Isoler des combles perdus : Les techniques d’isolation pour une température agréable toute l’année

isoler des combles perdus les techniques d isolation pour une temperature agreable toute l annee.webp

L’isolation des combles fait partie des travaux de rénovation énergétiques les plus fréquents. Ces travaux permettent d’améliorer considérablement le confort thermique des occupants du logement. Pour accompagner les ménages dans ce projet de rénovation énergétique, plusieurs aides ont été déployées par l’État. Ce qui permet de réduire considérablement la facture globale des travaux d’isolation des combles.


Pourquoi procéder à l’isolation des combles perdus ?

Le rendement d’un système de chauffage peut être peu satisfaisant à cause d’un défaut d’isolation. Lorsque l’appareil est en marche, il produit de l’air chaud qui se répand dans le logement. L’air conditionné atteint également les combles perdus et le toit. Si ces zones sont mal isolées ou pas du tout, cette chaleur s’échappe du logement. C’est ainsi que le système de chauffage est plus sollicité qu’il n’en faut et moins rentable.

Pour optimiser le rendement de votre appareil de chauffage, vous devez corriger les ponts thermiques de votre habitation. Il s’agit notamment des murs, des ouvertures, du sol, du toit, mais aussi des combles. Un toit mal isolé peut causer jusqu’à 30 % de perte de chaleur. Les combles perdus mal isolés participent aussi à cette faille thermique. Ainsi, en procédant à l’isolation de vos combles perdus, vous pourrez réaliser d’importantes économies d’énergie.

Les économies d’énergie obtenues grâce à l’isolation des combles perdus s’accompagnent par l’amélioration du confort thermique des habitants. Avec des combles isolés, vous vivrez mieux l’hiver et l’été. Votre logement conservera une température optimale pendant toutes les saisons.

Les avantages à isoler ses combles perdus sont :

Amélioration du confort thermique du logement et économies d’énergie : on prend facilement un coup de froid lorsqu’on vit dans une maison mal isolée. À défaut, il faudra forcer sur le chauffage, ce qui occasionne à tous les coups une surconsommation d’énergie. Heureusement, vous pouvez compter sur l’isolation des combles. Ces travaux ont pour but principal de réduire les déperditions de chaleur. Ce qui contribue grandement à l’amélioration du confort thermique du logement.

A lire aussi :  Isolation des murs : améliorez le confort de votre maison et réduisez les pertes énergétiques

Optimisation de l’isolation acoustique : l’isolation des combles aide aussi à la réduction des nuisances sonores. Les bruits filtrés sont entre autres : la pluie sur le toit, la grêle, les objets qui tombent, etc.


Réduction de l’empreinte carbone : le fonctionnement d’un appareil de chauffage implique la production des gaz à effet de serre. De ce fait, bien isoler son logement permet d’optimiser le rendement de son système de chauffage, réduisant ainsi l’empreinte carbone du logement.

Réduction des problèmes d’humidité : La présence des ponts thermiques dans un logement occasionne l’entrée de l’air froid. Lorsque cet air entre en contact avec l’air cordonné du logement qui est à une température plus élevée, cela crée de l’humidité. Ainsi, grâce à l’isolation, vous limitez considérablement les problèmes d’humidité dans votre logement.

Mise en valeur de son bien immobilier : l’isolation des combles apporte une plus-value à un bien immobilier. C’est l’un des critères de choix pour les nouveaux acheteurs qui sont à la recherche d’un nouveau logement. Investir dans un logement, c’est acheter une maison confortable. De plus, vous n’aurez plus à vous soucier des travaux d’isolation.

Techniques d’isolation des combles expliquées

Le terme « comble perdus » est utilisé désigner l’espace inhabitable qui se trouve sous la toiture. Cet espace répond à certaines caractéristiques particulières qui sont :

  • une hauteur sous plafond inférieure à 180 cm,
  • un toit avec pente inférieure à 35 %,
  • une charpente qui ne permet pas de poser un plancher porteur.

C’est en ces points que les combles perdus se démarquent des combles aménagés. Partant de là, les travaux d’isolation des combles perdus sont différents de l’isolation des combles aménagés. Les méthodes les plus utilisées lors de l’isolant des combles perdus sont :

  • soufflage de l’isolant ;
  • épandage ;
  • isolation avec laine déroulée.
A lire aussi :  Pompe à chaleur pour appartement : Adaptation aux besoins spécifiques des logements collectifs

Cas du soufflage

Dans ce procédé, l’isolant est soufflé sur les parois des constructions. L’isolant qu’on utilise ici est vendu sous forme de flocon. Ce qui facilite son soufflage. Parmi les matières utilisées, on a l’ouate de cellule et la laine. Pour obtenir les meilleurs résultats, l’isolant doit être réparti de manière homogène sur les parois. S’il se tasse sur une partie plus que sur une autre, cela pourrait entraîner un défaut d’isolation à long terme. Cette technique est le plus souvent recommandée lorsque les parois des combles sont difficiles d’accès.

Cas de l’épandage

Semblable au soufflage, l’isolation par épandage consiste à couvrir le plancher des combles à l’aide de flocons d’isolant. Le procédé se fait manuellement. Pour s’aider dans cette tâche, le technicien se sert d’un râteau ou d’une pelle.

Cas de la laine déroulée

La laine est déroulée sur le plancher des combles de manière à recouvrir totalement la surface à isoler. L’isolant est proposé en rouleau, ce qui facilite sa pose et assure une parfaite répartition au sol. Les plaques d’isolant sont semi-rigides ou rigides. C’est le choix à faire lorsque les combles sont faciles d’accès.

Subventions à l’isolation des combles perdus

L’industrie de l’isolation des combles s’articule autour de trois principaux isolants. Il s’agit des isolants minéraux, naturels et synthétiques. Chaque solution d’isolation offre certains avantages qu’il est important de connaître. Il s’agit notamment du prix de vente, de l’efficacité thermique et de la durée de vie. Lors du choix de votre isolant thermique pour combles perdus, vous devez tenir compte de tous ces éléments.

A lire aussi :  Aides pour l'isolation extérieure : Subventions et soutiens gouvernementaux

L’État encourage les foyers à l’isolation de leurs combles perdus à travers des aides financières. Il s’agit des subventions suivantes :

  • MaPrimeRénov’
  • la Prime CEE,
  • la TVA au taux réduit,
  • l’Ecoprêt à taux zéro,
  • le dispositif Normandie.

Ces aides sont disponibles sous des conditions spécifiques de revenus, et dépendent des travaux qui doivent être réalisés. En outre, seuls les travaux faits au niveau des planchers des combles qui affichent une résistance supérieure ou également à 7 m²K/W sont concernées.

Éligibilité aux subventions à l’isolation des combles perdus

Il y a encore quelques mois, notamment jusqu’au 1ᵉʳ juillet 2012, il était possible de bénéficier de l’isolation des combles à 1 €. Passé cette date, les frais d’isolation incombent désormais aux propriétaires. Ces frais sont cependant réduits à la baisse grâce aux différents dispositifs d’aide à la rénovation énergétique. Les conditions d’éligibilité à ces aides concernent le nombre de personnes constituant le foyer, le revenu du foyer et la localisation du logement.

L’isolation des combles perdus reste moins onéreuse que celle des combles aménagés. Pour 1 m² de surface à isoler, il faut compter 29 € pour le matériel et 13 € pour la main d’œuvre. Ce qui fait un total de 42 € en moyenne par m² à isoler dans les combles perdus. Pour 1 m² de combles aménagés à isoler, on estime à 37 € le coût du matériel et 31 euros celui de la main-d’œuvre. En additionnant ces deux valeurs, on obtient une moyenne de 68 €/m² pour l’isolation de ses combles aménagés.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *