Puissance des panneaux solaires : Comment dimensionner votre installation solaire

puissance des panneaux solaires comment dimensionner votre installation solaire.jpeg

Les panneaux solaires photovoltaïques sont des équipements capables de capter les rayons du soleil et de les convertir en électricité pouvant servir à alimenter les appareils de votre quotidien.

Ces dernières années, les panneaux solaires sont devenus très populaires en raison notamment de la prise de conscience de l’enjeu environnemental. Notre planète se réchauffe à cause de l’activité humaine et particulièrement de la surconsommation des énergies fossiles. Pour changer la donne, l’accent est de plus en plus mis sur les énergies renouvelables. Et le solaire figure en bonne position parmi ses énergies.

Lors de la mise en place d’une installation solaire à domicile, la question du dimensionnement revient souvent. Il est en effet important de savoir les éléments à prendre en compte pour un dimensionnement réussi.


La puissance de l’installation solaire

Avant de songer à réaliser une installation solaire, il faut en déterminer la puissance. Pour y arriver, vous n’avez d’autres choix que de sortir vos calculatrices. La puissance d’une installation solaire doit être en adéquation avec vos besoins en électricité pour remplir ces promesses.

Ainsi, la détermination de la puissance nécessaire est liée à la connaissance de vos besoins énergétiques.

Deux méthodes peuvent être utilisées.

Méthode 1

La première méthode concerne les ménages qui sont installés dans une maison depuis longtemps et qui ont l’habitude de recevoir des factures d’électricité. Ce que ces derniers doivent faire est simple. Il leur suffit d’additionner le nombre de kWh inscrit sur toute les factures d’électricité sur une période de 12 mois. De cette façon vous aurez une estimation annuelle de votre consommation d’électricité. Si vous n’avez plus vos factures, vous pouvez contacter votre fournisseur d’accès à l’énergie pour obtenir des duplicatas ou même avoir un total, ce qui vous épargnera de longues heures de calculs.


Méthode 2

Lorsque vous n’avez pas encore reçu de facture ou que vous venez d’aménager dans une nouvelle maison, la situation est un peu différente. Vous devez alors estimer d’abord la consommation individuelle de chacun de vos appareils électroniques et ensuite procéder à une addition. Le total en kWh auquel vous allez parvenir, il faudra le multiplier par 30 puis dans un second temps par 12 pour avoir les chiffres de la consommation mensuelle et annuelle. Dans cette seconde hypothèse, n’oubliez pas non plus de prendre en compte les éléments comme :

  • Performance énergétique du bâtiment : plus le bâtiment est bien isolé, moins il perd de la chaleur, plus il est performant ;
  • Nombre d’occupants : plus une maison compte d’habitants, plus elle consomme de l’énergie ;
  • Les habitudes de vie : si vous passez beaucoup de temps chez vous, votre consommation d’énergie sera importante et vice-versa.
A lire aussi :  Installation de panneaux solaires : Étapes importantes et recommandations écologiques

Le chiffre que vous allez obtenir sera en kWh. En moyenne, une maison de 100 mètre carré consomme entre 2 800 et 3 500 kWh par heure. Ce chiffre doit être divisé par 1000 pour obtenir l’équivalent en kWc qui est l’unité de mesure de la puissance d’une installation solaire. Cela donne une installation de 3 kWc en moyenne. Il existe des installations de 6, 9, 12 et 24 kWc.

Réussir le dimensionnement des panneaux solaires : comment y parvenir ?

Une fois que vous connaissez la puissance de votre panneau solaire, vous pouvez le dimensionner correctement à condition de prendre en compter deux grands facteurs. Il s’agit de la zone dans laquelle vous vivez et aussi de votre toiture.

L’influence de la qualité d’ensoleillement de votre région

En se lançant dans une dynamique de transition écologique en adoptant le solaire notamment, il faut être attentif aux conditions climatiques de votre région. D’abord, vous devez savoir que ce qui est important pour vous, c’est la lumière et non la chaleur du soleil. Si vous vivez dans une région chaude, mais peu éclairée, votre production d’électricité photovoltaïque risque d’être très faible. Le plus important, c’est d’avoir une grande quantité de lumière solaire, et cela, en permanence.

C’est cette lumière qui est captée par les cellules photovoltaïques et qui entraine le mouvement des électrons et conduit à la production d’un courant continue. Ce courant est ensuite transformé par les onduleurs et devient un courant alternatif capable d’alimenter vos différents appareils électriques.

En France, le niveau d’ensoleillement est très différent d’une région à une autre. Le plus souvent au nord, il y a moins de soleil qu’au sud. Mais si vous entrez plus dans les détails, vous verrez qu’il y a plus de soleil dans certaines localités du sud que dans d’autres.

A lire aussi :  Trouvez le meilleur rendement énergétique avec notre simulateur de panneau solaire

Le facteur géographique est le premier critère qui doit vous guider lors du dimensionnement de votre panneau solaire.

Concrètement, voici ce que cela signifie. Si vous vivez dans une région où vous avez beaucoup de soleil, vous aurez besoin d’un nombre réduit de panneaux solaires comparés à une personne qui se trouve dans une région très froide. Pour produire par exemple 3 kWc, vous aurez besoin d’environ 10 panneaux dans les régions peu éclairées et d’à peine 8 panneaux si le soleil est souvent au rendez-vous.

L’autoconsommation partielle qui consiste à vendre une partie de votre production solaire est aussi beaucoup plus évident dans les régions bien éclairé, car la production d’énergie est beaucoup plus importante pour satisfaire votre consommation et engendrée un surplus qui peut être vendu.

Pour savoir la zone dans laquelle vous vous trouvez, il suffit de consulter le cadastre solaire. Ce document qui peut prendre la forme d’une carte indique la quantité de soleil que reçoit une région donnée par an. Plus la région est marquée en rouge, plus celle-ci reçoit une importante quantité de soleil.

Le type de toiture

Le fait de maîtriser le cadastre solaire de votre région ne vous garantit pas d’avoir une production d’énergie électrique importante. Il faut aussi savoir le type de toit qui recouvre votre maison. Sans cela, vous allez commettre une grave erreur.

Certes, il est couramment admis que la bonne position pour les panneaux solaires est le Sud avec une inclinaison comprise entre 35 à 40 degrés. Mais cela n’est pas forcément vrai. C’est pour cela qu’avant de prendre n’importe quelle décision, consultez un spécialiste qui vous fournira la longitude et la latitude de​​ votre maison. De cette façon, vous aurez des précisions sur l’orientation de votre maison et donc sur son exposition au soleil.

A lire aussi :  Utilisation des panneaux solaires pour chauffer l'eau : une solution économe et durable

Mais peu importe ce que vous dira le spécialiste, ne mettez jamais vos panneaux solaires face au nord. Cet endroit n’est jamais éclairé par le soleil ou ne l’est que trop peu. Des panneaux qui sont orientés dans ce sens ne produisent pas assez d’énergie solaire.

Dans certain cas, les panneaux sont orientés vers l’est et l’ouest avec des résultats tout aussi intéressant.

L’ensemble des capteurs solaires doivent avoir une orientation à 90 degrés par rapport au soleil pour vous fournir le maximum d’énergie solaire. Si vous en avez la possibilité, opter pour un support de fixation de type suiveur solaire. Ces genres de support suivent le mouvement du soleil et se déplacent avec celui-ci. Ils sont donc à même de faire produire à vos panneaux plus d’énergie solaire que d’habitude.

Avant de fixer les supports sur le toit ou au sol, il faut inspecter minutieusement les différentes zones d’ombres. Souvenez-vous que la moindre petite ombre est de nature à entacher le bon fonctionnement de votre panneau solaire. Les sources d’ombre les plus fréquentes sont :

  • Arbres ;
  • Cheminée ;
  • Poteau électrique ;
  • Bâtiment ou une maison voisine.

Bon à savoir : de préférence, il faut placer les panneaux solaires sur les toits. Cela permet une exposition optimale aux rayons du soleil, et augmente la production de l’énergie électrique. Nettoyez aussi régulièrement vos panneaux solaires afin qu’ils ne soient recouverts de poussières. Cela entraine une baisse de leur production.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *