Archive pour le mot-clef ‘climat’

Bilans carbone et plans climat : le rôle de l’Etat

samedi 4 février 2012

http://www.actu-environnement.com/ae/news/bilans-carbone-plans-climat-role-Etat-circulaire-14687.php4
18 janvier 2012  |  Actu-Environnement.com
La ministre de l ‘Écologie a signé une circulaire le 23 décembre dernier visant à préciser les rôles des services déconcentrés de l’État en matière de plans climat-énergie territoriaux (PCET) et de bilans d’émissions de gaz à effet de serre « hors ceux de l’État ». La réalisation des ces plans et bilans est prévue par la loi Grenelle 2 et son décret d’application publié en juillet dernier.
La territorialisation du Grenelle dans le domaine de l’énergie et du climat s’appuie sur les schémas régionaux du climat, de l’air et de l’énergie (SCRAE) ainsi que sur les PCET, qui déclineront les orientations des SCRAE en programmes d’actions, et sur les bilans d’émission de gaz à effet de serre. Lire le reste de cet article »

Sommet de Durban sur le climat : les non-dits et les urgences réelles

jeudi 12 janvier 2012

À quand le financement par les classes dirigeantes de la maîtrise du réchauffement ?

http://www.humanite.fr/environnement/sommet-de-durban-sur-le-climat%E2%80%89-les-non-dits-et-les-urgences-reelles-486976
Par Paul Sindic, spécialiste des géopolitiques planétaires du développement, de l’énergie et de l’environnement (1).
ÀDurban, les tergiversations des gouvernements des pays développés et des grands pays émergents ont provoqué une grande colère des pays du Sud. Dans notre pays, les commentaires, généralement critiques, de ces attitudes comportent par contre de sérieux non-dits.
Par ailleurs, ces tergiversations face au réchauffement climatique choquent d’autant plus que l’urgence d’une réduction drastique des émissions de CO2, via d’importantes mutations des politiques énergétiques, n’a fait que se renforcer.
Il n’y a eu qu’une seule avancée à Durban, l’acceptation du principe de discuter d’un futur accord englobant tous les pays, mais en repoussant son éventuelle entrée en vigueur à 2020, ce qui est proprement inacceptable. Nombre d’autres positions apparues le sont tout autant : aucune assurance que les États-Unis acceptent à l’avenir des obligations contraignantes ; certains pays, comme le 
Canada ou le Japon, ont décidé purement et simplement de sortir du protocole de Kyoto, les sanctions minimales de ce même protocole (report des engagements non remplis venant en sus de ceux de la période suivante) sont tombées dans les oubliettes. Lire le reste de cet article »