Comment isoler un garage : conseils et étapes pour une isolation efficace

comment isoler un garage conseils et etapes pour une isolation efficace.jpeg

Lorsque vient le moment de procéder à l’isolation d’une maison, certains endroits sont souvent oubliés ou relégués au second plan. Il s’agit notamment des combles, en particulier des combles perdus, du grenier, de la cave, et même du garage.

Le garage, lorsqu’il est intégré à la maison, sert de porte d’entrée vers l’intérieur de votre maison. C’est par là que vous entrez au salon après avoir garé votre véhicule. Il est important que cette partie de votre maison soit bien isolée pour vous assurer un confort acoustique et thermique.


Comment isoler un garage ?

L’isolation d’un garage implique plusieurs actions. Poser un isolant aux endroits suivants est nécessaire :

  • Porte ;
  • Plafond ;
  • Murs ;
  • Plancher.

La porte du garage : un endroit qu’il faut obligatoirement isoler

L’un des premiers endroits à isoler dans un garage est la porte. Même si vous ne disposez pas de moyens, faites l’effort d’isoler le garage, ce qui vous permettra de profiter d’un certain confort thermique. La raison en est que, en raison de leur grande taille, les portes de garage sont des points d’entrée pour les courants d’air frais et de déperdition de chaleur.

Pour isoler la porte d’un garage, deux solutions s’offrent à vous.

La première consiste à faire appel à un artisan RGE spécialisé dans la pose d’isolants. Celui-ci viendra inspecter la porte et prendra en compte les paramètres suivants :

  • Matériau de fabrication : le bois et le PVC sont des matériaux qui ont naturellement un fort pouvoir isolant. Si la porte du garage est faite de ces types de matériaux, vous n’avez pas besoin de choisir un isolant d’une grande épaisseur pour obtenir des résultats intéressants ;
  • État de la porte : lorsque la porte est en bon état, le choix du matériau isolant est plus facile que lorsque vous avez une porte en mauvais état. L’artisan viendra donc vérifier l’état de la porte et vous fournira des informations en conséquence ;
  • Structure de la porte : une porte de garage basculante ne s’isole pas de la même manière qu’une porte coulissante.
A lire aussi :  Prix des pompes à chaleur : Options abordables et efficaces

La seconde option consiste à acheter un kit d’isolation pour la porte d’un garage et à le poser vous-même. Ces kits coûtent entre une vingtaine et quelques centaines d’euros et sont plutôt simples et intuitifs à installer. Tout ce que vous avez à faire, c’est de nettoyer la porte et de coller les panneaux présents dans ces kits.


Vous pouvez confier la pose du kit isolant à un professionnel.

Isolation du plafond de votre garage

Après que la porte ait été isolée, tournez-vous vers le plafond. Cette partie du garage a aussi besoin d’une attention spéciale. Le plafond est, dans toutes les constructions, à l’origine d’une perte de chaleur estimée entre 25 et 30 %. Même si vous utilisez les meilleurs isolants sur la porte, le fait de laisser le plafond sans isolant va compromettre tous vos efforts.

Pour isoler le plafond du garage, faites toujours appel à un professionnel. Il s’agit d’une tâche un peu délicate, et ce n’est pas le moment de penser à faire du bricolage. Plusieurs types d’isolants peuvent être utilisés. Nous vous conseillons :

  • Les plaques de polystyrène ou encore les plaques en polyuréthane : ces isolants d’origine synthétique sont capables de répondre à tous vos besoins d’isolation sur le plan thermique ;
  • Les amateurs d’isolants naturels peuvent se tourner vers les panneaux de liège expansé ;
  • Pour ce qui est des isolants minéraux, vous pouvez vous tourner vers la laine de verre.

Les deux premiers types d’isolants sont adaptés aux murs en brique ou en béton. Il ne faut pas beaucoup d’épaisseur pour parvenir à une isolation optimale. La laine de verre présente l’avantage d’être à la fois polyvalente et économique. Vous pouvez l’utiliser lorsque le plafond est en bois. Le problème avec cet isolant est qu’il n’est pas très durable. Au bout de quelque temps, il commence à se détacher.

A lire aussi :  Kit panneau solaire : Choix éclairé pour une installation réussie

L’isolation des murs du garage

À côté du plafond, les murs sont les principaux points par lesquels les courants d’air pénètrent à l’intérieur de votre maison et par lesquels la chaleur s’échappe. Les experts estiment qu’au total, ce sont 15 à 20 % de la perte de chaleur enregistrée par un bâtiment qui est imputable aux murs.

Les murs d’un garage peuvent être isolés de deux façons. Dans la première configuration, il s’agit de procéder à une isolation par l’extérieur. Cette technique est très efficace et elle ne réduit pas l’espace intérieur. Vous n’avez donc pas à craindre que votre voiture ne puisse plus rentrer dans votre garage après les travaux. Le problème avec l’isolation extérieure, c’est qu’elle modifie la façade de votre garage, ce qui peut être esthétiquement inapproprié.

Les isolants synthétiques et minéraux peuvent être utilisés dans le cadre de cette formule d’isolation.

Lorsque la modification de la façade ne vous plaît pas trop et que l’intérieur de votre garage est assez large, vous pouvez envisager une isolation par l’intérieur. Nous allons particulièrement insister sur l’espace disponible dans votre garage car l’isolation intérieure entraîne toujours une réduction de l’espace. Si vous avez un garage étroit, vous risquez de ne plus pouvoir faire rentrer votre voiture une fois que les travaux seront terminés. De plus, dans l’optique de ce choix, vous devez trouver un endroit où garer votre voiture en attendant que les travaux se terminent.

La laine de verre semi-rigide est l’un des meilleurs isolants pour les murs intérieurs d’un garage. Elle possède des capacités à la fois acoustiques et thermiques très intéressantes.

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, vous avez plusieurs possibilités, notamment celle d’opter pour une pose directe des isolants si la surface du mur est suffisamment plane, ou encore le recours à une ossature métallique. Notez que cette seconde méthode est coûteuse.

A lire aussi :  Isolation par l'extérieur : Les étapes essentielles pour une isolation réussie

L’isolation du sol de votre garage

Le sol ne représente en général que 10 % des pertes de chaleur enregistrées par un bâtiment. Le constat reste le même pour les garages. Cela ne constitue pas une raison pour laisser cette partie du garage sans aucune isolation. Sachez que dans la très grande majorité des cas, la dalle qui compose le sol du garage n’est pas isolée lors des premiers travaux.

Les travaux d’isolation du sol d’un garage demandent de prendre en compte plusieurs paramètres. Le plus important est de veiller à ce que le matériau isolant utilisé réponde aux critères de résistance à la compression. N’oubliez pas que les roues et tout le poids du véhicule vont reposer sur le sol du garage. Si le plancher bas est sur terre-plein, nous vous proposons de solliciter un isolant synthétique comme le polystyrène extrudé. Certains des panneaux fabriqués avec cet isolant sont très efficaces pour isoler convenablement le sol d’un garage.

Isolation d’un garage : faites attention à l’acoustique

Le garage est une source de bruit. Le vrombissement du moteur ne fait pas partie des bruits les plus agréables qu’une personne puisse entendre. Cette raison justifie la nécessité de bien isoler votre garage. Mais ce n’est pas tout. Une autre raison pour laquelle le garage doit être bien isolé acoustiquement est qu’il vous sert d’espace de vie. Beaucoup de personnes aiment bien se servir du garage pour faire de la musique, et de nombreuses entreprises parmi les plus influentes au monde ont débuté dans des garages. Ce sont autant de raisons qui doivent vous pousser à prendre soin de l’isolation acoustique de votre garage en utilisant le bon isolant.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *