Comment isoler efficacement les combles perdus : conseils pratiques et solutions d’isolation

comment isoler efficacement les combles perdus conseils pratiques et solutions d isolation.jpeg

L’isolation des combles perdus rehausse l’efficacité énergétique d’un logement, car des combles mal isolés sont à la base de près de 20 ou 35 % des déperditions thermiques. Le manque d’isolation des combles n’est pas qu’une question d’amélioration thermique. La bonne isolation des combles perdus atténue aussi les nuisances sonores. Le choix de la technique et de l’isolant qui correspondent à l’isolation des combles perdus prennent en compte la structure de cet espace de votre maison.

Dans la pratique, l’isolation des combles perdus se réalise sur le plancher plutôt que sur les rampants de plafond. Avant la pose de l’isolant, une couche de matériau pare-vapeur doit recouvrir toute la surface à isoler dans les cas prescrits par le DTU 45.11. Pour la technique à adopter, l’épandage, l’insufflation, la pose de rouleau d’isolant ou le soufflage permettent l’isolation efficace des combles perdus de votre maison.


Pourquoi l’isolation des combles perdus est devenue une priorité ?

Isoler ses combles perdus répond à un besoin ou à un objectif. La première question que vous devez vous poser est la raison pour laquelle vous souhaitez isoler votre toiture. L’amélioration de la performance thermique de votre logement vous motive à isoler les combles perdus. La réalisation des travaux d’isolation thermique est même susceptible de faire changer de classe énergétique à votre logement.

Un bâtiment avec une grande performance énergétique a plus de valeur sur le marché de l’immobilier. Quels que soient les objectifs, assurer un meilleur confort thermique est la raison principale pour laquelle vous êtes tenu de faire l’isolation de vos combles perdus. L’isolation thermique des combles perdus n’est pourtant pas la seule mesure qui vous garantit un meilleur confort d’habitation.

L’environnement externe de votre logement ou certains facteurs peuvent justifier le fait d’opter pour un autre type d’isolation. Savez-vous que la toiture d’une maison transmet plus facilement les bruits aériens ? Le rôle de la structure de votre toiture et de vos combles perdus dans la transmission des nuisances sonores sera davantage une raison pour prendre en compte l’isolation phonique des combles non aménageables.

A lire aussi :  Meilleure isolation phonique des murs : réduisez les nuisances sonores pour un environnement plus paisible

Zoom sur les prescriptions du DTU 45.10 et du DTU 45.11 concernant les techniques d’isolation des combles perdus

Les normes françaises DTU 45.10 et DTU 45.11 donnent des directives sur le déroulement d’une opération d’isolation des combles perdus. Les orientations de ces normes ne sont pas contraignantes, mais précieuses quand vous devez enclencher une démarche en assurance. Que disent concrètement ces normes ?

Le DTU 45.10 reste un instrument qui guide professionnels, maîtres d’ouvrage et propriétaires dans l’exécution d’une isolation des combles avec des panneaux d’isolant ou des rouleaux de laine minérale.


La norme DTU 45.10, quant à elle, traite lesoufflage des combles perdus avec des matériaux isolants en vrac comme les laines ou la ouate de cellulose, elle soulève ces points :

  • Visite en amont obligatoire du chantier afin d’établir un état des lieux par rapport aux combles perdus ;
  • Détermination de la nécessité de recourir ou non à la pose d’un matériau servant de pare-vapeur ;
  • Conservation ou non d’un isolant précédemment installé, s’il s’agit d’un cas de rénovation des combles ;
  • Mesures à prendre pour l’isolation des trappes d’accès et des conduits de cheminée ;
  • Protection des prises et des dispositifs destinés à l’éclairage ;
  • Disposition de déflecteurs pour la ventilation des combles sans que ces derniers soient obstrués par la pose de l’isolant…

Isoler les combles perdues : opération indispensable pour le confort thermique

Les combles perdus ou non aménageables rendent confortable l’atmosphère intérieure de votre maison si leur isolation est bien réalisée. L’isolation des combles perdus reste aussi importante que l’isolation des murs.

Les combles perdus sont désignés ainsi parce qu’ils n’offrent pas assez d’espace pour en faire une pièce supplémentaire. La raison principale ne permettant pas leur aménagement est la hauteur sous toiture qui n’atteint pas 1,80 m. Si la hauteur sous plafond n’est pas conforme à la taille citée, on déduit que la charpente qui supporte la toiture est basse.

Si la toiture est basse, cela suppose qu’elle est plus proche du plancher des combles ou du plafond des pièces en dessous. Or, c’est la toiture qui est en contact direct avec les rayons du soleil ou qui reçoit les couches de neige en hiver. Moins il y a de l’espace entre la toiture et le plancher des combles, plus l’on ressent les effets de la température extérieure.

A lire aussi :  Choisissez la meilleure pompe à chaleur pour votre piscine de 50 m3 : confort thermique garanti

L’isolation devient incontournable, car son impact sur la qualité de vie à l’intérieur d’un logement démontre toute son importance. En suivant la même logique de raisonnement, la toiture est l’un des points principaux source de l’inconfort thermique à l’intérieur d’un bâtiment.

Pas d’isolation thermique des combles perdus sans la pose d’une membrane hygro-régulant

L’isolation des combles perdus ne se résume pas à la pose d’un matériau isolant sur le plancher. Le DTU 45.11 fixe les cas dans lesquels l’on ne doit pas déroger à la pose d’une membrane hygro-régulant. Cette prescription est valable si les combles perdus du bâtiment à isoler se situent dans une zone géographique assez froide.

Dans le cas des combles perdus, l’installation d’un film pare-vapeur fait partie de l’opération d’isolation. Cette matière composite assure une triple fonction dans l’isolation des combles perdus.

  • La membrane hygro-régulant contribue au maintien de la température du chauffage à l’intérieur des pièces de la maison ;
  • Le film pare-vapeur se dresse comme première barrière contre les ponts thermiques au niveau des combles perdus, compte tenu de ses propriétés d’étanchéité à l’air et aux vapeurs d’eau ;
  • Du fait des caractéristiques hygrométriques du film pare-vapeur, le matériau isolant qui tapisse le plancher des combles perdus est préservé de l’humidité et par corrélation contre la dégradation.

Quelles techniques choisir pour l’isolation des combles non aménageables ?

Choisir la technique d’isolation qui convient à vos combles perdus, c’est faire le tri entre différentes techniques d’isolation. La configuration de vos combles perdus est également importante. L’isolation sera possible par l’intérieur ou par l’extérieur si vous disposez d’une trappe qui facilite l’accès aux combles perdus. On retient que la pose d’isolant se réalise la plupart du temps sur le plancher.

Pose d’isolant en rouleau ou en plaque sur le plancher des combles perdus

La pose d’isolants en rouleau ou panneaux demande un travail attentionné. Sa mise en œuvre nécessite de découper et d’ajuster au fur et à mesure l’isolant aux dimensions des espaces. Ce faisant, la technique de pose d’isolant en panneaux demande plus de temps et de technicité. Mal réalisée, la technique de pose de rouleaux ou panneaux d’isolant peut laisser des ponts thermiques. Voilà pourquoi lors de la pose, on procède à un doublage de l’isolant. Après la première couche, une deuxième couche d’isolant vient se superposer à la première couche dans l’optique de fermer les éventuels ponts thermiques.

A lire aussi :  Dimensions des panneaux solaires : Guide pour choisir la taille adaptée à vos besoins énergétiques

Isolation par insufflation des combles perdus

La technique de l’insufflation permet de remplir des cavités. Pour sa mise en œuvre au niveau des combles perdus, il est nécessaire que cet espace se prête à cette technique. L’artisan engagé pour la réalisation des travaux pourra vous le conseiller ou non lors de la pré-visite du chantier, si celui-ci suit les prescriptions de la norme DTU 45.11.

Recourir à cette technique de soufflage permet de boucher les interstices au niveau du plancher des combles. Elle est aussi efficace pour fermer les points de jonction entre les murs du bâtiment et le plancher des combles perdus. L’inconvénient majeur à relever pour la réussite de l’opération d’isolation par insufflation du plancher des combles perdus tient à la protection des dispositifs électriques encastrés,

Soufflage d’isolant en vrac dans les combles non aménageables

Cette méthode d’isolation est spécialement préconisée pour les combles perdus par le DTU 45.11. Voilà pourquoi l’on appelle d’ailleurs cette norme, « DTU soufflage ». La technique de soufflage suppose, comme dans le cas de l’insufflation, l’utilisation d’une machine. Souffler l’isolant dans les combles perdus est la technique la plus utilisée, car elle est facile et rapide à mettre en place. La réalisation de l’isolation des combles perdus par soufflage requiert l’utilisation d’isolant en vrac. Elle peut être une meilleure solution si la structure de vos combles perdus rend difficile la pose d’isolant en panneaux ou en rouleau.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *