Panneau solaire en autoconsommation : Produisez votre propre électricité et devenez plus autonome

panneau solaire en autoconsommation produisez votre propre electricite et devenez plus autonome.webp

Si votre facture ne cesse d’augmenter et que vous vous souciez de l’environnement en cherchant à réduire votre impact environnemental en contribuant à la transition énergétique, un module de production d’énergie solaire de type autoconsommation est parfait pour vous. La manière la plus rentable pour les particuliers de consommer de l’énergie solaire est de réduire leur dépendance vis-à-vis des fournisseurs d’énergie en consommant eux-mêmes l’électricité produite par leurs propres panneaux solaires. Vous pouvez générer votre propre électricité et devenir plus indépendant.


Panneau solaire en autoconsommation : tout savoir

L’autoconsommation solaire signifie que l’énergie verte générée par les panneaux photovoltaïques est utilisée à la maison pour couvrir la demande d’électricité. C’est le simple fait de consommer l’électricité qui est amené par votre propre système solaire. Il existe deux types d’autoconsommation : l’autoconsommation partielle et l’ autoconsommation totale.

Avant d’installer vos panneaux solaires, vous devez décider (avec l’aide d’un professionnel) comment vous allez utiliser l’électricité que vous produisez. Veuillez noter que toutes les décisions sont définitives et ne peuvent être annulées une fois que vous avez expliqué votre situation.

Pour pouvoir produire et consommer soi-même de l’énergie solaire, il faut ces équipements :

  • Panneaux solaires : convertit la lumière du soleil en courant continu ;
  • Onduleur : il s’agit d’un appareil qui convertit le courant continu produit par le panneau solaire en courant alternatif compatible avec le réseau public et les appareils électroménagers ;
  • Compteur : appareil qui mesure la quantité d’électricité produite et consommée par un système photovoltaïque.

Le genre de panneaux solaires, d’onduleurs et de compteurs que vous installerez dépend de la puissance de votre équipement, de votre budget, de l’espace disponible, du rendement des panneaux, des conditions climatiques (ensoleillement, nuages…) et du type que vous choisirez.

Comprendre les différents types d’autoconsommation

Panneau solaire en autoconsommation totale

L’autoconsommation totale est la deuxième façon dont nous consommons l’électricité que nous produisons. Comme son nom l’indique, cela signifie que la puissance générée par le panneau est entièrement consommée, sans surplus. L’autoconsommation complète n’implique pas l’indépendance vis-à-vis du réseau, car il prendle relais de l’alimentation électrique lorsque la production est faible, comme pendant la nuit.

A lire aussi :  Kit de fixation pour panneaux solaires : Options et conseils pour une installation sûre

Investir dans des batteries pour stocker l’électricité lorsqu’elle n’est pas utilisée est indispensable pour une plus grande autonomie ou une totale indépendance. Ce sont pour la plupart des maisons individuelles sur des sites isolés.


Panneau solaire en autoconsommation partielle ou avec vente du surplus

L’autoconsommation partielle est gérée par les ménages qui n’utilisent qu’une partie de l’énergie solaire produite par le système et fournissent le surplus au réseau public pour le revendre ou le conserver dans des batteries pour une utilisation future. L’autoconsommation avec surplus de vente signifie que le propriétaire de l’installation consomme une partie de la production d’énergie et revend les kWh non consommés à EDF Obligation d’Achat (EDF OA) à une autre entreprise locale de distribution. Privilégiez l’autoconsommation lorsque vous êtes chez vous. En transit, au lieu d’être perdue, l’électricité produite est réinjectée dans le réseau et vendue à EDF OA ou à des fournisseurs alternatifs.

Panneau solaire en autoconsommation individuelle et/ou collective

L’autoconsommation individuelle fait référence à la production et à la consommation d’énergie solaire dans le même immeuble. C’est le cas le plus courant et le plus facile à mettre en place. L’autoconsommation collective signifie que plusieurs appartements ou bâtiments proches les uns des autres partagent le même système PV et profitent de ses avantages. C’est le cas le plus innovant et le plus intéressant, car il permet de combiner les coûts et les bénéfices de l’énergie produite.

Pourquoi passer en autoconsommation en 2023 ?

Réduire les factures d’électricité et atténuer l’impact des augmentations de prix

Les prix de l’énergie sur les marchés européens continuent d’augmenter depuis 2021 en raison de la crise sanitaire et de la situation géopolitique mondiale. Cette augmentation exponentielle se traduit immédiatement par une augmentation du TRV (tarif réglementé de vente fixé par l’État) proposé aux ménages malgré la mise en place d’une protection tarifaire par l’État.

  • 2021 : augmentation TRV 2 % ;
  • 2022 : augmentation TRV 4 % ;
  • 2023 : TRV augmentée de 15 %.
A lire aussi :  Kit panneau solaire : Simplifiez l'installation de votre système solaire résidentiel

C’est pourquoi il faut produire et consommer soi-même de l’électricité à l’aide de panneaux solaires. L’énergie des panneaux est principalement utilisée par les appareils ménagers. Cela signifie qu’il faut acheter beaucoup moins d’électricité à des prix qui ne cessent d’augmenter. Vous aurez toujours le contrôle de vos dépenses, ce qui se traduira par des économies importantes sur vos factures de services publics.

Participation à la protection de l’environnement

Vous pouvez être sûr qu’en utilisant de l’énergie créée par un système photovoltaïque, vous avez la garantie d’obtenir une électricité 100% verte. Nous ne pouvons pas choisir la source d’électricité qui alimente le réseau national. Cette dernière provient d’une combinaison d’énergie solaire, éolienne et hydraulique, mais aussi d’énergies nucléaires et fossiles (pétrole, gaz et charbon).

L’utilisation de l’énergie générée par les panneaux solaires garantit une consommation issue de sources renouvelables et limite la nécessité d’augmenter les infrastructures nécessaires au transport de l’électricité. Vous contribuerez ainsi efficacement à la protection de l’environnement.

Indépendance énergétique

Produire et consommer sa propre électricité augmente votre indépendance vis-à-vis du réseau public (autonomie) et vous protège contre les fluctuations de prix, les coupures et les pannes de courant (sécurité). Vous pouvez ajuster la consommation de votre énergie quotidienne. Les données fournies par la passerelle de communication peuvent être utilisées pour identifier les appareils qui consomment le plus d’énergie et ajuster le comportement de consommation en conséquence.

Vous pouvez réduire efficacement votre consommation d’électricité et faire des économies, grâce à des indicateurs fiables et en temps réel. C’est un moyen sûr d’optimiser le ratio d’autoproduction et d’autoconsommation, de réduire le gaspillage d’énergie et de faire des économies au quotidien.

Est-ce possible de devenir autonome avec l’autoconsommation ?

Oui, c’est tout à fait possible, mais ce n’est pas le scénario le plus courant. Pour mieux comprendre cette réponse, trois termes clés doivent être expliqués : la différence entre autonomie et autoconsommation, taux d’autoconsommation et taux d’autoproduction.

La différence entre autonomie et autoconsommation

L’autoconsommation est la fourniture d’électricité générée par des panneaux solaires pour alimenter votre logement. Attention aux confusions. Il faut toujours tenir compte que votre habitation reste branchée au réseau électrique. Cela vous permet également de revendre votre surplus ou d’acheter de l’électricité à votre fournisseur pour compléter votre production si besoin.

A lire aussi :  Installation panneau solaire : Les étapes essentielles pour un système solaire fonctionnel

Les maisons unifamiliales ne sont pas du tout connectées au réseau. Elle repose uniquement sur la production de systèmes photovoltaïques pour fournir de l’électricité. L’autoconsommation est le premier pas vers une plus grande autonomie, c’est à vous de décider jusqu’où vous pouvez atteindre l’indépendance énergétique.

Le taux d’autoconsommation

Le taux d’autoconsommation indique le pourcentage d’énergie consommée directement par les appareils de votre logement. Plus il y a de surplus de puissance (puissance qui est restituée au réseau sans être consommée), plus le taux d’autoconsommation est faible. Plus l’équilibre entre consommation et production est bon, plus le taux d’autoconsommation est élevé. Pour atteindre un bon taux d’autoconsommation, calculez soigneusement vos besoins avant de choisir une installation et assurez-vous que votre équipement d’utilisation est important.

Le taux d’autoproduction

Le taux de production d’énergie captive indique la quantité d’énergie générée par le système de production d’énergie solaire qui est utilisée dans la maison. Moins vous puisez d’électricité dans le réseau public, plus le prix est élevé. Des cadences élevées de production en interne garantissent plus d’autonomie etd’économies.

Ce qu’il faut faire pour l’installation des panneaux solaires en autoconsommation

Si vous choisissez l’autoconsommation d’énergie solaire, vous pouvez soit installer vous-même les panneaux solaires (kit solaire ou kit solaire plug and play) soit faire appel à un professionnel. Une installation assurée par un installateur compétent garantit la rentabilité, la fiabilité et l’efficacité de vos équipements. Ce dernier étudie les projets en fonction de l’hébergement, des besoins et du budget.

Un devis complet comprend les matériaux (type de panneau, onduleur ou micro-onduleur, batteries supplémentaires…), la puissance totale de l’installation (en kWc), l’estimation de la production (en kWh) et la main d’œuvre (équipement…). En tout cas, contacter un installateur RGE est recommandé pour obtenir une aide financière pour l’installation de panneaux solaires.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *