Isolant pour plancher chauffant : Comment optimiser l’efficacité de votre système de chauffage ?

isolant pour plancher chauffant comment optimiser l efficacite de votre systeme de chauffage.jpeg

Pour optimiser le chauffage de votre maison, tous les isolants ne se prêtent pas à une installation sous un plancher chauffant. Soit, vous limitez la performance de votre système de chauffage ou l’isolant sera soumis à une dégradation rapide pour diverses raisons. Optimiser l’efficacité d’un système de chauffage électrique ou hydraulique, demande de considérer la structure de votre bâtiment, les propriétés de l’isolant compatible et les mesures nécessaires à la pose de l’isolant. Sachez que pour toutes vos opérations d’isolation thermique, vous devez solliciter les services d’un artisan reconnu garant de l’environnement. Vous bénéficierez, de cette manière, d’une bonne qualité des travaux d’isolation ainsi que d’un niveau de sécurité de l’installation.


Quel est votre système de chauffage sous-plancher ?

En hiver, lorsque l’on sort du lit, qu’on pose les pieds au sol et que l’on ressent cette douce sensation de chaleur, ça fait du bien ! Ceci est possible quand votre habitation dispose d’un système de chauffage par le sol. Et, pour continuer à sentir cette belle sensation à tout moment de la journée, ça dépend du genre de système de chauffage qui équipe votre demeure et de la bonne isolation au niveau du plancher.

Chauffer une pièce ou une maison entière par le plancher repose sur 2 catégories de dispositifs de chauffage : le plancher chauffant électrique et le système de chauffage hydraulique.

Plancher chauffant électrique

Le dispositif de chauffage électrique du sol est constitué d’un réseau de câbles qui chauffent à l’exemple d’une résistance chauffante. Sous l’impulsion électrique, un effet thermique se produit au niveau des câbles et ceux-ci commencent à diffuser de la chaleur. Dans le neuf comme dans la rénovation, l’installation de ce dispositif de chauffage du sol est plutôt facile. Du coup, il est moins contraignant de poser ou de changer un isolant pour plancher chauffant si votre logement intègre un système de chauffage électrique au sol. Ce n’est pas le cas si vous alimentez votre plancher avec un système de chauffage hydraulique du sol.

Plancher chauffant hydraulique

La mise en place d’un plancher chauffant hydraulique est préférable dans le cadre d’une nouvelle construction. Un ensemble de tuyaux dans lequel circule de l’eau chaude se charge de chauffer le sol. Disposée en dessous du plancher, la tuyauterie peut ne pas être en réseau. Dans ce cas, un seul et long tuyau recouvre la totalité de la pièce à chauffer par le sol.

A lire aussi :  Isolant thermique mince : Les avantages d'une isolation fine et performante

Lors de la mise en place du système de chauffage hydraulique du plancher, la pose de l’isolant adéquat se fait au même moment. Voilà la raison pour laquelle le choix de l’isolant pour plancher chauffant doit être défini lors de la construction. Vous convenez que selon le fonctionnement du système de chauffage hydraulique du sol, poser un isolant lors d’une rénovation demande des travaux importants. Le coût aussi est onéreux en comparaison à la réfection d’un chauffage électrique du plancher.

Quels sont les isolants les plus utilisés pour un plancher chauffant ?

Dans la pratique, on remarque que le choix de l’isolant peut être déterminé par des questions de coût. En voulant prioriser un type d’isolant trop bon marché, il est facile de ne pas opter pour le matériau le plus performant. C’est le cas de l’isolation d’un plancher chauffant avec de la laine de roche.


Bien qu’elle présente de bonnes caractéristiques en isolation thermique, la laine de roche n’est pas spécialement dédiée à l’isolation d’un système de chauffage du sol. Le fait que la laine de roche se tasse avec le temps, son efficacité sur le plan d’isolation est réduite. Pour le cas d’une isolation de plancher chauffant, imaginez qu’un isolant susceptible de se tasser au fil du temps vient à supporter le poids de l’enrobage, du revêtement, du mobilier et des occupants du logement.

La sélection de l’isolant qui convient devrait se baser sur la recherche d’efficacité. 3 types d’isolants avec des propriétés utiles s’utilisent pour les travaux d’isolation d’un plancher chauffant.

  • Polystyrène expansé (PSE) ;
  • Polystyrène extrudé (XPS) ;
  • Polyuréthane (PUR).

Une question demeure. Le choix de l’isolant est-il toujours adapté selon les caractéristiques du bâtiment ?

L’épaisseur de l’isolant pour plancher chauffant : un facteur d’efficacité du système de chauffage

Le rôle de l’isolant dans tout projet d’isolation thermique est de diminuer au maximum ou de supprimer les déperditions thermiques au niveau de la surface que l’on isole. Pour remplir son rôle, la résistance thermique et la densité de l’isolant sont des données à prendre en compte. De façon générale, plus un matériau isolant est épais, plus il est performant sur le plan de l’isolation thermique.

A lire aussi :  Isolation des sols : Techniques et matériaux pour une isolation thermique et phonique efficace

L’épaisseur du matériau isolant utilisé pour un plancher chauffant tient une place capitale. Plus il est mince et moins résistant sur le plan thermique, il laissera s’échapper la chaleur produite par le système de chauffage installé. La chaleur que pourra irradier le système pour le chauffage du logement sera emprisonnée entre l’isolant et le sol et non entre l’isolant et le plancher qui se trouve en contact avec vos pieds.

Structure du logement et choix de l’isolant efficace pour un plancher chauffant

Peu importe le système de chauffage du sol, le choix de l’isolant prendra en compte des caractéristiques du logement. Le bâtiment se situe-t-il au rez-de-chaussée ? Votre appartement se trouve-t-il dans les étages au-dessus d’un appartement avec un système de chauffage performant ?

De ces différentes caractéristiques de votre logement dépendra le choix de l’isolant adéquat. Au rez-de-chaussée, votre logement a besoin d’un isolant avec une très bonne résistance thermique. L’épaisseur de l’isolant sera plus ou moins consistante selon les observations de l’installateur certifié. Au besoin, la pose d’un film contre l’humidité sera indispensable si vous utilisez de la laine de roche.

Si votre logement se trouve dans les étages, le cas ne sera pas le même. Isoler votre plancher chauffant sera moins contraignante s’il se trouve au-dessus d’un appartement qui dispose d’un système de chauffage efficace. Et si cet appartement est muni d’un plafond avec une isolation performante. Pour tout savoir de l’isolation de votre plancher chauffant, vous avez besoin d’un professionnel RGE. Demandez un devis. Le professionnel se chargera d’analyser la structure de votre bâtiment et vous fournira un devis en fonction des particularités de votre projet d’isolation de plancher chauffant.

Isolation d’un plancher chauffant : les recommandations du DTU 65.14 pour un système de chauffage performant

Chaque isolant possède ses propriétés. En matière thermique, la norme DTU 65.14 régit le processus d’installation d’un système de chauffage hydraulique du sol. Ces directives, qui peuvent être applicables dans la majorité des cas au système de chauffage électrique du sol, visent un meilleur confort thermique de votre logement.

A lire aussi :  Seche linge pompe a chaleur : Un choix éco-responsable pour sécher vos vêtements

Les caractéristiques d’un bon isolant pour un plancher chauffant hydraulique ou électrique requièrent les paramètres suivants :

  • Résistance thermique efficace ;
  • Conductivité thermique faible, voire nulle ;
  • Incompressibilité totale ou grande résistance à la compression.

La résistance et la conductivité thermique témoignent du comportement de l’isolant face aux déperditions thermiques. Selon la norme française DTU 65.14, la résistance thermique s’élève à 3 m². K/W dans le cadre d’une rénovation. Dans le cadre d’une nouvelle construction, le professionnel engagé suit les directives de la RE 2020. La résistance thermique prescrite par la réglementation sur l’environnement varie en fonction de l’isolant et selon que l’isolant se pose sur un terre-plein, au-dessus d’un sous-sol, d’une cave…

Avec une bonne résistance, la chaleur produite par le circuit d’eau chaude ou un plancher rayonnant électrique ne devrait pas se répandre dans le sol. La chaleur générée par le système de chauffage devrait converger en direction de la partie du plancher en contact avec vos pieds.

Pour ce qui est de la résistance à la compression de l’isolant, cela se comprend. L’isolation sous couche supporte l’installation de la tuyauterie dans laquelle circule l’eau chaude. Viennent ensuite le poids de l’enrobage et le revêtement du plancher. En plus de tout cela, l’isolation supporte la charge du mobilier et des personnes sur toute la superficie isolée. Si l’isolant ne présente pas une grande résistance à la compression, il s’affaissera et perdra de sa densité. Une situation préjudiciable qui dresse le lit aux déperditions thermiques. Afin de renforcer la densité et même la résistance à la compression, le doublage de l’isolant demeure une option qui prendra en considération les charges à supporter.

Un autre aspect de l’isolant pour plancher chauffant concerne sa planéité ou non. Si l’isolant dispose d’une surface plane, les tubes dans lesquels circule l’eau chaude se fixent à l’aide d’agrafes pour les maintenir en place. Cette fixation est facilitée par les isolants à plots. Il suffit de faire passer les tuyaux entre les plots recouvrant la surface de l’isolant.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *