Énergies vertes : quelles sont les solutions du futur ?

Si le nucléaire constitue à l’heure actuelle la solution la plus propre et la plus efficace pour produire de l’électricité, l’apport d’énergies vertes dans le mix énergétique français est indispensable. Permettant de limiter l’utilisation des énergies fossiles polluantes, ces alternatives plus vertes pourraient être employées pour limiter la part du nucléaire, une source d’énergie certes performante mais dangereuse, engendrant une quantité importante de déchets non-traitables.


L’énergie hydraulique : plus de 2300 installations en France

L’énergie hydraulique se situe aujourd’hui à la troisième place des sources de production d’électricité dans l’Hexagone. On y retrouve en effet plus de 2300 installations, permettant de produire de l’énergie à un niveau local. S’il est difficile sur notre territoire d’envisager plus de barrages, l’hydraulique constitue toutefois une bonne solution pour les pays en voie de développement. D’ailleurs, la Chine a misé énormément sur cette source d’énergie pour se fournir en électricité. Le pays affirme avoir généré en 2014, grâce aux solutions hydrauliques, l’équivalent d’une production de 15 réacteurs nucléaires, ce qui est considérable.

L’énergie solaire : un potentiel sous-exploité

L’énergie solaire séduit de très nombreux particuliers en France. Il suffit d’ailleurs de lever les yeux pour le constater. C’est vrai, de très nombreux panneaux photovoltaïques ont investi le toit des habitations. Néanmoins, cette source d’énergie est encore sous-exploitée, même si elle bénéficie d’un grand potentiel. D’après le distributeur d’électricité français Engie, cette production pourrait atteindre 16% de la production totale en électricité d’ici 35 ans.

Toutefois, il est nécessaire de nuancer. En effet, les panneaux photovoltaïques possèdent une empreinte carbone non négligeable, leur fabrication générant une quantité de CO2 importante. D’autre part, il est difficile à l’heure actuelle de recycler ces dispositifs, qui possèdent une durée de vie estimée entre 15 et 20 ans.

A lire aussi :  Comment faire des économies d’énergie dans son logement ?

L’énergie éolienne : sur terre et en mer

Les parcs éoliens sont massivement critiqués : détérioration du paysage, augmentation de la mortalité des animaux volants nocturnes comme les chauves-souris, ce type d’énergie souffre de nombreux inconvénients. Toutefois, sa production en électricité est deux fois supérieure à celle de l’énergie solaire et des travaux sont en cours, afin d’améliorer encore le rendement de ces dispositifs.

Précisons également que de plus en plus de parcs éoliens sont installés en pleine mer. Aujourd’hui, des chercheurs travaillent même sur la conception d’éoliennes flottantes, des équipements profitant d’une plus grande efficacité, avec moins d’inconvénients que les éoliennes terrestres que nous connaissons tous.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *