Isolation murale intérieure : Des conseils pour améliorer l’isolation thermique de votre maison

isolation murale interieure des conseils pour ameliorer l isolation thermique de votre maison.png

Très utilisée par des particuliers de divers horizons, l’isolation thermique des murs par l’intérieur présente de nombreux avantages. Contrairement à l’isolation par l’extérieur, l’isolation par l’intérieur ne nécessite pas d’obtenir des autorisations administratives auprès de la mairie. De plus, lorsque cette isolation est réalisée avec un bon isolant, elle évite que les bruits aériens ne vous importunent.

Pour réussir cette isolation, vous devez faire appel à des professionnels et garder en tête certaines informations précieuses.


L’isolation des murs par l’intérieur : pourquoi ?

En dehors du toit, les murs sont les principales zones de la maison d’où la chaleur s’échappe. Selon les experts, entre 20 et 25 % de la déperdition totale de chaleur enregistrée dans une maison est imputable au mur. Vous devez agir si vous ne voulez pas payer des factures de chauffage trop élevées à la fin de chaque mois. C’est à ce niveau que l’isolation des murs par l’intérieur est d’une grande utilité. Elle permet de supprimer les ponts thermiques et de créer des températures agréables à l’intérieur.

Cette isolation doit être réalisée par un professionnel. L’isolation des murs est la deuxième chose à laquelle vous devez penser, juste après l’isolation du toit.

La préparation du mur avant l’isolation

Pour une isolation réussie de votre mur par l’intérieur, une préparation s’impose. Si l’isolant est posé sur une surface bien préparée, il pourra jouer son rôle de manière optimale. Cette phase de préparation est particulièrement importante lorsque vous effectuez une rénovation.

La première chose à faire est de vérifier si le mur est couvert de papier peint. Si tel est le cas, vous devrez l’enlever. Le papier peint est certes esthétique, mais il peut être responsable de l’humidité, ce qui peut conduire à l’apparition de moisissures et d’autres taches noires. Cela nous amène à la deuxième étape de la préparation, qui consiste à traiter l’humidité. Si le mur présente trop de traces d’humidité, il faudra trouver une solution en améliorant notamment la ventilation. Sachez que si la ventilation est insuffisante, la pose de votre isolant sera inefficace.

A lire aussi :  Calcul de la puissance d'une pompe à chaleur : Méthodologies et conseils pratiques

La phase de préparation ne concerne pas uniquement l’intérieur, mais aussi l’extérieur. À cette étape vous devez vérifier l’étanchéité de l’air. Observez minutieusement les joints autour de vos fenêtres.


Les meilleures techniques d’isolation des murs par l’intérieur

Pour isoler un mur par l’intérieur, vous avez le choix entre de multiples stratégies. Nous vous en présentons 4.

Le recours à l’ossature

Il s’agit d’une des méthodes d’isolation les plus répandues et véritablement efficaces. Concrètement, cette méthode consiste à mettre en place, dans un premier temps, une ossature en bois ou en métal. Une fois l’ossature installée, vous pourrez glisser l’isolant de votre choix à l’intérieur de l’espace qui sépare le mur et l’ossature. Les isolants les plus utilisés à ce niveau sont sous forme de rouleaux ou en vrac. Les panneaux semi-rigides sont aussi une très bonne option. L’origine de ces isolants importe peu, il peut s’agir aussi bien d’isolants biosourcés que d’isolants d’origine minérale. Après avoir bien rempli l’espace derrière l’ossature avec l’isolant, un parement intérieur est fixé sur les liteaux.

La technique d’isolation par ossature métallique demande beaucoup de travaux, ce qui la rend légèrement coûteuse en main-d’œuvre. Elle produit toujours des résultats à la hauteur des attentes. Elle est la seule technique exploitable lorsque le mur présente des défauts plus ou moins graves ou est incapable de supporter le poids de l’isolant s’il lui est appliqué directement.

La projection directe

En cas de nouvelle construction ou face à un mur en très bon état, l’isolant peut être directement projeté. Pour cela, le mur doit être plan. L’isolant le plus utilisé dans ce cas est l’ouate de cellulose, qui est de loin le plus performant tant sur le plan thermique que phonique. Dans certains cas, le polyuréthane est également employé. Pour renforcer l’effet d’un isolant, vous pouvez appliquer un enduit isolant à base de plâtre ou un enduit isolant à chaud sur le mur avant de procéder à la projection de l’isolant.

A lire aussi :  Pompe à chaleur air-eau : Le système de chauffage respectueux de l'environnement

La pose de panneaux

C’est non seulement la technique la plus simple mais aussi la plus rapide. Vous n’avez pas besoin d’établir en premier lieu une ossature. La pose se fait directement sur les murs. Les panneaux peuvent être rigides ou semi-rigides. Vous pouvez utiliser de la colle ou des chevilles pour les fixer. Le mur doit être en bon état avant de songer à l’utilisation de cette méthode. L’isolation par panneaux préserve le mur et n’empiète pas trop sur la surface habitable. Les panneaux peuvent être fabriqués dans de multiples matériaux, parmi lesquels les isolants chimiques (polyuréthane, polystyrène) et les isolants naturels (fibre de bois, ouate de cellulose) sont particulièrement sollicités. Le professionnel vous indiquera les isolants qui sont compatibles avec votre mur. Le complexe acheté pour les travaux doit comporter un isolant, un pare-vapeur et bien sûr une finition.

Le contre-cloison maçonné

Cette technique d’isolation n’est pas très populaire, principalement parce qu’elle est plutôt difficile à réaliser et qu’elle empiète considérablement sur votre espace de vie. Elle peut être nécessaire lorsque vous faites face à un mur présentant des défauts très prononcés. Dans le cadre d’un contre-cloison, il faut ériger un mur en parallèle du mur existant, ce qui aboutit à la présence de deux murs. Vous pouvez ensuite placer l’isolant entre ces deux murs sous de nombreuses formes, comme des panneaux semi-rigides ou des isolants en vrac, qui sont les plus utilisés. Cette méthode permet une isolation de très grande qualité. Avant de vous aventurer dans ce processus, vérifiez l’état du plancher et de vous assurer qu’il est capable de supporter le poids du double mur. Nous vous conseillons de ne pas envisager ce type d’isolation si vos pièces ne sont pas larges, car cela réduirait davantage l’espace disponible.

A lire aussi :  Isolants phoniques : Réduisez les nuisances sonores à l'intérieur de votre logement

Quelles sont les astuces pour réaliser une isolation sans perdre de place ?

Le principal défaut de l’isolation intérieure est qu’elle peut rendre l’espace trop étroit. Il existe des astuces pour remédier à cette situation :

  • Choisissez un isolant avec une conductivité thermique isolée : optez pour un isolant avec une conductivité thermique élevée pour éviter d’avoir besoin de systèmes avec une épaisseur trop grande.
  • Privilégiez les isolants sous vide : les panneaux isolants sous vide, également appelés PIV, ont une épaisseur d’environ 3 cm mais sont très efficaces. Ils sont actuellement parmi les isolants les plus performants sur le marché.
  • Misez sur la minceur : les panneaux minces sont disponibles sur le marché et sont très efficaces en termes d’étanchéité, étant parmi les meilleurs dans ce domaine.
  • Utilisez la bonne méthode : deux méthodes permettent d’isoler un mur de l’intérieur sans perdre beaucoup d’espace. La première méthode consiste à utiliser des panneaux rigides ou semi-rigides contre le mur. L’autre méthode est la projection directe des isolants sur le mur. Ces méthodes permettent une isolation efficace sans empiéter excessivement sur l’espace intérieur.

Les meilleurs isolants pour le mur intérieur

Plusieurs isolants peuvent être utilisés pour une bonne isolation thermique, et certains offrent de très bonnes performances. Ne vous limitez pas uniquement à la considération économique, privilégiez un produit de bonne qualité.

Voici quelques options à considérer :

  • Laine de verre : c’est un isolant minéral qui offre de très bonnes performances. Il est disponible sous forme de rouleaux ou de panneaux semi-rigides ou rigides.
  • Polyuréthane : c’est l’isolant chimique par excellence pour renforcer vos murs intérieurs. Il est durable et se présente sous forme de panneaux ou de mousse.
  • Ouate de cellulose : c’est de loin le meilleur isolant toutes catégories confondues. Son seul inconvénient est son prix qui peut être un peu élevé.
  • Fibre de bois : c’est un isolant naturel de bonne qualité, tout aussi efficace en hiver qu’en été.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *