Isolation combles perdus : conseils et solutions pour optimiser l’isolation de votre habitation

isolation combles perdus conseils et solutions pour optimiser l isolation de votre habitation.webp

Avez-vous envie d’optimiser le confort thermique dans votre maison ? Pourquoi ne pas envisager l’isolation des combles perdus ? Cela vous apportera un bon nombre d’avantages, à commencer par une température intérieure plus agréable et meilleure performance énergétique. Nous vous invitons à découvrir les autres bénéfices ainsi que les différentes techniques utilisées pour isoler vos combles. Retrouvez en plus quelques conseils qui vous permettront de réaliser les travaux avec brio.


Comment reconnaître des combles perdus ?

Les combles d’un logement sont soit aménagés, soit perdus. Ces derniers constituent un espace situé en dessous de la toiture dans lequel des travaux d’aménagement ne sont pas envisageables. Plusieurs raisons expliquent cette difficulté ou impossibilité à aménager les combles :

  • Poutres de la charpente mal disposées ;
  • Largeur sous la tuile de faîtage insuffisante ;
  • Toiture inclinée à un angle inférieur à 30 ° ;
  • Hauteur sous la charpente insuffisante.

L’isolation des combles perdus est souvent nécessaire, car c’est une partie vide et non chauffée de l’habitation. Cet espace constitue un lien direct entre l’intérieur chauffé de votre maison et l’extérieur non chauffé. En l’absence d’une barrière isolante efficace, ils risquent de laisser sortir la chaleur et s’infiltrer l’air froid venant de l’extérieur.

L’isolation des combles perdus : que gagnez-vous ?

Isoler les combles non aménageables est une procédure qui consiste à rendre l’espace plus étanche à l’air et aux bruits. Durant cette opération, on place une barrière isolante dont le rôle est de stopper les échanges thermiques. Les avantages que ces travaux d’isolation présentent sont multiples :

  • Diminution des pertes de chaleur par le toit, ce qui augmente la performance énergétique de votre maison et réduit vos besoins en chauffage et en climatisation ;
  • Participation à la transition énergétique : en diminuant l’utilisation du chauffage et de la climatisation, vous réduisez votre impact environnemental ;
  • Réduction de la facture d’énergie : l’isolation des combles perdus réduit les déperditions thermiques et les dépenses en termes d’électricité et de chauffage ;
  • Meilleur confort thermique et phonique : les isolants rendent la température intérieure plus agréable et certains permettent d’atténuer les pollutions sonores ;
  • Plus-value pour votre bien immobilier : l’étiquette énergétique de l’habitation est améliorée, ce qui augmente en même temps sa valeur financière et environnementale ;
  • Protection contre les problèmes liés à l’humidité comme la condensation ou encore les infiltrations des eaux de pluie.
A lire aussi :  Isolation phonique plafond : Réduisez les bruits indésirables avec une isolation acoustique efficace

Les différentes techniques pour isoler vos combles perdus

Vous projetez d’isoler vos combles, mais vous ne connaissez pas les méthodes ? Voici les techniques utilisées pour l’isolation des combles perdus.

L’installation de panneaux isolants

Les panneaux isolants sont des plaques rigides ou semi-rigides fabriquées à partir de matériaux isolants. Vous les retrouverez sous des formes et des dimensions variées, ce qui vous procure un large choix. La fixation de ces panneaux sur le plancher des combles permet d’en améliorer l’isolation. Pour que cette méthode d’isolation soit efficace, deux conditions sont à remplir :

  • Combles perdus faciles d’accès ;
  • Absence d’obstacles importants sur le sol ;
  • Présence d’ossature pour maintenir les plaques.

L’isolation des combles perdus par la pose de panneaux isolants est un processus facile à réaliser. D’autant plus qu’il permet d’obtenir de bonnes performances acoustiques et thermiques. Le souci est que cette technique demande un budget élevé.


La méthode d’isolation par soufflage

Certains isolants sont en vrac et ils sont utilisés dans cette technique d’isolation des combles non aménageables. Cette méthode se résume à utiliser une souffleuse pour projeter l’isolant en vrac sur le plancher des combles. Pour qu’elle soit efficace, la répartition du matériau doit être bien uniforme et il doit former une couche homogène et continue. L’isolation des combles perdus par soufflage requiert peu de temps et elle est simple à réaliser. Elle est parfaite lorsque l’espace est vaste, mais difficile d’accès. Petit bémol : vous devez vous procurer l’équipement nécessaire.

Isolation des combles perdus par épandage

Cette technique d’isolation ressemble à la précédente, à l’exception du matériel à utiliser. Au lieu d’utiliser une souffleuse, vous êtes amené à répandre de façon manuelle des flocons d’isolant sur le plancher de vos combles. Vous n’avez pas besoin d’outils spécifiques : une simple pelle ou un râteau suffit. Bien qu’elle ait l’air facile, cette technique d’isolation des combles perdus comporte quelques inconvénients :

  • Moins de précision ;
  • Travail plus fastidieux ;
  • Nécessite plus de temps.
A lire aussi :  Panneaux d'isolation : Comment isoler vos murs avec des panneaux isolants de qualité

La pose de rouleaux d’isolant : autre option

Isoler les combles perdus avec des bandes souples d’isolant est envisageable. Voici comment se passe la procédure qui utilise les rouleaux d’isolant :

  • Dérouler les bandes sur le plancher des combles après les avoir découpées selon vos besoins ;
  • Faire chevaucher les rouleaux pour éliminer les ponts thermiques ;
  • Réaliser deux couches (l’une entre les solives et l’autre sur les solives).

Comme la plupart des méthodes d’isolation citées, celle-ci est facile à mettre en place. Elle a même l’avantage d’offrir un excellent confort acoustique et thermique. Cela n’empêche que sa mise en œuvre coûte plus cher, bien que les résultats en vaillent la peine.

Réussir l’isolation des combles perdus : nos conseils

Désormais, vous connaissez les avantages dont vous profitez en isolant vos combles et vous connaissez les méthodes. Nous avons listé quelques conseils qui vous aideront à bien préparer et à réussir vos travaux d’isolation.

Les préparations et les vérifications à effectuer

Si vous souhaitez réaliser des travaux réussis et durables, commencez par contrôler et préparer l’espace à isoler. Assurez-vous que la charpente est en bon état et qu’elle est saine. En cas de présence de champignons ou d’insectes, n’hésitez pas à traiter ou à renforcer la structure. La ventilation de vos combles est tout aussi importante pour l’évacuation de l’air et de l’humidité. Vérifiez si elle est suffisante et que les entrées et sorties d’air soient bien dégagées. Si elles sont détériorées, procédez à des réparations ou remplacez votre système de ventilation.

Le dernier point à inspecter avant l’isolation des combles perdus est la couverture. Vérifiez l’étanchéité et l’état de la toiture pour vous assurer que rien ne laisse passer l’eau et l’humidité. Encore une fois, si vous jugez que des travaux de rénovation sont nécessaires, procédez aux réparations sans tarder.

A lire aussi :  Tarif de l'isolation extérieure pour une maison de 140m2 : facteurs influençant le prix

Le choix du matériau isolant pour vos combles perdus

On retrouve toute sorte de matériaux isolants utilisables dans le cadre de ces travaux.

Type d’isolants Minéraux Synthétiques Naturels
Exemples
  • Laine de verre
  • Laine de roche
  • Polyuréthane
  • Polystyrène (expansé ou extrudé)
  • Laine de chanvre
  • Liège
  • Ouate de cellulose
Avantages
  • Très bon rapport qualité/prix
  • D’origine naturelle (verre recyclé, roches volcaniques, etc.)
  • Grande durabilité
  • Excellentes performances thermiques
  • Efficaces à faible épaisseur
  • D’origine naturelle (animale ou végétale)
  • Matériaux écologiques

Pour trouver le bon isolant pour vos travaux d’isolation de combles perdus, considérez les critères suivants :

  • Nature de l’isolant : choisissez entre les matériaux d’origine naturelle et synthétique ;
  • Son épaisseur : elle doit être suffisante pour une isolation thermique optimale ;
  • Prix du matériau : optez pour un isolant qui correspond à votre budget, mais qui reste performant ;
  • Performances thermiques : analysez la conductivité thermique, la résistance thermique et la transmission thermique du matériau.

Précautions et mesures de sécurité avant d’isoler vos combles

Vous êtes presque prêt à entamer les travaux d’isolation des combles perdus. Voici quelques tâches à accomplir en dernier dans la phase préparatoire :

  • Munissez-vous des équipements de sécurité, à savoir le masque, le casque, les gants ou encore une combinaison pour un maximum de protection ;
  • Prenez les précautions nécessaires pour protéger l’environnement, par exemple en triant les déchets ;
  • Faites un dernier rappel des consignes de sécurité concernant les normes électriques, les machines à utiliser, ou encore les règles d’hygiènes.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *