Dépannage de pompe à chaleur : Solutions pour résoudre les problèmes courants

depannage de pompe a chaleur solutions pour resoudre les problemes courants.webp

En matière de rénovation énergétique, il y a des solutions plus efficaces que d’autres. L’installation d’une pompe à chaleur fait partie des options recommandées. Cet appareil révolutionnaire adopté par de nombreux de ménages utilise les sources d’énergie renouvelables pour chauffer l’intérieur d’un logement ou produire l’eau chaude sanitaire. Comme tout appareil électronique, la PAC peut à tout moment avoir des soucis de fonctionnement.

La pompe démarre et s’arrête subitement, elle grive, elle ne produit plus de chaleur ou d’air frais… voilà autant de dysfonctionnements que peut présenter une pompe à chaleur. Lorsqu’ils surviennent, le fonctionnement de l’appareil est compromis. Ce qui peut engendrer un impact négatif sur le confort et les économies d’énergie. Certaines de ces pannes peuvent être évitées, d’autres pas. Dans tous les cas, l’idéal est de faire appel à un professionnel pour réparer l’appareil. Les types de panne possibles, les solutions de réparation à titre préventif et curatif… Nos experts vous proposent quelques pistes.


Les différentes pannes d’une pompe à chaleur

Les pannes de PAC les plus fréquentes et leurs causes

Lorsqu’une pompe à chaleur tombe en panne, plusieurs pièces sont à vérifier en priorité. C’est le cas du compresseur. Essentiel dans le fonctionnement optimal de la PAC, ce composant peut être affecté par différents types de dysfonctionnements.

Il est possible que le compresseur de la PAC fonctionne sans arrêt. Cela peut être dû à la présence du givre dans la caisse extérieure, de l’absence du liquide frigorigène ou à un mauvais dimensionnement de la puissance de la pompe. Il peut arriver que le compresseur émette un bruit inhabituel. L’âge de l’appareil ou le niveau d’huile peut en être la cause. Le compresseur peut avoir de la peine à démarrer s’il se met en sécurité ou alors fait face à un dysfonctionnement électrique. Dans le pire des cas, le compresseur peut être abîmé à la suite d’un choc.

Les autres pannes

Lorsque le problème de la PAC n’émane pas du compresseur, il est possible de faire face à :

  • Un détendeur bloqué suite à la pression du liquide frigorigène ;
  • Des fuites d’eau dans le circuit de la PAC à cause du mauvais montage ou la défaillance d’une pièce ;
  • La mauvaise pression dans la PAC, car les circulateurs ou les ventilateurs sont certainement encrassés ;
  • Une pompe à chaleur qui fonctionne, mais ne refroidit plus ou ne chauffe plus à cause de son thermostat ;
  • L’échangeur bouché suite à l’accumulation de poussières.
A lire aussi :  Coût du panneau solaire au m2 : Analyse des prix et des retours sur investissement

Comment réparer et entretenir les pannes d’une pompe à chaleur ?

Les réparations des pannes de la PAC

La réparation d’une panne sur pompe à chaleur dépend de l’origine de cette dernière. En fonction de chaque cause, une solution est apportée par le professionnel :

Relativement aux pannes du compresseur

Lorsque le compresseur ne démarre pas, cela peut être dû à l’absence de courant électrique. Il faut remettre en marche le différentiel dédié ou le disjoncteur qui aurait sauté. Si, au contraire, le compresseur ne s’arrête plus, l’intervention d’un professionnel est plus indiquée pour vérifier la quantité du liquide frigorigène ou le dimensionnement de la PAC au logement. Pour faire face aux bruits inhabituels, il faut mettre l’huile à niveau. En cas de cassure de cette pièce, il n’y aura d’autre solution que de la remplacer. Il faudra s’assurer que l’appareil dispose d’une garantie valide et que ses fréquences d’entretien sont respectées.


Face aux problèmes de liquide frigorigène

Dans bon nombre de cas de panne de pompe à chaleur, c’est le manque de liquide frigorigène qui en est la cause. S’il manque du liquide, le compresseur a de la peine à fonctionner. Conformément aux lois de la thermodynamique, plus ce liquide est fluide, plus il monte en température. S’il y a une fuite, le fluide disparaît et la pompe à chaleur ne peut pas monter en température. L’intervention du plombier-chauffagiste consiste à boucher la fuite et à réapprovisionner le circuit de l’appareil en liquide frigorigène. Il s’agit d’un liquide composé de produits toxiques dont la manipulation impose des précautions.

A lire aussi :  Comment choisir la meilleure chaudière air-eau pour votre maison : guide complet

En cas de mauvaise pression

Lorsqu’une pompe à chaleur fonctionne normalement, sa pression doit se situer dans l’intervalle 1 et 1,5 bar. En dessous de cet intervalle, des dysfonctionnements peuvent apparaître. Les solutions face à un problème de pression basse dépendent des origines.

Si la baisse de pression est due à la présence de l’air dans les tuyaux, il faut purger les radiateurs. Il suffit de se munir d’un récipient, d’ouvrir la purge des différents radiateurs jusqu’à écoulement de l’eau. La pression du circuit pourra être réglée.

Si le problème de la pression vient du vase d’expansion, cela peut être dû à sa vétusté qui provoque une fuite, altérant ainsi la pression de l’appareil. Avec une durée de vie estimée à huit ans, cette pièce cylindrique rouge est celle qui contrôle la pression du circuit lors des phases de changement de température d’eau. Une fois usagée, cette pièce doit être remplacée par un professionnel.

La baisse de pression de la PAC peut être due au manque d’eau dans le circuit de chauffage. La réparation consiste à ouvrir le robinet de remplissage de l’installation pour atteindre la pression souhaitée. En cas de fuite d’eau dans le circuit, ce problème peut être récurrent. Le plombier chauffagiste devra réparer la fuite.

En cas de défaillance d’un composant électronique

La panne de la pompe à chaleur peut également être la conséquence d’une pièce électronique défectueuse. Il peut s’agir de la carte mère. Les composants informatiques de cette pièce peuvent transmettre des informations erronées à la PAC qui va tourner en permanence ou démarrer et s’arrêter. La transmission de mauvaises informations de la carte peut causer d’autres pannes. Dans ces cas, l’intervention d’un professionnel devient incontournable. Sa mission consistera à détecter la pièce endommagée et à la remplacer si besoin. Si la pièce détachée n’est pas disponible sur le marché, il ne restera plus qu’à remplacer la pompe à chaleur.

A lire aussi :  Tout ce que vous devez savoir sur la consommation d'une pompe à chaleur : conseils pratiques

Pour les problèmes de ventilation

La panne qui affecte facilement une PAC est l’obstruction de son ventilateur extérieur. Les éléments comme les branchages, les saletés, les feuilles mortes, les amas de pollens peuvent s’introduire dans l’unité extérieure. Dans ces cas, le ventilateur aura tendance à démarrer et à s’arrêter de manière instantanée. La solution est simple, il suffit de vérifier et de débarrasser la machine des détritus en question. L’intervention d’un technicien ne sera pas nécessaire.

Les précautions à prendre

Une autre solution face aux pannes des pompes à chaleur est de les prévenir. Il est possible de prévenir les risques de panne de ces appareils en les entretenant régulièrement. S’il existe des actions d’entretien que vous pouvez accomplir vous-même, d’autres nécessitent l’intervention d’un chauffagiste.

Les gestes d’entretien que vous pouvez effectuer sans l’aide d’un professionnel sont le contrôle de la pression et le nettoyage. Pour le nettoyage, vous devez vérifier en permanence que la turbine de votre appareil ne soit pas obstruée. Pour le ventilateur, un plumeau suffira pour enlever les poussières et toiles d’araignée. Quant à l’unité extérieure qui est exposée quotidiennement aux intempéries, elle a besoin d’un lavage uniquement à l’eau savonneuse à l’aide d’un chiffon. Lorsque la PAC est nettoyée, il ne vous reste plus qu’à vérifier sa pression. En principe, elle doit toujours être située entre 1 et 1, 5 bars.

D’autres travaux sont exclusivement réservés au plombier chauffagiste. La loi impose aux propriétaires de PAC dont la puissance est supérieure à 4 kW, de procéder à un entretien obligatoire de leur appareil par un professionnel tous les deux ans.

Lors de cette session d’entretien, le professionnel vérifie :

  • Le fonctionnement des pièces électroniques de la PAC et son raccordement au circuit électrique ;
  • L’étanchéité du circuit et l’absence de toute fuite ;
  • La coordination des constituantes de l’unité extérieure (échangeur, évaporateur, compresseur…).

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *