Isolant thermique mince : Les avantages d’une isolation fine et performante

isolant thermique mince les avantages d une isolation fine et performante.jpeg

Une bonne isolation thermique réduit les pertes d’énergie dans la maison. Une maison mieux isolée bénéficie de factures d’énergie moins élevées. Les techniques d’isolation thermique varient, tout comme les matériaux d’isolation à utiliser. Choisissez-les en fonction des surfaces de chaque pièce que vous souhaitez isoler. L‘isolation thermique mince est une option lorsque vous décidez d’améliorer l’isolation de votre maison. Les isolants minces se caractérisent par leur légèreté, leur souplesse et leur facilité de mise en œuvre. Si votre maison est déjà isolée depuis longtemps, l’utilisation d’un isolant mince ne fera que renforcer son isolation. Il existe de nombreux matériaux isolants : feuilles d’aluminium, mousse souple, polyéthylène, feutre d’origine végétale, animale ou synthétique. Ses principaux avantages sont sa résistance au feu et aux rongeurs. C’est une façon de valoriser votre maison.


Tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation thermique mince

Également appelé produit mince réfléchissant ou PMR, l’isolant mince est une combinaison de plusieurs couches minces de matériau isolant protégées par une feuille d’aluminium. La présence de la feuille d’aluminium en fait un meilleur conducteur thermique. Les isolants minces sont le plus souvent constitués des matériaux isolants suivants : polyéthylène, mousse, feutre, fibre de bois. Lorsque vous choisissez un isolant mince, vérifiez son efficacité énergétique. Vous devez connaître sa capacité à réduire la transmission de la chaleur. Le meilleur isolant mince se juge à son étanchéité à l’air. Veillez à utiliser des matériaux qui ne provoquent pas de fuites. Si ce n’est pas le cas, vous serez confronté à des pertes d’énergie inutiles et à une augmentation des coûts énergétiques. Choisissez l’isolation thermique en rouleaux. Ils garantissent une installation rapide.

Quand doit-on utiliser les isolants minces ?

Depuis leur apparition sur le marché, les isolants minces ont été conçus pour être utilisés en renforcement d’une isolation préexistante. Vous pouvez les combiner avec d’autres isolants : des isolants naturels ou minéraux tels que la laine de roche, la laine de verre, le polyuréthane et la fibre de bois. Si vous souhaitez multiplier l’efficacité de votre technique d’isolation, pensez à ajouter des isolants minces. Ils sont très légers et ont une épaisseur comprise entre 0,3 et 5 centimètres. Les isolants minces sont destinés uniquement à l’isolation thermique de la maison. Les isolants minces sont acceptables si vous envisagez d’isoler les parties suivantes de votre habitation :

  • les toits et les combles ;
  • des sols et des murs ;
  • dans les garages.
A lire aussi :  Panneau solaire souple de 500W : Applications, flexibilité et performances énergétiques

Quelques informations sur la pose d’une isolation thermique mince

L’isolation thermique peut être posée par un particulier ayant des compétences en bricolage. Vous pouvez également faire appel à un professionnel pour garantir une installation de qualité. Pour la seconde option, pensez à contacter un artisan certifié garant de l’environnement.

Si vous envisagez de faire les travaux vous-même, prenez la précaution de supprimer les entrées d’air. Cette précaution permettra d’éviter la création de ponts thermiques. Ceux-ci constitueront un défaut majeur de votre isolation si vous n’y prenez pas garde. Les ponts thermiques dans la pose de l’isolation augmentent les pertes de chaleur. Une mauvaise installation d’un isolant mince entraîne des ponts thermiques. Lors de la pose de chaque isolant mince, veillez à respecter une lame d’air de 20 mm de chaque côté. Lors de la pose de votre isolant mince, prenez le temps de bien le tendre pour éviter les entrées d’air. Fixez tous les bords à l’ossature pour assurer un ajustement parfait. L’utilisation de ruban adhésif au niveau des joints est indispensable. Pour finir, pensez à poser un liteau pour assurer l’étanchéité de votre installation.

Comment garantir les performances d’une isolation thermique mince ?

Si vous suivez les bonnes techniques de pose de l’isolant mince, vous obtiendrez des résultats optimaux dans l’isolation de votre maison. Il s’agit de mesurer l’épaisseur de l’isolant mince et de veiller à ce que les espaces d’air soient respectés. La résistance thermique de l’isolant mince est très faible, il ne peut donc pas être utilisé comme isolant principal. Il est important de le combiner avec d’autres types d’isolation. Pour être plus efficace, l’isolation thermique mince doit être utilisée en plusieurs couches. Cette technique consiste à superposer plusieurs couches de matériaux isolants. Vous collez les couches entre elles en utilisant une technique d’assemblage appropriée : soudure ou colle spéciale. Lorsque les couches sont assemblées, on ajoute deux couches d’aluminium pour les renforcer. Le nombre de couches utilisées contribue à l’efficacité de l’isolation thermique. Pour assurer une isolation thermique mince efficace, il faut être très attentif au choix des matériaux isolants. Vérifiez la nature des matériaux que vous allez utiliser pour constituer vos couches d’isolant mince. Perfectionnez votre travail avec les paramètres de pose. Faites appel à un professionnel pour une efficacité totale.

A lire aussi :  Tarif de l'isolation extérieure pour une maison de 140m2 : facteurs influençant le prix

Quels sont les avantages de l’isolation thermique mince ?

L’isolant thermique mince présente de nombreux avantages en tant qu’isolant. Il est très recommandé pour sa résistance à l’humidité et à l’eau. Sa faible épaisseur vous permet d’isoler certaines parties de votre habitation, de sorte qu’il ne prend pas beaucoup de place. Vous gagnez en surface habitable.


Avec cet isolant thermique mince, vous n’avez pas à vous soucier du feu, des moisissures ou des rongeurs. Ils sont résistants à tous ces agents. Grâce à leur souplesse et à leur légèreté, ils sont faciles à installer. Ils conviennent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre maison. Pour l’isolation par l’extérieur, l’isolation thermique mince assure un confort thermique optimal, tandis qu’à l’intérieur, elle ne nécessite aucune modification de l’architecture de la maison. Ils peuvent être utilisés pour isoler différentes zones de votre maison. Grâce aux propriétés réfléchissantes de la feuille d’aluminium, ces isolants thermiques minces sont capables de gérer le rayonnement et les températures, ce qui permet d’économiser de l’énergie. Cet isolant mince ne présente aucun risque de condensation et ne nécessite pas de pare-vapeur. Les matériaux utilisés dans l’isolation mince sont inoffensifs et ne présentent aucun risque pour la santé.

Les inconvénients de l’isolation mince

Les avantages de l’isolation mince sont nombreux et intéressants. Avant de commencer à l’installer, il convient toutefois d’en connaître les inconvénients. L’isolation mince est notoirement chère. Le prix varie en fonction de la marque, de la résistance thermique et des matériaux isolants utilisés. La main-d’œuvre est facturée à l’heure de pose. Le prix de l’isolation est calculé par mètre carré, à 30 euros l’unité. Les isolants minces sont utilisés seuls en raison de leur épaisseur. La plupart des matériaux isolants sont conçus pour être utilisés en combinaison avec d’autres types d’isolation, de sorte que leurs performances se limitent à l’isolation thermique. Vous êtes obligé d’installer des techniques d’insonorisation pour réduire le bruit. On dit souvent qu’il est facile à installer. En même temps, la pose demande de la précision et de l’exactitude.

A lire aussi :  Comment isoler un garage : conseils et étapes pour une isolation efficace

L’utilisation d’isolants thermiques minces commence à être recommandée, notamment pour les travaux de rénovation. Ils sont utilisés pour améliorer l’isolation des habitations. Ils s’associent aux matériaux traditionnels pour un résultat optimal. Le plus souvent disponibles sous forme de rouleaux, les isolants minces protègent contre les déperditions de chaleur. Si vous recherchez un isolant résistant à l’eau, aux rongeurs et à l’humidité, les rouleaux d’isolant sont idéaux. Si vous décidez d’ajouter de la valeur à votre maison, n’oubliez pas d’en tenir compte dans votre budget. Le coût des matériaux représente déjà un investissement important. Faire appel à un professionnel est une dépense supplémentaire. Mais le jeu en vaut la chandelle, car vous bénéficierez de meilleurs conseils et les travaux d’installation seront réalisés dans les règles de l’art.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *