Le corossol : comment aide-t-il à lutter contre le cancer ?

Pour produire des traitements efficaces, l’industrie pharmaceutique s’inspire avant tout de la nature, où elle puise de nombreux principes actifs et des ressources indispensables, pour soigner et améliorer le bien-être. En effet, de nombreuses plantes interviennent dans le traitement des pathologies bénignes ou graves. C’est notamment le cas du corossol, un fruit produit par le corossolier. À l’heure actuelle, les recherches en cours démontrent l’action de ce fruit contre le cancer.


Présentation du corossol

Le corossol, fruit du corossolier, est originaire d’Afrique et d’Amérique tropicale. Aussi appelé Graviola, Soursop, Guanabana, Mang-cau ou encore Sapotille, il possède un goût aigre-doux très apprécié par les populations locales. Ce fruit vert, en forme de cœur, peut mesurer entre 30 et 40 centimètres et peser jusqu’à 5 kilos, ce qui est considérable. Le corossol possède une écorce épaisse parsemée d’épines et lorsqu’il est bien mûr, sa texture crémeuse délivre une odeur forte mais délicieuse.

Le corossol est consommé de diverses façons : sous forme de jus ou de gel (à l’instar de l’aloe vera), il peut également être transformé en sorbet ou en glace et s’avère très hydratant et rafraîchissant. En effet, ce fruit se compose principalement d’eau. Le corossol intervient également dans la préparation de gratins et de beignets, mais on le retrouve également dans des boissons alcoolisées.

Que contient le corossol ?

Nous l’avons vu, le corossol contient principalement de l’eau. Toutefois, il constitue également une importante source calorique, puisqu’il possède une très forte teneur en glucides. Si ce fruit profite de très nombreuses vertus médicinales et thérapeutiques, c’est en raison de sa composition particulièrement intéressante, qui attire chercheurs et autres experts en pharmacologie. C’est vrai, on retrouve dans le corossol une importante quantité de vitamine C, ainsi que des lipides, du fer et des protéines. Les minéraux et les fibres interviennent également dans sa composition. Aussi, il peut être qualifié de « super-aliment », au même titre que les baies de goji par exemple, la grenade, la spiruline ou le ginseng.

A lire aussi :  Autoconsommation avec batterie : Maximisez votre indépendance énergétique grâce à un système solaire complet

Quelles sont les propriétés du corossol ?

Le corossol possède une composition très riche aussi, il peut être envisagé dans le traitement de nombreux maux.

  • Le corossol, pour soulager le système nerveux : ce fruit lutte efficacement contre les troubles du sommeil, ainsi que la dépression, les états anxieux et le stress.
  • Un fruit efficace contre les infections : le corossol participe efficacement à l’élimination des bactéries, des parasites et des champignons.
  • Le corossol, bon pour le cœur : en effet, des chercheurs ont mis en lumière la capacité du corossol à lutter contre différents types de pathologies cardiaques.
  • Un fruit pour améliorer la fonction intestinale : le corossol intervient dans le soulagement de la constipation et des coliques. Il se montre également très efficace pour soigner la diarrhée et participe au traitement de la dysenterie.

Mais ce n’est pas tout ! Parmi les autres propriétés thérapeutiques de ce fruit exotique, nous pouvons citer le soulagement de l’arthrite et des douleurs articulaires, la lutte contre les œdèmes, l’herpès et le paludisme, entre autres. S’il intervient dans la prévention de nombreuses maladies, le corossol est également utilisé dans le traitement de différentes inflammations et infections. D’ailleurs, il pourrait même se substituer à la chimiothérapie. C’est en tout cas ce que démontrent des études en cours.

[amazon box= »B075WWFF93, B075WRKNZD, B07DPKX7DC, B07CT3VCPB »]


Le corossol et la lutte contre le cancer

Les très nombreuses vertus du corossol ont poussé les chercheurs et les experts scientifiques à se pencher sur ce fruit tropical. À l’heure actuelle, des équipes américaines et coréennes travaillent sur les propriétés anti-cancer du corossol, et les résultats obtenus pour le moment sont particulièrement encourageants. En effet, on constate des effets bénéfiques sur certaines maladies, et notamment sur les cancers hormono-dépendants, les cancers du foie également, des poumons et du système digestif.

A lire aussi :  Aides financières pour pompe à chaleur air-air : bénéficiez de subventions pour votre projet de chauffage

L’action du corossol dans la lutte contre le cancer cible principalement le développement des cellules malignes. Ce fruit est en mesure d’endiguer leur prolifération, sans pour autant impacter les cellules saines. Aussi, le corossol agirait de la même manière que la chimiothérapie et pourrait remplacer efficacement la substance chimique utilisée jusqu’à présent, l’adriamycine.

Néanmoins, les résultats obtenus par les scientifiques américains et coréens sont vivement critiqués par d’autres chercheurs, qui dénoncent l’aspect commercial et marketing de cette étude. Il faudra donc attendre encore quelques années, pour prendre connaissance des véritables effets du corossol sur le cancer.

Comment bien consommer le corossol ?

Dans le corossolier, tout peut être consommé. Le fruit bien sûr, ainsi que sa chair et son jus, les feuilles, les écorces et les racines sont des parties propres à la consommation. Néanmoins, certaines précautions doivent être prises, car le corossolier n’est pas dénué de contre-indications. C’est vrai, une consommation importante du fruit peut entraîner un bouleversement du microbiote, occasionnant ainsi des troubles de la digestion. D’autre part, ce fruit étant particulièrement sucré, en manger avec modération est nécessaire.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *