Eau de mer : pourquoi est-elle salée ?

Cristaux de sel

Si vous avez déjà bu la tasse, une expérience certes peu agréable, alors vous vous êtes très certainement aperçu que l’eau de mer est salée, contrairement à l’eau douce que l’on retrouve dans les lacs et les rivières. Mais alors, comment expliquer ce phénomène ? Pour le comprendre, il faut remontrer 4 milliards d’années en arrière, lors de la création des océans, avant même l’arrivée sur notre planète des dinosaures. À l’époque, la vie sur Terre se résumait en la présence de bactéries.


Les pluies acides à l’origine de la salinisation des océans

Nous venons de le voir, pour mieux comprendre l’origine de la salinisation des océans, il convient de remonter dans le temps, à une époque où notre planète n’était pas peuplée d’êtres pluricellulaires. Durant cette période, la Terre connaissait une activité volcanique particulièrement intense, qui a d’ailleurs duré plus de 100 millions d’années. L’activité volcanique a engendré la dispersion dans l’atmosphère d’une quantité extraordinaire de chlore, de soufre et de divers gaz contenus dans le magma et les vapeurs émises par les volcans.

Après cette période d’activité volcanique, la Terre a commencé à refroidir. C’est alors que toutes les particules contenues dans l’atmosphère se sont retrouvées sur le sol, en raison de la condensation de la vapeur. Ce phénomène est également connu sous le nom de « pluies acides ». L’eau acide, au contact avec les roches, a arraché à celles-ci leur composant principal, le sodium, au cours d’un phénomène appelé « érosion ».

Le ruissellement de la vapeur d’eau a donc engendré la formation de cours d’eau, de rivières, de lacs et des océans, contenant le sodium prélevé sur les roches grâce à l’acidité de la vapeur d’eau présente dans l’atmosphère. Pour rappel, celle-ci contenait également du chlore. C’est donc la réaction chimique entre le chlore et le sodium qui a permis la formation du chlorure de sodium, c’est-à-dire le sel, que l’on retrouve aussi bien dans la mer que dans nos assiettes.

A lire aussi :  Pompe à chaleur pour maison : Choisir le système adapté à vos besoins énergétiques

On comprend donc aisément pourquoi l’eau de la mer est salée. Mais alors, pourquoi l’eau des rivières et des lacs est-elle qualifiée d’eau douce ? Comment expliquer l’absence de sel ? C’est ce que nous allons voir, dès à présent.

Pourquoi l’eau des lacs et des rivières n’est-elle pas salée ?

Pour comprendre pourquoi l’eau des lacs et des rivières n’est pas salée, il est important de revenir sur la formation de la pluie, à l’origine de revenir un peu plus en détail sur le cycle de l’eau. Sous l’action de la chaleur, les molécules d’eau contenues dans les mers et les océans s’évaporent et retournent dans l’atmosphère, pour former les nuages. Ceux-ci vont alors retomber, sous forme de pluie, pour alimenter les cours d’eau. Or, seules les molécules d’eau sont concernées par le phénomène de l’évaporation. En effet, le chlorure de sodium reste quant à lui dans la mer et n’est pas transporté par la pluie. Voilà qui explique pourquoi l’eau des rivières, des fleuves et des lacs n’est pas salée.

Il est tout à fait possible, chez soi, de comprendre et d’assister à ce phénomène. Pour cela, il suffit de placer une tasse d’eau salée en plein soleil, et de revenir quelques heures plus tard. L’eau aura totalement disparu, alors que le sel restera au fond de la tasse.


La teneur en sel de l’eau de mer

On estime que la teneur en sel des mers et des océans est égale à 35 grammes par kilo. Toutefois, il existe une exception à la règle : la mer morte. Située en Palestine, cette étendue d’eau était à l’origine une mer, qui s’est progressivement fermée pour devenir un lac. Aussi, la mer morte a conservé son sel. Sous l’effet de la chaleur, une grande partie de l’eau s’est évaporée, laissant ainsi une énorme quantité de chlorure de sodium. De ce fait, la mer morte est l’étendue d’eau la plus salée au monde, avec plus de 300 grammes de sel par litre d’eau. De plus, en raison du réchauffement climatique, les scientifiques affirment que la mer morte devrait disparaître dans les décennies à venir, laissant derrière elle une importante croûte de sel.

A lire aussi :  Voyage en amoureux : est-ce intéressant d'opter pour le tout-inclus ?

La récolte du sel dans les marais salants

Le sel de table, que l’on retrouve dans n’importe quel supermarché, est prélevé directement dans l’eau de mer, grâce aux marais salants. Constitués d’immenses bassins où s’écoule l’eau de mer salé, les marais salants fonctionnent selon le principe de l’évaporation, que nous avons expliqué précédemment. Ces marais jouent également le rôle de filtre, puisqu’ils sont conçus en plusieurs couches, permettant de séparer la terre et les impuretés contenues dans l’eau du sel récolté. Aussi, il est possible de récupérer du chlorure de sodium pur, qui sera ensuite transformé puis distribué dans les grandes surfaces. Bien sûr, plus la saison estivale est chaude, plus les récoltes de sel sont importantes.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *