent utilisée dans les rénovations et les nouveaux bâtiments où l’intérieur n’est pas bien isolé. Grâce à ce mode d’isolation, il est possible de considérer le style architectural de la façade. Cette technologie ITE est basée sur un procédé humide et nécessite d’être recouverte d’une ou deux couches de peinture.

A lire aussi :  Aides pour l'isolation extérieure : Subventions et soutiens gouvernementaux

Isolation en bardage

Cette technologie d’ITE est mise en œuvre dans une ossature bois. Elle enveloppe toute la maison dans une couche isolante. C’est le choix parfait pour l’isolation et la rénovation. L’isolation thermique sous le bardage de façade est une bonne solution esthétique et optimise également le confort thermique de la maison. L’isolant est fixé aux murs puis recouvert de liteaux en bois. Cette technologie d’isolation thermique est née du domaine de la voie sèche.

Isolation en vêture

Cette méthode peut être utilisée aussi bien en construction neuve qu’en rénovation. L’isolation est appliquée directement sur les murs du bâtiment. Le système de façade se compose de deux éléments : des panneaux d’isolation et de revêtement. Les deux produits sont posés sur la structure support en une seule opération, contrairement aux autres technologies ITE qui nécessitent plusieurs passages sur le support. Le processus d’isolation est similaire à l’isolation des revêtements ou en bardage de façade par voie sèche.

Les soutiens financiers pour l’isolation d’un mur extérieur

L’ITE est un chantier rentable ! Avec ITE, vous pouvez améliorer le confort thermique de votre maison et économiser jusqu’à 25 % sur vos factures d’électricité. Le montant que vous économiserez dépendra de votre système de chauffage, de son âge et de l’énergie utilisée pour le faire fonctionner (bois, fioul, électricité).

Grâce à plusieurs dispositifs, une partie du coût des travaux d’isolation des murs extérieurs peut être prise en charge par :

MaPrimeRénov : pour l’ITE, le montant varie entre 15 et 75 euros le mètre carré, selon vos revenus.

MaPrimeRénov Sérénité : cette subvention profite aux ménages aux revenus moyens ou très faibles, à condition qu’ils réalisent au moins 35 % d’économies d’énergie.

Certificat d’économie d’énergie (CEE) : le montant dépend du fournisseur d’énergie

Le taux de TVA réduit : lorsqu’il est appliqué à l’isolation des murs extérieurs, le TVA est réduit à hauteur de 5,5 %.

Éco-Prêt à taux 0 : facilite le financement des mesures de rénovation énergétique

Selon l’endroit où vous habitez, des subventions communautaires peuvent être disponibles.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *