Comment obtenir une aide de l’État pour une pompe à chaleur : guide pratique et informations clés

comment obtenir une aide de l etat pour une pompe a chaleur guide pratique et informations cles.jpeg

Une pompe à chaleur est un appareil qui utilise l’énergie thermique d’une source extérieure, telle que l’air, l’eau ou le sol, pour produire de la chaleur ou de la fraîcheur (dans le cas des pompes à chaleur réversible). Elles utilisent un fluide frigorigène qui change d’état en fonction de sa température et sont beaucoup moins gourmandes en énergie que les systèmes de chauffage conventionnels.

Pour cette raison, les pompes à chaleur sont éligibles à des aides de l’État et des collectivités locales. Si vous comptez installer une de ces pompes et que vous n’avez pas le budget nécessaire, sachez que faire le bon choix peut vous aider à concrétiser votre rêve sans pour autant vous ruiner.


Focus le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur ?

Pour fonctionner, la pompe à chaleur va capter les calories disponibles dans l’air, le sol ou l’eau et les faire passer par les 4 phases suivantes :

  • L’évaporation : le fluide frigorigène se vaporise dans l’évaporateur, en absorbant la chaleur de la source extérieure. Il se transforme alors en un gaz dont la température a besoin d’être augmenté ;
  • La compression : le fluide frigorigène (devenu un gaz) est mis sous pression par le compresseur, ce qui augmente sa température et sa pression. Il est le seul composant qui consomme de l’électricité dans tout le processus ;
  • La condensation : elle se déroule au niveau du condenseur. Le fluide frigorigène se condense en rejetant la chaleur qu’il a absorbée lors de l’évaporation ;
  • Et l’expansion : le fluide frigorigène est détendu dans l’expansion, ce qui diminue sa température et sa pression.

Le cycle se répète encore et encore. Les PAC offrent de nombreux avantages. Elles sont économiques. Elles consomment en effet moins d’énergie que les autres systèmes de chauffage ou de rafraîchissement. Ces pompes sont écologiques et ne produisent pas de gaz à effet de serre. Elles sont également beaucoup plus faciles à mettre en place que les autres systèmes de chauffage.

Quel est le prix d’une pompe à chaleur ?

Le prix d’une pompe à chaleur varie en fonction de ces trois facteurs :

  • Le type de pompe à chaleur : les pompes à chaleur air/air sont les moins chères, suivies des pompes à chaleur air/eau, des pompes à chaleur géothermiques et hydrothermiques ;
  • La puissance de la pompe à chaleur : une pompe à chaleur plus puissante est plus chère ;
  • Les options : certaines pompes à chaleur sont équipées d’options supplémentaires, telles que le rafraîchissement – on parle de pompes à chaleur réversibles – ou la production d’eau chaude sanitaire. Ces options sont généralement payantes.
A lire aussi :  Pompe à chaleur Panasonic : Technologies écologiques pour le chauffage et la climatisation

En moyenne, le prix d’une pompe à chaleur air/air est compris entre 5 000 et 10 000 euros. Le prix d’une pompe à chaleur air/eau est compris entre 10 000 et 20 000 euros et le prix d’une pompe à chaleur géothermique est compris entre 20 000 et 30 000 euros.Notons que le prix d’une pompe à chaleur peut varier en fonction de la région où vous habitez. Cela est dû à la complexité du circuit de distribution.

Les aides financières de l’État pour l’achat et l’installation d’une pompe à chaleur

L’ État a mis en place cinq aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur :


  • Le Coup de boost Fioul ;
  • MaPrimeRénov’ ;
  • L’éco-prêt à taux zéro ;
  • La prime Effy ;
  • Et la TVA réduite à 5,5 %.

Le coup de boost Fioul : une aide financière pour remplacer son chauffage au fioul

Le Coup de boost Fioul est une aide financière mise en place par le gouvernement français en octobre 2022. Elle vise à soutenir les particuliers qui souhaitent remplacer leur chauffage au fioul par un système de chauffage plus performant et écologique.

Les conditions d’éligibilité

Pour bénéficier du Coup de boost Fioul, les particuliers doivent remplir les conditions suivantes :

  • Habiter dans un logement individuel de plus de deux ans ;
  • Avoir une chaudière au fioul individuelle, non à condensation ;
  • Faire remplacer leur chaudière par un système de chauffage plus performant et écologique, comme une pompe à chaleur.

Le montant de l’aide

Le montant de l’aide est de 5 000 euros pour les foyers modestes et de 4 000 € pour les autres foyers. Elle est cumulable avec d’autres aides financières, telles que la prime coup de pouce chauffage ou l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

A lire aussi :  Remplacement d'une chaudière gaz par une pompe à chaleur : Avantages pour l'environnement et les économies d'énergie

Les démarches à suivre

Pour bénéficier du Coup de boost Fioul, voici de que vous devez faire :

  • Choisir un professionnel qualifié RGE ;
  • Demander un devis auprès d’un professionnel ;
  • Envoyer le devis complété par le professionnel à l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

Bon à savoir : le Coup de boost Fioul est une aide temporaire. Elle est valable jusqu’au 31 décembre 2023.

L’aide MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est l’aide financière phare de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah). Elle date de janvier 2020 et vise à soutenir les particuliers qui aimeraient réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement.Outre l’installation des pompes à chaleur, cette aide permet de réaliser les travaux d’isolation des murs, des combles, des planchers ou de la toiture.

Les conditions d’éligibilité

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, il faut cocher les cases suivantes :

  • Habiter dans un logement individuel ou collectif, qui peut être une résidence principale ou secondaire et dont l’âge est de 15 ans ;
  • Avoir la qualité de propriétaire occupant ;
  • Confier la réalisation de tous les travaux par un artisan RGE.

Le montant de l’aide

Le montant de l’aide varie en fonction des travaux réalisés, de la composition du foyer et des revenus du ménage. Pour les foyers modestes et très modestes, le montant de l’aide est particulièrement élevé. La fourchette de l’aide varie de 4 000 à 20 000 euros.

Les démarches à suivre

Une fois que l’artisan RGE a réalisé son devis, vous allez l’envoyer à l’Agence nationale de l’habitat (Anah) sur le site de la structure. Il faut ensuite réaliser les travaux et faire parvenir à l’Anah la facture définitive. L’aide vous sera alors versée. Si vous êtes un ménage à très faible revenu, vous pouvez demander et obtenir une avance.

Bon à savoir : MaPrimeRénov’ concerne tous les types de pompes à chaleur, sauf les pompes à chaleur air-air. Les ménages à revenu élevé sont exclus des aides de l’Anah.

A lire aussi :  Crédit d'impôt pour pompe à chaleur : Informations sur les avantages fiscaux et les conditions d'éligibilité

La prime Effy

Cette prime est issue d’un partenariat entre les entreprises qui fournissent de l’énergie et le gouvernement. Elle constitue une façon pour ces dernières de racheter la pollution dont elles sont responsables. C’est une prime qui est versée à tout le monde sans distinction du niveau de revenu. Les locataires peuvent aussi prétendre à cette aide qui reste ouverte, même si vous voulez installer des pompes à chaleur air-air.

Le montant peut atteindre 4 000 euros en fonction de la pompe à chaleur choisie et de votre niveau de revenu.La demande se fait en ligne sur le site de votre fournisseur d’accès énergétique.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : un prêt sans intérêt pour la rénovation énergétique

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un prêt sans intérêt accordé par les banques pour financer des travaux de rénovation énergétique dans un logement. Pour bénéficier de l’éco-PTZ, il faut avoir la capacité de contracter le prêt en question. Vous devez vous adresser à un établissement bancaire partenaire de l’État.

Le montant du prêt est de 30 000 euros maximum pour un logement individuel. Vous avez 20 ans pour rembourser. Les intérêts sont totalement pris en charge par l’État.Cette aide est cumulable avec d’autres aides financières, telles que MaPrimeRénov’ ou la prime Effy.

La TVA réduite à 5,5%

La TVA réduite à 5,5% est un dispositif fiscal qui permet de réduire le taux de TVA applicable à certains travaux de rénovation énergétique. Ce dispositif est applicable à l’installation d’une pompe à chaleur dans un logement.

Pour bénéficier de la TVA réduite à 5,5% pour l’installation d’une pompe à chaleur, il faut aussi confier ses travaux à un artisan RGE. La réduction de TVA s’applique sur la totalité du montant des travaux, y compris la main-d’œuvre et les matériaux. Au lieu de payer les 20 % réglementaires, vous aurez à payer 5,5 %.Sachez que cette aide est cumulable avec toutes celles dont nous venons de parler.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *