Archive pour février 2012

Le nouveau tarif pour les panneaux « made in France » attendu pour avril

mercredi 29 février 2012

 

Actu-Environnement.com

A l’occasion de l’annonce de la reprise de l’entreprise Photowatt par EDF, l’Élysée a confirmé la création d’un tarif d’achat majoré de 10% environ pour la production d’électricité solaire à partir de panneaux « made in France ». « Au-delà du sauvetage de Photowatt, le gouvernement est très attaché à la constitution d’une filière industrielle solaire française », justifie l’Élysée dans un communiqué.

Ce nouveau tarif d’achat pourrait voir le jour en avril prochain. Il s’appliquera « dès lors que 60% de la valeur ajoutée de l’installation panneaux sont européens ».

Dans une chronique publiée par Actu-environnement, Arnaud Gossement, avocat associé au Barreau de Paris, spécialisé en droit de l’environnement, notait que cette volonté du Gouvernement de favoriser une industrie française n’était pas nouvelle. « Depuis 2010 et l’annonce d’un moratoire de trois mois sur la conclusion des contrats d’achat, le Gouvernement s’est fixé pour priorité la création de cette filière industrielle tricolore sans que l’on sache toutefois si celle-ci devrait être en tout ou partie intégrée. »

Selon lui « la décision d’augmenter le tarif d’achat de l’électricité solaire ne peut qu’aller dans le bon sens mais elle ne suffira pas à relancer la filière et à assurer notamment l’accès des petits producteurs alternatifs au marché ».

Florence Roussel

Frelon asiatique : rappel des « bonnes pratiques » de piégeage

mercredi 29 février 2012

 

|    |  Actu-Environnement.com

L’Office pour les insectes et leur environnement (Opie) et France Nature Environnement (FNE) mettent en garde contre les pratiques de piégeage des frelons asiatiques. Depuis l’arrivée de ce frelon prédateur d’abeilles, de multiples pièges « maison » sont plébiscités pour capturer les reines fondatrices et limiter la propagation de l’insecte.

Constitués de bouteilles plastiques modifiées contenant des mélanges sucrés et alcoolisés, ces pièges ne sont pas sélectifs selon les travaux du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN). « Ils capturent et tuent de très nombreux insectes non ciblés. De plus, ils n’ont aucun impact réel sur les populations de Frelon asiatique qui restent équivalentes dans les zones piégées par rapport à des zones sans pièges », rappelle FNE. Lire le reste de cet article »

Particul’air : mieux connaître les sources de particules à la campagne

mercredi 29 février 2012

 

Identifier les sources d’émissions de particules en zone rurale pour mieux lutter contre, tel est l’objectif du programme Particul’air, qui publie ses conclusions ce 28 février. L’agriculture et la biomasse énergie seraient les plus émettrices.

Particul'air : mieux connaître les sources de particules à la campagne

Alors que les concentrations de particules dépassent les seuils d’alerte dans de nombreuses régions, l’Ademe publie les résultats d’une étude visant à caractériser les sources d’émissions de ces polluants en zone rurale. Le programme Particul’air, qui a réalisé l’inventaire du niveau de particules (PM10, PM2.5, Benzo(a)Pyrène et métaux lourds) dans neuf villages ruraux français, a permis d’identifier les sources d’émission pour 82 % des concentrations.

Les campagnes de mesures, réalisées entre mars 2009 et février 2010, soulignent l’importance des émissions du secteur agricole pour les particules les plus grosses et du chauffage au bois pour les particules les plus fines. Cependant, « la mesure des particules et du BaP [Benzo(a)pyrene] indique qu’il n’y a pas de problématique de pollution d’ampleur nationale en zone rurale liée à l’utilisation du bois comme source d’énergie, puisque pratiquement tous les sites respectent les valeurs réglementaires définies, à l’exception de Lescheraines (Savoie, 73) », indique l’étude. Les transports routiers ne représentent qu’une faible proportion des émissions de particules fines (10 % en moyenne). Globalement, les taux de particules sur ces sites ruraux seraient influencés par le niveau de fond régional. Pour les 18 % d’émissions restantes d’origine indéterminée, l’Ademe recommande de mener des travaux de recherche complémentaires, notamment pour mieux identifier les émissions de la petite industrie. Lire le reste de cet article »

Chauffage domestique au bois : les émissions de particules fines en question

mercredi 29 février 2012

 

Si le transport routier reste bel et bien le premier responsable de la pollution de l’air aux particules, le chauffage au bois n’est pas en reste en hiver. L’avantage d’une très faible contribution à l’effet de serre ne s’accompagne pas forcément d’émissions particulaires réduites. Précisions.

Reportage vidéo  |  Air  |    |  Actu-Environnement.com

Réduire la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer cette pageEnvoyer par e-mail

Alors que la France, poursuivie en justice en mai dernier par l’UE pour non-respect des normes de qualité de l’air, est sous le joug d’une condamnation, les dernières études sur la pollution atmosphérique ont montré la contribution du chauffage au bois à la pollution atmosphérique. En septembre 2011, Airparif  concluait par exemple que le bois énergie comptait pour environ 7 % des émissions responsables de la pollution du fond de l’air. Si le trafic routier reste bel et bien la première source de pollution atmosphérique – ce qui plaide pour déploiement des ZAPA – la pollution par le bois-énergie pourrait être réduite en encourageant les particuliers à s’équiper en foyers de cheminée fermés et en incitant les collectivités à recourir à des chaufferies bois de grande taille. Lire le reste de cet article »

Bruxelles impose le quota carbone aux compagnies aériennes

mercredi 29 février 2012

Quand le respect de normes environnementales accélère la crise du transport aérien

http://www.temoignages.re/bruxelles-impose-le-quota-carbone-aux-compagnies-aeriennes,53789.html

Toutes les compagnies aériennes ont vu leurs espoirs partir en fumée lors de l’annonce de la hausse du prix du carburant. Aujourd’hui, le projet européen d’imposer des quotas d’émissions aux transporteurs aériens accélère les difficultés.

Dans la suite du Protocole de Kyoto, la Commission européenne avait soutenu la mesure de taxer les émissions des compagnies aériennes, car depuis 2005, seuls les gros consommateurs d’énergies comme l’industrie métallurgique et sidérurgique ou la production d’électricité étaient concernés par le quota d’émission de gaz à effet de serre. Ces gaz sont responsables du réchauffement climatique. Lire le reste de cet article »

L’insulte faite aux 100 000 victimes de l’amiante

mardi 28 février 2012

 

http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/02/23/l-insulte-aux-100-000-morts-de-l-amiante.html

 

100.000 : c’est le nombre de morts « attendus » en France d’ici 2025 du fait d’une exposition à l’amiante. 100.000 morts, c’est une Division dans la comptabilité militaire. La plus importante.

Et c’est une division arithmétique pour chaque famille concernée par cet empoisonnement donnant lieu à un cancer de la plèvre. Une division de vie. Une multiplication de douleurs. Une soustraction d’êtres chers.

S’y ajoute maintenant l’insulte faite aux victimes. On vient d’avoir la confirmation que la juge d’instruction en charge de l’enquête, Odile Bertella-Geoffroy, a été dessaisie du dossier par la Chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris. Pas mieux pour plomber une procédure déjà embourbée depuis près de deux décennies. Lire le reste de cet article »

La politique de soutien aux agrocarburants coûte cher aux Français

mardi 28 février 2012

 

Entre 2005 et 2010, la politique française de soutien aux agrocarburants a coûté 3,59 Mds € aux automobilistes et aux contribuables, révèle la Cour des comptes dans une étude. Celle-ci souligne pourtant que sa pertinence n’est pas totalement avérée.

Economie  |    |  Actu-Environnement.com
La politique de soutien aux agrocarburants coûte cher aux Français

« L’automobiliste sait-il que le gazole qu’il utilise dans sa voiture contient très certainement du biodiésel, et que pareillement l’essence contient du bioéthanol ? Que leur présence réduit le nombre de kilomètres qu’il peut parcourir par rapport au même plein de gazole ou de super pur ? Que ses factures de carburant financent, sans qu’on le sache et pour des montants considérables, la totalité de la politique française en faveur des biocarburants ? ». C’est par ces questions qui donnent le ton que Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, a introduit sa présentation de l’évaluation de la politique d’aide aux agrocarburants pour 2005-2010. L’institution a dressé un état des lieux des agrocarburants utilisés dans les transports routiers (« la quasi-totalité des biocarburants utilisés ») et interrogé l’ensemble des parties prenantes (services de l’État, agriculteurs, producteurs, consommateurs, ONG…) pour réaliser cette étude aux conclusions sans appel. En ces temps de restriction budgétaire et de chasse aux niches fiscales, la pilule sera certainement dure à avaler. Lire le reste de cet article »

Chasse : adoption définitive d’une proposition de loi critiquée par FNE et la Ligue ROC

mardi 28 février 2012

 

Nature / Ecologie  |    |  Actu-Environnement.com

Jeudi 23 février, l’Assemblée nationale a définitivement adopté en seconde lecture la proposition de loi portant diverses dispositions d’ordre cynégétique. Déposé par le député UMP de la Somme, Jérôme Bignon, le texte défend dans son premier article « la reconnaissance du rôle de la chasse comme instrument efficace de gestion de la biodiversité ».

La loi a été adoptée à l’unanimité et conformément à la version votée par le Sénat en l’absence des élus écologistes qui s’étaient opposés au texte en premier lecture.

France nature environnement (FNE) et la Ligue ROC dénoncent une loi « rédigée sur mesure pour flatter le monde de la chasse ». Ce texte « s’ajoute à un ensemble de mesures réglementaires déjà concédées aux chasseurs le 31 janvier dernier », déplorent les associations qui dénoncent les « cadeaux offerts aux chasseurs en cette période pré-électoral ».

Philippe Collet