Éolienne individuelle : faut-il investir dans cette énergie renouvelable ?

La préservation de la planète et de l’environnement est aujourd’hui un enjeu majeur. Aussi, dans le cadre d’une démarche éco-responsable, les particuliers peuvent faire le choix de produire leur propre électricité grâce à une éolienne individuelle. En plus de réduire le prix du kWh, le surplus d’électricité produite peut être revendu à EDF, afin de favoriser l’apport d’énergie renouvelable dans le mix énergétique français. Toutefois, avant d’investir dans un tel dispositif, mieux vaut être bien informé.


Comment fonctionne une éolienne individuelle ?

L’éolienne individuelle fonctionne de la même manière qu’une éolienne classique. Grâce aux mouvements des masses d’air, les pales tournent et génèrent une force motrice, qui sera ensuite transformée grâce à un aérogénérateur en courant continu. Enfin, un onduleur convertit celui-ci en courant alternatif. L’énergie renouvelable produite alimente alors directement le foyer. Lorsque la production est trop importante et dépasse les besoins énergétiques du logement, le surplus peut être stocké dans des batteries ou revendu à EDF.

L’éolienne domestique est en mesure de fournir de l’électricité aux foyers dont les besoins énergétiques sont faibles. Aussi, les personnes seules ou les couples sans enfant peuvent tout à fait envisager l’installation de ce type de dispositif. Toutefois, avant de réaliser un investissement, connaître les différents modèles d’éoliennes individuelles est indispensable.

Quels sont les différents types d’éoliennes individuelles pour les particuliers ?

  • L’éolienne à axe horizontal : il s’agit du modèle le plus répandu en France. Composée d’une nacelle, d’un mât et de deux ou trois pales, cette éolienne se pare également d’un moteur permettant d’orienter la tête du dispositif en direction du vent. Plus discrète et moins bruyante, ce type d’éolienne possède de nombreux avantages, et notamment la conservation de l’uniformité des mouvements de la masse d’air. En d’autres termes, le rendement est meilleur avec ce dispositif.
  • L’éolienne à axe vertical : celle-ci est beaucoup moins bruyante que le modèle précédent. Elle est équipée d’un générateur au sol, permettant ainsi d’envisager plus aisément la maintenance. En revanche, cet équipement ne peut être installée que dans les régions les plus venteuses, car elle nécessite une certaine vitesse des masses d’air pour fonctionner. Toutefois, certains modèles peuvent être activés manuellement.
  • L’éolienne turbolienne : voici définitivement l’éolienne domestique qui répond aux besoins de tous les particuliers. Très silencieuse, elle offre également un meilleur rendement. D’autre part, son prix d’achat est bien moins élevé. Grâce à ses deux hélices, qui ont pour particularité de tourner dans des sens inverses, la production d’énergie est bien supérieure.
A lire aussi :  Énergies vertes : quelles sont les solutions du futur ?

Qui peut profiter d’une éolienne individuelle dans son jardin ?

Vous l’aurez compris, une éolienne individuelle ne peut fonctionner qu’en présence de vent. De ce fait, si votre région n’est pas soumise à des mouvements de masse d’air réguliers et importants, ce dispositif ne peut être rentable. Plus la vitesse du vent est importante, plus la production d’électricité est satisfaisante. Aussi, une légère brise ne suffit pas à répondre aux besoins énergétiques du logement.

D’autre part, la plupart des éoliennes domestiques ne sont pas en mesure de fournir suffisamment d’électricité pour un foyer de 4 personnes, ou plus. Bien sûr, il est tout à fait envisageable d’investir dans un modèle plus performant. Toutefois, celui-ci est alors plus imposant (ce qui pourrait générer des frictions au sein du voisinage) et bien sûr, plus onéreux. Aussi, ce système de production d’énergie renouvelable doit encore être perfectionné, avant de trouver sa place dans le jardin des consommateurs français.

Quelles sont les formalités pour installer une éolienne individuelle chez soi ?

L’installation d’une éolienne domestique est interdite dans les zones militaires, ou dans les quartiers et les villages protégés ou classés PLU. Pour en savoir un peu plus quant à la classification de votre logement, rendez-vous en mairie. Si toutefois vous avez la possibilité d’installer une éolienne individuelle chez vous, le dépôt d’une déclaration de travaux est obligatoire. Mais, si le dispositif mesure plus de 12 mètres, alors un permis de construire doit être délivré par le service d’urbanisme de la mairie.

Bien sûr, afin de préserver de bons rapports de voisinage, il est vivement recommandé d’informer vos voisins de votre souhait d’installer une éolienne dans votre jardin. En effet, le bruit et l’aspect peu esthétique de cet appareil sont autant de nuisances qui pourraient être à l’origine de conflits.


Eolie 500 : une éolienne individuelle en kit

Vous êtes à la recherche d’une éolienne facile à installer et discrète ? Dans ce cas, optez pour le modèle Eolie 500. Ce dispositif à axe vertical ne mesure que 4,5 mètres de haut et n’émet que 35 décibels, à 5 mètres de distance. Précisons également que son montage peut être effectué en seulement une heure. Pratique, ce dispositif se branche directement à une prise de courant. L’électricité sera alors directement injectée dans le réseau domestique. En revanche, il n’est pas possible de stocker ou de revendre la production superflue.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *