Archive pour août 2011

DUCLAIR : Les antipub passent à l’action

samedi 27 août 2011

Les militants de Duclair Environnement passent à l'action

Les antipub passent à l'action

Les panneaux publicitaires dans le collimateur des militants de l’association Duclair Environnement.

Article de Paris – Normandie . Mardi 16 Août 2011

Ils l’avaient promis, ils l’ont fait.Les antipubs de de Duclair Environnement ont mis leur menace à exécution, vendredi en début d’après-midi, sans prévenir personne, ni même les gendarmes, alertés par des passants surpris.

Trois militants de l’association en lutte contre la prolifération des panneaux publicitaires dans la commune, en ont masqués puis tagués une dizaine, en signe de protestation, sur la RD 982, dans la traversée de la commune:  » 80 % de ces affichages sont en infraction avec la loi. Nous nous référons au code de l’environnement et au code de la route. Notre action est est une démarche citoyenne. Ce n’est pas un mouvement de mauvaise humeur. Nous ne sommes pas des casseurs « , explique Marceau Déchamps, l’un des militants, présent durant l’action coup de poing.Le président Gérard Capron est tout aussi catégorique : « La ville de  Duclair est incluse dans le parc Régional des Boucles de la Seine Normande. Le code de l’environnement stipule que la publicité y est strictement limitée « . Duclair Environnement souhaite clarifier la situation: » Cela passe par la création d’une commission municipale qui serait chargée de dresser un inventaire de tous les supports et de déterminer ceux qui font réellement l’objet d’un contrat commercial  » , ajoute Gérard Capron.

Dans cette jungle, la municipalité tente de faire le ménage. Ce que rappelle le maire Joseph Macé, très surpris par l’action menée par Duclair Environnement :  » Nos services juridiques travaillent sur ce dossier. Ils recherchent l’origine de ces panneaux publicitaires ». La municipalité a commencé à faire enlever certains affichages. Il faut faire plus au goût de l’association de défense :  » L’ application à Duclair de la taxe locale sur la publicité extérieure pourrait en limiter la prolifération. On pourrait également, en accord avec les commerçants instaurer un format standart qui ne porterait pas atteinte à l’environnement  » , commente Gérard Capron.

Duclair Environnement a l’intention d’interroger la CREA sur ce dossier :  » A l’époque où elle s’appelait encore Agglo  de Rouen, elle a édité un manuel sur l’affichage publicitaire, à l’ intention de des communes. Les règles sur les enseignes et pré-enseignes sont bien précises », argumentent les membres de l’association qui souhaitent qu’une limitation de la publicité visuelle soit rapidement mise en place dans ce coin très touristique de la boucle de la Seine.

Serge ORTOLE

 

Le projet de centrale nucléaire d’Eurosibenergo s’attire les foudres de Greenpeace

vendredi 26 août 2011

Le nucléaire en Russie fusionne….et vise le monde

http://www.performancebourse.com/actualites/le-projet-de-centrale-nucleaire-deurosibenergo-sattire-les-foudres-de-greenpeace,3107.html

le 18/08/2011

(Zonebourse.com) – Un groupement d’ONG, dont Greenpeace et la fondation norvégienne Bellona, a formulé de nombreuses critiques contre le projet de la filiale d’EN +, le groupe d’Oleg Deripaska, visant à développer une centrale expérimentale en Russie, celle-ci devant être exportée dans le monde entier.

Eurosibenergo, filiale d’EN+ et partie intégrante de l’empire d’Oleg Deripaska, a formé une joint-venture avec Rosatom, entreprise d’Etat ayant le monopole du nucléaire en Russie. Le nouveau-né baptisé Akme-Ingineering, est apparu en décembre 2009 avec pour objectif de construire des réacteurs nucléaires. Lire le reste de cet article »

Fukushima : un No man’s land appelé à durer

vendredi 26 août 2011

http://www.journaldelenvironnement.net/article/fukushima-un-no-man-s-land-appele-a-durer,24618

Le 22 août 2011 par Geneviève De Lacour

De larges zones situées autour du réacteur de Fukushima Dai-ichi pourraient bientôt être déclarées inhabitables et cela pour des dizaines d’années. La décision devrait être prise par le gouvernement japonais alors qu’une étude du ministère des Sciences révèle des taux de radioactivité beaucoup trop élevées.

Pour la première fois depuis la catastrophe de mars dernier, l’annonce faite lundi 22 août par Tokyo pourrait confirmer le fait qu’il ne souhaite pas voir les populations originaires de la zone se réinstaller dans leurs logements. Depuis des mois déjà, certains scientifiques et officiels en parlaient. Lire le reste de cet article »

Certaines zones autour de Fukushima seront interdites pendant des décennies

vendredi 26 août 2011

LEMONDE.FR avec AFP | 22.08.11 | 10h59   •  Mis à jour le 22.08.11 | 16h34

Certaines zones proches de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, dans le nord-est du Japon, resteront probablement interdites pendant plusieurs décennies. Voilà ce qu’ont rapporté, lundi 22 août, les médias nippons, citant des sources officielles.

Le journal Yomiuri, s’appuyant sur une source gouvernementale non identifiée, a indiqué que les zones se trouvant dans un rayon de trois kilomètres autour de la centrale seront probablement maintenues hors d’accès « pour une longue période, peut-être plusieurs décennies ».

Le gouvernement pourrait racheter certains terrains aux habitants afin d’y stocker temporairement les déchets radioactifs, y compris les boues et les débris contaminés de l’usine atomique, a ajouté le plus grand quotidien nippon. Lire le reste de cet article »

Japon : La fermeture froide de Fukushima risque d’être retardée

vendredi 26 août 2011

http://www.actualites-news-environnement.com/26963-Japon-fermeture-froide-Fukushima.html

 

17/08/2011 11:41 (Par Sandra BESSON)

Le Japon a annoncé que la fermeture froide de la centrale de Fukushima, prévue en janvier 2012, risquait d’être retardée.

 

Tokyo Electric Power Co a déclaré mercredi qu’elle pourrait échouer à réaliser « une fermeture froide » de sa centrale nucléaire de Fukushima d’ici janvier, alors que la pire crise nucléaire que le monde ait connue depuis 25 ans est toujours incontrôlée.

Les efforts pour décontaminer l’eau hautement radioactive qui inonde toujours la centrale ont été retardés par des pannes répétées des instruments d’absorption du caesium, qui ont provoqué des fuites d’eau et des dysfonctionnements des pompes, menaçant de retarder le processus de stabilisation de la centrale endommagée.

« Il est possible que la décontamination ne soit pas terminée comme prévue d’ici la fin de l’année, bien que nous n’avons pas encore décidé de changer nos objectifs. Cela pourrait affecter le processus de fermeture froide » a déclaré un porte-parole de la compagnie.

Tokyo Electric s’est fixé pour objectif de traiter 200 000 tonnes d’eau radioactive d’ici la fin de l’année Lire le reste de cet article »

Flash INFO: LA MAIRIE DE DUCLAIR VRP DE LA PUBLICITE

lundi 22 août 2011

Lors du dernier Conseil municipal le 29 juin 2011, les Élus ont voté à l’unanimité pour que le maire Joseph MACE signe une convention de 3 ans avec une société privé ( sans la nommer et sans préciser les modalités de l’opération), qui propose le prêt d’un véhicule neuf réfrigéré avec, par contre l’obligation que ce véhicule circule régulièrement dans la ville avec de la publicité sur le dit véhicule! A charge de la ville de payer le carburant, l’assurance et, avec au terme de cette convention soit d’acheter le véhicule soit de reconduire la convention.

Le maire Joseph MACE propose que ce véhicule soit utilisé par les services techniques de la commune et de le prêter aux associations locales et, plus particulièrement à l’association de la Banque Alimentaire.

Duclair Environnement lutte contre l’affichage publicitaire dans et hors agglomération souvent en infraction avec la loi et, bien trop présente à Duclair,ville située dans un Parc régional.

L’ ADE s’étonne de cette initiative, ajoutant encore plus de désagréments visuels dans la vallée de la Seine.

Pourquoi imposer à une association de promouvoir de la publicité d’une entreprise privée ?

Apparemment une seule association sur la cinquantaine que compte la ville serait intéressée par un véhicule réfrigéré !

Une action ponctuelle présentant aux médias l’opération aurait suffit, comme cela se déroule habituellement.

L’ ADE rappelle la loi qui interdit à tous véhicules avec de la publicité de stationner près des routes.

Monsieur le maire Joseph MACE serait- il  devenu amnésique ? Faut-il lui rappeler ses propos lors de notre action en avril 2010 contre la prolifération de l’affichage publicitaire sur la commune ?

 » Je ne suis pas hostile pour faire disparaître un maximum de panneaux publicitaires.Nous en enlèverons, nous travaillons sur ce dossier avec la commission environnement » disait alors joseph MACE.

Le problème c’est que depuis trois ans que la nouvelle équipe municipale est en place la dite commission ne s’est jamais réunie !

Le maire au contraire favorise au maximum l’implantation de la publicité sans que la ville en bénéficie financièrement!

 

Eau : la problématique des effluents hospitaliers peu prise en compte

dimanche 21 août 2011

http://www.actu-environnement.com/ae/news/eau-residus-medicaments-effluents-hospitaliers-13241.php4#xtor=EPR-1

En Haute-Savoie, les scientifiques vont avoir l’opportunité pour la première fois de mesurer l’impact des effluents hospitaliers sur l’environnement. Les résidus médicamenteux dans l’eau posent un problème de santé publique, et les décisions tardent.

11 Août 2011  |  Actu-Environnement.com

Résidus de médicaments, produits liquides de stérilisation, produits d’entretien : voici les trois grandes familles d’effluents hospitaliers. Des produits souvent très chimiques que les stations d’épuration ne sont pas toujours en mesure de faire disparaître complètement. En mars 2011, un rapport de l’Anses montre que, concernant les résidus médicamenteux, « les niveaux de concentration dans les eaux naturelles varient selon la stabilité chimique, la biodégradabilité, les caractéristiques physico-chimiques des molécules et les performances des stations d’épuration ». Conclusion de l’état des lieux de la campagne nationale : « en eaux traitées, sur les 45 molécules recherchées, 19 molécules ont été détectées au moins 1 fois, dont 14 à des teneurs supérieures à la limite de quantification ».

A Bellecombe, en Haute-Savoie, un nouveau centre hospitalier ouvrira ses portes au public en 2012. Localisé à proximité de la station d’épuration de la ville, le site pilote de Bellecombe (Sipibel) constitue un lieu d’expérimentation unique pour mesurer, en les comparant avec les rejets urbains, si les rejets hospitaliers présentent un risque en termes de résidus.

Un intérêt nouveau pour les effluents hospitaliers Lire le reste de cet article »

Pollution des rivières : l’industrie pharmaceutique en cause

dimanche 21 août 2011

 

 

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/pollution-des-rivieres-lindustrie-pharmaceutique-en-cause_32867/

Par Bruno Scala, Futura-Sciences

Une récente étude montre l’implication de l’industrie chimique et plus particulièrement d’une usine Sanofi-Aventis dans la pollution des cours d’eau et l’impact sur la biodiversité. L’étude met en évidence l’augmentation de malformations sexuelles chez les goujons.

Voilà une étude qui va accentuer la discorde entre les associations écologiques et l’industrie pharmaceutique. Après l’Inde et les États-Unis, c’est au tour de la France de mettre en évidence la pollution des cours d’eau à cause des déchets de l’industrie pharmaceutique et de mesurer leur impact sur la biodiversité qui y habite.

L’étude, réalisée par une équipe de chercheurs français de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) et de l’université de Reims Champagne-Ardenne, a porté sur des goujons (Gobio gobio), poissons de la famille des Cyprinidés (voir photo ci-dessous), vivant dans la Dore. Cette rivière est un affluent de l’Allier. Elle prend sa source dans le Massif central et la plus grande partie de son bassin se situe dans le Puy-de-Dôme.

L’usine chimique de Sanofi-Aventis en cause Lire le reste de cet article »