Aides pour l’isolation extérieure : Subventions et soutiens gouvernementaux

aides pour l isolation exterieure subventions et soutiens gouvernementaux.jpeg

Pour lutter contre la hausse des températures à l’échelle globale, les gouvernements européens et les dirigeants français en particulier ont mis en place une série de mesures. Les systèmes de chauffage sont parmi les mécanismes qui consomment le plus d’énergie dans un foyer. Non seulement elles alourdissent la facture énergétique des ménages, mais en plus, elles contribuent à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre attribuées à la maison. C’est pour cela que l’accent est de plus en plus mis sur l’adoption de système de chauffage plus écologique comme les pompes à chaleur, mais aussi et surtout sur la nécessité d’adopter une bonne isolation.

Dans des termes simples, on peut considérer l’isolation thermique comme le fait de placer un matériau isolant sur une surface en vue d’empêcher la déperdition de la chaleur et l’entrée des courants d’air. L’isolation présente de nombreux avantages notamment lorsqu’elle est faite par l’extérieur. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’État a prévu de nombreuses aides à cet effet.


En quoi consiste l’isolation extérieure ?

L’isolation extérieure ou encore l’isolation murale extérieure est une technique qui permet d’éliminer les entrées d’air dans une maison par l’extérieur. Dans une maison, plusieurs endroits sont susceptibles d’abriter ce qu’on appelle communément les ponts thermiques.

Ces ponts sont des petites ouvertures invisibles à l’œil nue d’où s’échappe la chaleur et entrent la fraîcheur (ou l’inverse pendant l’été).

Il s’agit de :

  • Murs : cette partie de la maison est directement impliquée dans la perte d’environ 30 % de la chaleur. Si les murs ne sont pas convenablement isolés, vos dépenses énergétiques liées au chauffage seront très importantes ;
  • Toiture ou le plafond : c’est le principal point d’entrée des courants d’air chaud qui vous importunent. C’est pour cette raison que vous devez veiller à bien l’isoler pour éviter les mauvaises surprises. Le pourcentage de perte de chaleur imputable au toit est de 40 %
  • Sol : cette partie de la maison ne vous fait perdre que 10 % de la quantité totale de chaleur. Néanmoins, elle ne doit pas être négligée.
A lire aussi :  Isolation thermique des fenêtres : Conseils pour choisir et poser des rideaux adaptés

L’isolation extérieure est une technique coûteuse. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes sont obligées de recourir aux aides de l’État pour faire face aux dépenses.

Les principaux soutiens et subventions de l’État destinées à l’isolation extérieure

Vous venez de prendre la décision d’isoler votre mur par l’extérieur. Mais en voyant le montant des travaux, vous commencez par faire des calculs et vous vous demandez à quel saint vous vouez. Les pouvoirs publics ont mis en place des méthodes et stratégie pour vous aider :


  • Aides de l’agence nationale pour l’habitat (Anah) ;
  • Eco-prêt à taux zéro ;
  • TVA réduite à 5,5 %
  • Crédit impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • Prime Énergie.

Les aides de l’Agence nationale pour l’habitat

L’agence nationale de l’État pour l’habitant a été créée pour mettre en œuvre la politique étatique liée à l’habitat. Dans un contexte de lutte contre le changement climatique, cette agence a développé des subventions destinées à la rénovation énergétique. Ces aides peuvent être sollicitées par toutes personnes que les travaux qu’elles effectuent vont contribuer à faire baisser leur consommation énergétique. Le fait de vouloir mettre en place une isolation extérieure diminue considérablement la consommation énergétique. Par conséquent, vous pouvez solliciter cette aide.

MaPrimeRénov’ Sérénité

Ce n’est pas la plus ancienne des aides de l’Anah. Et pourtant, c’est celle qui est destinée aux personnes qui veulent se lancer dans les travaux d’isolation extérieure ou de rénovation énergétique dans un contexte plus global. C’est une aide destinée aux foyers à faible revenu ou de conditions modestes. Les conditions requises sont que les intéressés doivent être propriétaires de la maison qui doit faire l’objet des travaux. De plus, le bâtiment doit être âgé d’au moins 15 ans. Si le dossier est sélectionné, l’intéressé peut bénéficier de plusieurs milliers d’euros d’aide.

A lire aussi :  Choisissez la meilleure pompe à chaleur pour votre piscine de 20 m3 : confort thermique garanti

MaPrimeRénov’

C’est depuis le début de l’année 2020 que les ménages peuvent postuler pour cette aide. Il faut rappeler que même si MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ Sérénité sont proposées par la même structure, elles ne sont pas cumulables. Les bénéficiaires de MaPrimeRénov’ reçoivent un chèque dont le montant peut atteindre 20 000 euros dans certains cas.

Même si cette aide est offerte à tous les ménages sans distinction, seuls les ménages à très faible revenu reçoivent des montants importants. Les conditions sont similaires à celles de l’autre prime de L’Anah. Les demandeurs doivent être propriétaires de la maison dont les travaux de construction doivent avoir été terminés depuis au moins 2 ans.

L’éco-prêt à taux zéro

Pour obtenir ce prêt, la condition est d’être totalement propriétaire de la maison, que celle-ci soit votre demeure principale et que les travaux de construction datent d’au moins 2 ans. C’est l’État qui se charge de payer les intérêts de ce prêt d’un montant maximum de 30 000 euros. L’une de ses particularités est qu’il reste accessible à tous et à toutes sans condition de revenu. Vous disposez de 15 ans pour le remboursement.

La TVA réduite à 5,5 %

En France, la TVA est normalement de 18 %. Mais depuis le mois de janvier 2014, vous pouvez profiter d’une TVA à 5,5 % pour tous vos travaux d’isolation extérieure. Cet abattement s’applique sur les matériaux (panneaux ou rouleaux isolants). Il concerne aussi la main d’œuvre de l’artisan RGE chargé de réaliser les travaux.

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique, encore appelé CITE permet aux ménages qui ont une maison dont la construction date de deux ans au minimum d’acquérir les matériaux dont il a besoin à un coût réduit. Il couvre même la main-d’œuvre.

C’est une aide qui concerne avant tout les foyers à revenu élevé et intermédiaire. La maison doit dater au moins de deux ans et il appartient aux propriétaires (demandeurs) d’apporter la preuve que les travaux qu’ils vont réaliser va faire baisser leur consommation d’énergie. La bonne nouvelle est qu’avec l’isolation extérieure, une telle preuve n’est pas très compliquée à apporter. Ensuite, la résistance thermique des isolants utilisés ne doit pas être inférieure à 3,7 m² K/W.

A lire aussi :  Pompe à chaleur Mitsubishi : Fiabilité et performances pour un chauffage efficace et respectueux de l'environnement

Le CITE ne donne pas droit à une réduction extraordinaire. Pour chaque mètre carré, un ménage de la haute classe reçoit 25 euros tandis qu’un couple de la classe moyenne se voit octroyer 50 euros.

Cette aide est plafonnée à 2 400 euros pour les célibataires et à 4 800 euros pour les personnes en couple. Si le foyer a des personnes à charge, il bénéficie d’une augmentation particulière de 160 euros pour chaque individu.

La prime énergie

C’est d’un partenariat ou plutôt d’une contrainte imposée par l’État français aux fournisseurs d’accès à l’Énergie que cette aide a vu le jour. Cette prime a été introduite en 2005. Elle implique que ces entreprises versent une subvention à tous leurs clients qui auraient envie de réaliser des travaux de rénovation énergétique. C’est, pour eux, une façon de contribuer à la décarbonisation. Rappelons que ces entreprises consomment une grande quantité d’énergies fossiles et sont directement responsables d’une part non négligeable de la pollution.

Cette prime est facile à obtenir pour les personnes qui souhaitent effectuer des travaux de réalisation énergétique. Toutes les démarches se font en ligne et une réponse est donnée dans les plus brefs délais. L’isolant choisi doit être de bonne qualité. Optez de préférence pour un isolant synthétique ou naturel.

Bon à savoir : peu importe l’aide étatique que vous souhaitez avoir, vous devez obligatoirement faire appel à un artisan RGE. Cette condition ne souffre d’aucune dérogation. Renoncez donc à vos projets de bricolage.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *